TÉLÉVISION

Un célèbre roman à l'écran


Netflix obtient les droits pour adapter Cent ans de solitude en série télévisée

Netflix va créer une série télévisée inspirée du livre le plus reconnu de l’écrivain colombien Gabriel García Márquez, Cent ans de solitude, l’une des œuvres les plus significatives du XXe siècle, les plus lues et traduites actuellement. Ce chef-d’œuvre, considéré comme un classique du réalisme magique, sera pour la première fois adapté à l’écran depuis la sortie du roman en 1967.

Photo : Nancy Crampton

Cent ans de solitude est un roman qui souligne différents aspects de l’Amérique du Sud dans le cadre historique, géographique, socioculturel et surnaturel. De cette façon, Gabriel García Márquez montre un contexte latino-américain, ses problématiques et ses merveilles en suivant l’épopée de la famille Buendia sur sept générations et la ville imaginaire de Macondo où elle habite. Le roman a été traduit en 46 langues et a été reconnu comme la représentation du courant littéraire «réalisme magique».

Netflix a acheté les droits pour parvenir à produire la première version filmée du Prix Nobel de littérature de Gabriel García Márquez. Ce nouveau projet a été annoncé le mercredi 6 mars, date où l’auteur de ce roman aurait eu 92 ans. Les fils de l’auteur, Rodrigo et Gonzalo García Barcha, seront d’ailleurs les producteurs exécutifs de cette nouvelle initiative. Pour la promouvoir, Streaming a publié sur son compte Twitter une animation qui débute avec des papillons jaunes, ce qui est une particularité connue de l’écrivain.

Il faut rappeler que ce n’est pas la première fois qu’une œuvre de l’écrivain colombien est adaptée à l’écran. L’auteur a déjà eu plusieurs de ses romans dans ce cas tels que L’Amour aux temps du choléra (2007), De l’amour et autres démons (2010) et Mémoire de mes putains tristes (2011). En ce qui concerne l’adaptation de Cent ans de solitude, l’auteur avait toujours eu un regard négatif. En effet, dans les années 1970, le réalisateur, producteur et acteur mexicain Anthony Quinn avait essayé de le persuader d’en faire un film. Toutefois, Márquez avait répondu pendant une interview du canal de communication Film & Arts que la littérature et le cinéma étaient différents. C’est-à-dire que dans la littérature les lecteurs et lectrices peuvent imaginer et vivre l’histoire comment ils veulent. Dans le cinéma, au contraire, la marge de créativité est détruite et limitée. Les livres permettent aux lecteurs d’imaginer les personnages, les lieux, les ambiances ou les situations tels qu’ils sont, alors qu’au cinéma, l’information est déjà établie d’après le souhait des réalisateurs.

En outre, d’après les fils de l’auteur, l’histoire peut être amenée au film puisqu’il respecte les trois critères auxquels l’écrivain avait pensés pour l’adapter à l’écran. Le premier était qu’il soit tourné en espagnol, raison pour laquelle l’écrivain n’a pas voulu vendre le livre à Hollywood ; le deuxième était qu’il soit filmé en Colombie et, le dernier critère, qu’il soit en plusieurs épisodes pour qu’il n’y ait pas de perte d’informations du roman. C’est pourquoi ce sera une série télévisée afin de montrer toute l’information contenue dans le livre. Effectivement, le romancier n’était pas totalement opposé à l’idée d’amener le livre au grand écran même s’il était un peu réticent.

Ce projet a aussi été influencé par Alfonso Cuarón, Guillermo del Toro et Alejandro González Iñárritu, tous des cinéastes latino-américains qui ont encouragé les héritiers du romancier à produire le film. Maintenant, c’est Netflix qui affronte le défi d’adapter le roman en série télévisée. Est-ce que Netflix pourra transmettre et conserver la même essence de l’histoire telle qu’elle est dans le roman ?

Andrea M. RICO PARRA

 
 

Articles par mois

Articles par catégorie