CHRONOS

L'actualité hebdomadaire


Au fil de l’actualité du 8 au 16 mars 2014

8 mars –VENEZUELA – La Chilienne Gisella Rubilar Figueroa – 47 ans – est morte d’un tir dans la tête dans la nuit, tandis qu’il essayait de dégager une barricade antichavista dans la ville vénézuélienne de Mérida. Son père, l’écrivain Luis Rubilar, est psychologue et professeur de pédagogie à l’université de Trujillo, tout comme sa mère, María Figueroa. Après le coup d’État de 1973, ont été obligés de s’exiler, d’abord en Argentine et ensuite au Vénézuéla. Giselle a vécu une grande partie de son enfance dans le pays bolivarien; elle est retournée au Chili pour douze années mais est revenue au Vénézuéla. Mère quatre enfants, elle a soutenu la révolution promue par Hugo Chávez.

11 mars – CHILI – La socialiste Michelle Bachelet [photo] a été investie pour un second mandat de quatre ans à la tête du Chili. La nouvelle présidente a prêté serment lors d’une cérémonie d’investiture tenue au Congrès à Valparaiso et c’est la sénatrice socialiste Isabel Allende, fille de l’ex-président Salvador Allende, et première femme à présider le Sénat chilien, qui a remis l’écharpe présidentielle bleu, blanc et rouge à Michelle Bachelet. Plus tard, depuis le balcon du palais présidentiel de la Moneda à Santiago, la présidente a lancé : « Le Chili a un seul ennemi, ce sont les inégalités« .De nombreux chefs d’État latino-américains et le vice-président des États-Unis, Joe Biden, ont assisté à l’investiture. Le président vénézuélien, Nicolás Maduro, a annulé son voyage à la dernière minute, en raison de la crise dans son pays.

11 mars – CUBA – Melba Hernandez, héroïne de la Révolution cubaine, est décédée à 92 ans. Avec Fidel et Raúl Castro, elle était de ceux qui avaient attaqué la caserne Moncada en 1953 et contribué à préparer le débarquement du Granma et gravit la Sierra Maestra avec un fusil. Elle était l’un des fondateurs du Parti communiste de Cuba et membre de son Comité central et membre de l’Assemblée nationale. Elle fait partie de la génération historique qui commence à disparaître.

12 mars –VENEZUELA – Lors d’une audition à la Chambre des représentants à Washington, le secrétaire d’État nord-américain John Kerry a reconnu que l’administration des États-Unis ne renonce pas à l’imposition de sanctions contre le gouvernement de Caracas. Cependant, il a préconisé que l’Organisation des États américains et d’autres pays de l’hémisphère prennent un rôle plus actif en face de ce qui se passe au Venezuela et encouragent le dialogue dans ce pays entre le gouvernement et l’opposition. Quant au chef du commando Sud des États-Unis – qui comprend la région l’Amérique du Sud, l’Amérique Centrale et des Caraïbes – signale qu’au sein des Forces Armées vénézuéliennes il y a une division sur la dérive du pays mais que, pour l’instant, elles sont loyales à Nicolás Maduro.

13 mars – UNASUR – Les ministres des Affaires étrangères de l’Union des nations sud-américaines (Unasur) lors d’une réunion spéciale qui a eu lieu à Santiago du Chili pour discuter de la crise à Caracas, ont soutenu le gouvernement de Nicolás Maduro. Les pays ont publié une déclaration exprimant leur « inquiétude devant toute menace à l’indépendance et à la souveraineté de la République bolivarienne du Venezuela. » Ils ont également exprimé « leurs condoléances et leur solidarité avec les familles des victimes, avec le peuple et le gouvernement démocratiquement élu. » Les représentants des douze pays qui composent l’organisation ont décidé d’envoyer une mission des ministres des Affaires étrangères au Venezuela pour « accompagner, soutenir et conseiller un dialogue politique large et constructif visant à récupérer la coexistence pacifique. » La déclaration finale a été lue par le représentant du Chili, Heraldo Muñoz, et approuvé à l’unanimité. L’équipe se réunira la première semaine d’avril et examinera la Conférence Nationale pour la Paix mis en place par le gouvernement vénézuélien le 27 Février.

13 mars – HAÏTI – Les victimes de l’épidémie de choléra qui a éclaté en Haïti en Octobre 2010 ont tenté un troisième procès contre les Nations Unies devant les tribunaux fédéraux à New York, après avoir constaté que c’est un contingent népalais de maintien de la paix qui a apporté les bactéries sur l’île et que l’agence porte la responsabilité dans l’épidémie de choléra qui a tué 9000 personnes.

13 mars – SALVADOR – L’ancien guérillero de gauche Salvador Sánchez Cerén a remporté l’élection présidentielle au Salvador, a confirmé le Tribunal électoral suprême lui accordant 50,11 % des voix, contre 49,89 % à son adversaire de droite Norman Quijano, de l’Alliance républicaine nationaliste.

13 mars – VENEZUELA – La police vénézuélienne a multiplié, les perquisitions et interpellations d’opposants, après cinq semaines de contestation dans les rues. À Valencia, troisième ville du Venezuela, le gouvernement a fait appel à l’armée pour reprendre le contrôle de plusieurs quartiers. Le président, Nicolás Maduro, avait annoncé « des mesures drastiques« , tout en réitérant ses appels au dialogue. « Personne n’accepte un monologue ni les directives d’un gouvernement qui a décidé de résoudre la crise en faisant des morts, des blessés, des tortures, des arrestations, des détenus« , a répondu sur Twitter le dirigeant de l’opposition, Henrique Capriles Radonski. Depuis le début des protestations, on compte 28 morts et 400 blessés.

13 mars – COLOMBIE – Les candidates à la présidentielle du Pôle démocratique, Clara López Obregón, et de la renaissante Union patriotique-UP, Aida Avella, ont décidé de s’unir en tant que candidates de la gauche à l’élection présidentielle en Colombie, dont le premier tour aura lieu le 25 mai. Clara López Obregón sera la candidate à la présidence et Aida Avella à la vice-présidence, selon les médias locaux. Cette décision a été prise par les deux candidates après les résultats des dernier élections législatives où le Pôle démocratique remporté seulement cinq des huit sièges qu’il avait au Sénat, alors qu’à la Chambre il en a remporté trois. L’UP, pour sa part, qui est retourné à la politique active après plus d’une décennie après le Conseil d’État lui ait rendu son statut juridique, n’a conquis aucun siège au parlement. Tous deux ont de faibles perspectives électorales.

14 mars – ONU – L’Organisation des Nations Unies prend un nouveau tournant dans sa vision du problème de la drogue dans le monde, mais on ne peut pas encore parler d’un changement radical d’approche. L’un des derniers rapports de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a déclaré que le but “n’est pas de mener une guerre contre la drogue, mais de protéger la santé et le bien-être de l’humanité”. Il est clair que l’ONU préfère désormais mettre l’accent sur la santé, après avoir constaté que cela produit des résultats plus efficaces. “Chaque dollar investi dans la prévention permet d’économiser au moins 10 dollars en coûts futurs en matière de santé et de services sociaux” : Oui à la dépénalisation, mais pas la légalisation de la production et du commerce.

15 mars – AMÉRIQUE LATINE – Les dépenses publiques en Amérique latine sont inférieures d’un tiers à celles de la zone euro. L’Argentine et le Brésil sont les pays dont les investissements de l’État sont les plus élevés tandis que le Pérou et le Chili sont ceux où ils sont les plus bas… Dans son récent rapport Panorama exercice 2014, la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC) a noté que les dépenses publiques ont augmenté au court des deux dernières décennies, en particulier dans l’éducation et la santé, mais a averti de la nécessité de plus de recettes fiscales, de continuer à développer les dépenses, et de la nécessité d’améliorer la qualité et la transparence des dépenses.

16 mars – PÉROU – Le Congrès a refusé d’accorder un vote de confiance au Cabinet nommé il y a trois semaines. La principale mise en question de l’opposition était que le premier ministre René Cornejo, lors du débat au Parlement, n’a pas donné de garanties pour que cesse l’influence de la première dame Nadine Heredia dans les décisions de l’exécutif. Dans le dernier mois Nadine Heredia a publiquement accompli les fonctions de Président du Conseil des Ministres et les membres du cabinet actuel ont été recrutés par elle. Le Congrès l’a familièrement appelé “le Cabinet Heredia”.

16 mars – COSTA RICA – Une société israélienne achetait organes costaricains par l’intermédiaire d’un médecin. Le Costa Rica en 2013 a démantelé un réseau de contrebande d’organes qui avait des liens en Israël et en Europe de l’Est. Une société israélienne a accepté de payer 20 000 dollars à un couple de Costariciens pour l’achat du rein gauche de la femme, en les déplaçant tous les deux en Israël pour effectuer la transplantation en mars 2013 dans un centre de santé du pays, après une négociation coordonnée plusieurs mois par un médecin du Costa Rica qui a été emprisonné en juin pour la traite de personnes pour prélèvement d’organes.

Guy MANSUY

 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie