Brésil

Cinéma brésilien


« Temporada », film brésilien de André Novais Oliveira en salle ce 20 novembre

Pour prendre un nouveau poste d’employée au service municipal de la propreté, afin de lutter contre la dengue, Juliana quitte les quartiers du centre-ville d’Itaúna pour la métropole de Contagem, près de Belo Horizonte, au Brésil. Tandis qu’elle attend que son mari la rejoigne, elle s’adapte à sa nouvelle vie, fait des connaissances, s’ouvre à de nouveaux horizons et essaie de surmonter son passé.

Photo : Allocine

« L’idée originale m’est venue de ma propre expérience, lorsque j’ai effectué exactement le même travail que le personnage principal. C’était il y a dix ans et ça a duré six mois. Travailler comme agent de contrôle des endémies m’a aidé à mieux comprendre la réalité du voisinage dans lequel j’ai grandi, celui qu’on voit dans le film. Cela a modifié mon regard sur cet endroit et sur les gens ; j’ai pris conscience de la richesse de cet environnement, rempli d’histoires et d’expériences diverses. C’est ce qui m’a motivé à faire ce film, ainsi que la possibilité de collaborer avec quelques-uns des employés que j’ai rencontrés à l’époque (certains d’entre eux jouent une version d’eux-mêmes dans le film). » Il a voulu «dépeindre ce quartier avec ses propres couleurs caractéristiques. Ce sont des lieux lumineux, colorés, avec quelques couleurs fortes selon l’endroit où votre regard se pose. Avec les rayons du soleil, tout devient plus intense, plus beau, et j’ai pensé qu’il était intéressant de souligner la beauté d’un lieu qui n’est pas traditionnellement considéré comme beau.»

Nous suivons Juliana, magnifiquement interprétée par Grace Passô qui se retrouve dans cette ville qu’elle va découvrir, et qui lui fait oublier son drame personnel et établir des relations avec ses collègues. Elle change de coiffure et devient plus à l’aise.

Grace Passô a commencé à écrire des pièces après avoir étudié le théâtre à Belo Horizonte : «je voulais créer un espace symbolique dans lequel les gens comme moi, ceux que je connaissais, pourraient exister, où mon univers pourrait être conceptualisé.» Dans la culture brésilienne, il est toujours difficile aux Noirs de se faire une place.

Dans notre cas ajoute André Novais Oliveira, «le fait d’avoir trois cinéastes noirs de la banlieue comme partenaires fondateurs (de notre société de production) et tous désireux de tourner des films dans et autour de la banlieue, c’est notre façon de nous installer à notre place.»

Le rythme du film est assez lent, a obtenu de nombreux prix, mais nous nous laissons porter par la grâce de Grace Passô. Temporada, drame brésilien d’André Novais Oliveira. 112 minutes. Sortie le 20 novembre.

Alain LIATARD

 
 

Articles par mois

Articles par catégorie