Brésil

Luiz Ruffato


 

Issu d’un milieu modeste, Luiz Ruffato est né en 1961 dans le Minas Gerais (Brésil). Alors que ses parents souhaitaient le voir devenir ouvrier, il a découvert la littérature en parallèle d’une formation de mécanicien tourneur. Il suit des cours du soir en communication puis se lance dans le journalisme. Son premier livre, un recueil de nouvelles publié en 1998, ne passe pas inaperçu. Son premier roman, Eles Eram Muitos Cavalos (Tant et tant de chevaux), a été salué à sa sortie par la critique littéraire comme un livre novateur dans le panorama de la fiction contemporaine brésilienne. Ce roman lui a valu de remporter le prix Jabuti. Son dernier roman, Le monde ennemi, est paru en France en 2010. Désormais traduit à l’étranger, Luiz Ruffato est devenu l’un des auteurs contemporains les plus en vue de son pays.

Photo de Daniel Mordzinski

[toggle title= »Le Monde ennemi »]

Dans une petite ville de l’État de Minas Gerais, des vies se croisent, toutes marquées par la violence de la pression sociale. Dans un tourbillon de tristesse, de mesquinerie et de violence, on aperçoit des espoirs fugaces et des émotions subtiles. Des récits de vie s’entremêlent et sont évoqués à travers les sensations, les odeurs de pâtisserie ou de café, les bruits. L’auteur poursuit le projet littéraire commencé avec Tant et tant de chevaux : construire une écriture fragmentée, témoin d’une société en décomposition et présentée par bribes. Il nous place devant un roman en construction, susceptible de transformations, et nous permet de penser le sous-titre de son oeuvre : même l’enfer peut être provisoire. L’oeuvre de Luiz Ruffato se compose de cinq volumes qui construisent un kaléidoscope littéraire qu’il revient au lecteur de réorganiser par sa lecture. (Présentation de l’éditeur)

[/toggle]

[toggle title= »Bibliographie »]

En français :

Le monde ennemi, Enfer provisoire 2 de Luiz Ruffato, traduit du portugais (Brésil) par Jacques Thiriot, éd. Métailié, Bibliothèque brésilienne, 216 p., 18€.

Des gens heureux de Luiz Ruffato, traduit du brésilien par Jacques Thiériot, éd. Métailié, Bibliothèque brésilienne, 180 p., 17€.

Tant et tant de chevaux de Luiz Ruffato, traduit du brésilien par Jacques Thiériot, éd. Métailié, Bibliothèque brésilienne, 156 p., 16€.

En brésilien :

O mundo inimigo de Luiz Ruffato, éd. Record, 208 p.

Blog : blogdoluizruffato.blogspot.fr

[/toggle]

 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie