« Aux 4 Coins du Monde », association de commerce équitable… Rencontre avec deux membres du conseil d’administration

’Aux 4 Coins du Monde’’ est une association stéphanoise et lyonnaise bien connue. Sa réputation va bien au-delà de la région de Saint-Étienne. Elle est depuis longtemps consacrée à la solidarité internationale et le commerce équitable à vocation humanitaire et culturelle. Nous avons rencontré Delphine Durantel, membre du Conseil d’administration et Jean-Paul Bostbarge, président de l’association.

Photo : Espaces Latinos

Présentez-nous votre association.

L’association ‘’Aux 4 coins du Monde’’, est née à Saint-Étienne, il y a plus de trente-cinq ans, à l’aube des années 1980. Dans sa forme actuelle, elle se définit comme une association de solidarité internationale à vocation humanitaire et culturelle. Elle pratique le commerce équitable et le soutien économique direct avec l’Amérique latine. 

Rappelez-nous brièvement ce que sous-tend la notion de commerce équitable.

Nous travaillons essentiellement avec la Bolivie, le Pérou, l’Équateur et le Guatemala. Nous sommes en relation étroite et permanente avec des artisans et des coopératives. Les commandes que nous leur passons leur sont payées au juste prix de leur valeur (matières premières et production) et nous leur garantissons une relation commerciale favorable et durable. Les commandes sont payées 50 % en avance et 50 % à la réception. En échange, les organisations de producteurs s’engagent et mettent en place des conditions de vie et de travail décentes, transparentes et démocratiques. C’est une œuvre de longue haleine mais inexorable… Ainsi, au fil des années, notre association s’est forgé une image de sérieux et de justice dans son lien avec les producteurs d’un artisanat de qualité. Les commandes nous arrivent à Saint-Étienne, au siège de l’association, où les articles sont répertoriés puis répartis dans nos deux boutiques à Saint-Etienne et à Lyon *: Une précision importante : la plupart du temps, les deux boutiques sont tenues par des bénévoles passionnés d’Amérique latine. 

Et comment pratiquez-vous « le soutien économique direct » ?

Vous abordez-là la deuxième facette de notre projet. Nos ressources financières proviennent essentiellement de nos cotisants, nos bienfaiteurs, du bénéfice que nous réalisons dans nos deux boutiques et lors des manifestations et foires auxquelles nous ne manquons pas de participer : marchés équitables et durables, marchés de Noël, braderies…Notre soutien direct revêt plusieurs formes : le commerce équitable d’artisanat est en soi une aide directe et durable à des dizaines d’ateliers et coopératives d’artisans et donc à des dizaines de familles en Amérique latine. L’achat d’artisanat dans nos boutiques est donc un acte de solidarité puisqu’il contribue à générer un revenu pour nos partenaires artisans et leur famille.

Nous pouvons anticiper nos commandes d’artisanat lorsque les producteurs doivent faire face à une situation financière urgente et exceptionnelle. C’est ce qui s’est passé cette année : alors que nous sommes en pleine pandémie et que l’avenir est incertain, nous avons choisi de mobiliser nos ressources pour passer de grosses commandes et donc aider les coopératives au moment où elles en avaient le plus besoin. 

Comment sélectionnez-vous vos projets ?

Le choix de nos actions sur place et leur réalisation n’auraient pas été possibles sans l’enthousiasme et la ténacité de la fondatrice de notre association : Nicole Durantel-Vitel (photo). Au fil de ses nombreux séjours, avec beaucoup de rigueur et d’humanité, elle a su tisser de solides liens avec les artisans et les coopératives, trouvant les appuis nécessaires à la réalisation de projets qui lui étaient proposés. Lorsqu’elle nous a quittés, il y a presqu’un an, toute cette belle œuvre ne pouvait s’interrompre. Proches et amis se sont mobilisés : choix des articles sur place, suivi des commandes, fonctionnement des boutiques (malgré les conditions sanitaires actuelles), mise en place de nouveaux programmes… Bref, le relai est assuré.

Quels sont vos projets aujourd’hui ? 

Cette année, outre l’achat de l’artisanat que vous pouvez vous procurer dans nos deux boutiques, nous avons assuré, entre autres, le financement et la distribution de vêtements et de matériel scolaire pour plusieurs petites écoles de campagne en zone montagneuse. Environ deux-cent-cinquante enfants en ont bénéficié. (C’est la sixième année que nous assurons ce type d’opération). Nous avons actuellement plusieurs projets à l’étude, toujours pour la région montagneuse frontalière des départements d’Oruro, Potosí et Cochabamba, qui sont les plus pauvres de Bolivie.

Et face à la pandémie ici, qu’en est-il des ventes dans vos deux magasins ?

La fermeture des magasins pendant la « première vague » a été un coup dur mais nous avons mis à profit cette période pour créer un catalogue aussi complet que possible ainsi que pour aménager un showroom dans notre dépôt. Par la suite, nous étions relativement optimistes jusqu’en octobre…Depuis ce deuxième confinement, nous incitons vivement nos clients à consulter notre catalogue et passer commande à distance : – soit par le  click and collect : par téléphone ou mail avec retrait et paiement en magasin ou à notre dépôt ; – soit via notre boutique en ligne avec retrait en magasin, au dépôt ou par livraison (colissimo, relai-colis, chronopost). En ces temps difficiles, l’association a besoin de votre appui. Merci pour votre soutien.

Espaces Latinos

Boutique en ligne : pour vos achats de fin d’année, offrez d’authentiques artisanats d’Amérique latine 100 % « commerce équitable » en cliquant sur le lien du site. Boutiques : 81, Grande rue de la Croix-Rousse à Lyon et 31, rue Gambetta à Saint-Étienne. Tél. 04 77 33 69 66. SITE WEB