Clôture des Belles Latinas

La littérature venue d'ailleurs


Un bilan positif pour la 17e édition des Belles Latinas : l’aventure continue en 2019

La dix-septième édition du festival littéraire Belles Latinas s’est achevée avec une toute dernière rencontre entre un auteur latino-américain et des lecteurs lyonnais.Une fois le rideau tombé, l’équipe, entièrement bénévole, s’est aussitôt attachée aux préparatifs de la prochaine édition, maintenue en octobre pour l’année 2019, avec une dizaine d’auteurs, dont deux ou trois écrivains français publiés en espagnol.

Photo : Eduardo Ugolini

Après avoir quitté la magnifique scène de l’Opéra de Lyon, où  une partie des rencontres s’était tenue depuis une dizaine d’années, cette édition 2018 a été marquée par quelques nouveautés qui inspirent les organisateurs du festival à ouvrir de nouvelles voies d’animation. Le choix de placer l’inauguration dans un théâtre, le NTH8 de Lyon, en rendant hommage à un auteur chilien disparu, Pedro Lemebel, a été très positif. La troupe, dirigée par Manon Worms, a présenté un spectacle qui a mis en scène l’esprit et les paroles si singulières et violentes de l’artiste. Une mise en scène qui invitait à découvrir un auteur sensible, engagé et provocateur, et qui a séduit un public venu nombreux et dont l’engouement  motive les concepteurs des Belles Latinas à réitérer cette expérience.

La clôture du festival a elle aussi été magnifique. L’auditorium de la Bibliothèque municipale de Lyon était bien rempli et le dialogue entre deux écrivains péruviens a été très bien mené par une animation ponctuée de questions sur les œuvres de deux auteurs qui ne se connaissaient pas malgré leur origine commune, le tout ponctué par des intermèdes musicaux par Ivan Latapiat et son Newen trio.

Une trentaine de rencontres se sont étalées sur les dix jours programmés tout naturellement dans la Métropole de Lyon, mais aussi à Toulouse, Montpellier, Grenoble, Roanne, Saint-Étienne, Paris et Lille. Des partenaires universitaires ou des bibliothèques ont contribué à faciliter les préparatifs et à élargir l’écoute des auteurs qui venaient à la rencontre des lecteurs ayant déjà lu leurs œuvres, mais aussi pour séduire et inviter à la lecture ceux qui ignoraient l’existence des romans venus d’ailleurs.

Enfin, nous soulignons pour la première fois la fabrication d’un catalogue de 24 pages où chaque auteur a été présenté de manière exhaustive et son œuvre mise en valeur dans le cadre de la rentrée littéraire dans laquelle s’inscrivent les Belles Latinas depuis leur fondation en octobre 2002.

Pour les amoureux des littératures, une nouveauté sera lancée dès novembre prochain : organiser au siège des Nouveaux espaces Latinos, une fois par mois, un club de lecteurs qui se rencontreront pour lire les auteurs pressentis pour la prochaine édition du festival, dont certains sont déjà publiés en français et pressentis pour l’édition d’octobre 2019. Ce club de lecture sera ouvert à tous. Avis aux intéressés !

J. E.

Lire le catalogue en PDF

 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter depuis le 11 mars

Articles par mois

Articles par catégorie