ARGENTINE

Eugenia Almeida


Née en 1972 à Córdoba (Argentine), Eugenia Almeida obtint une maîtrise en communication sociale et enseigne désormais la littérature et la communication à l’Université de Philosophie et de Sciences Humaines de Unquillo. Elle participe également à un groupe de recherche sur l’humour dans la même Université. Parallèlement à ses activités universitaires, elle travaille en tant que correctrice et conseillère pour l’édition et en tant que journaliste pour la presse écrite, la radio et la télévision. En 1997, elle décroche un prix pour ses poèmes à l’occasion du Concours Provincial de Poésie pour Auteurs Inédits. En évoquant les heures sombres de l’histoire argentine dans El colectivo (L’autobus), un premier roman publié en 2004, elle obtient le prix Literastur 2004 et le prix « Las Dos Orillas » 2005.

Photo de Daniel Mordzinski

[toggle title= »La pièce du fond »]

Dans une petite ville deux éléments vont troubler le cours des habitudes l’indifférence et de conformisme des habitants : l’apparition sur la place principale d’un vieux clochard muet, dont va s’occuper la jeune serveuse d’un restaurant sous le regard réprobateur de tous, et la nomination d’une nouvelle psychiatre à la clinique. Ces deux intrus vont réellement changer tous les rapports entre les habitants. Le vieux par son silence va inciter ceux qu’il rencontre à lui raconter leurs problèmes et la psychiatre par sa façon sincère de s’adresser à tous va les inciter à sortir d’eux-mêmes. La description des différents personnages corsetés dans leurs certitudes et leur aveuglement en face des autres est remarquable de justesse. Les bouleversements que vont provoquer les attitudes qui sortent des normes sociales les plus étroites changeront la ville. Encore une fois l’auteur de L’Autobus écrit un roman bouleversant.

(D’après l’éditeur)

[/toggle]

[toggle title= »Bibliographie »]

En français :

La pièce du fond de Eugenia Almeida, traduit de l’espagnol (Argentine) par François Gaudry, éd. Métailié, Bibliothèque hispano-américaine, 210 p., 18€.

L’autobus de Eugenia Almeida, traduit de l’espagnol (Argentine) par René Solis, éd. Métailié, Bibliothèque hispano-américaine, 132 p., 7 €.

En espagnol :

La pieza del fondo de Eugenia Almeida, éd. Edhasa, 246 p.

El colectivo de Eugenia Almeida, éd. Edhasa, 158 p.

Site éd. Métalié.   –  Editor en espagnol  –

[/toggle]  –

 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie