Rendez-vous de proximité 2018

Semaine du 21 au 27 mai


À la une de la semaine : rendez-vous aux Assises internationales du roman de Lyon

Chaque semaine, nous réservons un espace dédié aux événements et invitations. Il suffit de nous envoyer un courrier électronique avec des informations susceptibles d’intéresser nos internautes en indiquant simplement le titre de votre manifestation, le lieu, la date et l’heure, un visuel et un contact. Nous soulignons comme temps fort de la semaine les Assises internationales du roman de Lyon. Voici la sélection de la semaine du 21 au 27 mai.

Déposez votre annonce

21 – 27 MAI –  LYON

Assises internationales du roman organisées à Lyon par la Villa Gillet. Découvrez le programme

Comment l’enquête produit-elle de l’écriture ? Où en est-on avec l’art de la comédie aujourd’hui ? Comment les écrivains parviennent-ils à traduire l’intensité de l’adolescence ? Autant de questions auxquelles tenteront de répondre écrivains, philosophes mais aussi historiens et journalistes, réunis autour de tables rondes. Parmi eux, Ian McEwan, Alice Zeniter, Erwan Larher, Philippe Jaenada, Claire Messud, Marie-Hélène Lafon, Leïla Slimani, Kossi Efoui… Six écrivains venus d’Amérique latine seront aussi au rendez-vous. Plus d’infos

MARDI 22 MAI – 18 H 30 – PARIS

Ciné-débat à la fondation Jean Jaurès : projection du documentaire «Colombie, une affaire de terre»

Le 27 mai 2018, les Colombiens vont élire leur président. Cette élection va décider du futur de l’accord avec les Farc signé en 2016, et des dividendes éventuels de la paix. Pour en débattre, la Fondation vous invite à la projection d’un documentaire, Colombie, une affaire de terre qui sera suivie d’un débat animé par Angelica Pérez, secrétaire de l’association Hilvanando la memoria, et Jean-Jacques Kourliandsky. Plus d’infos

MARDI 22 MAI – 19 H – PARIS

Musique de los llanos orientales de la Colombie par une dizaine de jeunes musiciens de passage en France

L’Ambassade de Colombie en France vous invite au Concert des Jeunes Artistes de Puerto Carreño qui se déroulera dans l’auditorium de l’Institut Cervantes de Paris le 22 mai prochain à 19h. Ce groupe de jeunes musiciens vous fera découvrir les différents rythmes du folklore llanero et de la musique traditionnelle colombienne. À cette occasion,«Los Cantos de los Llanos Orientales», qui ont été reconnus comme Patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO en 2017. Entrée gratuite mais réservations obligatoiresPlus d’infos

MERCREDI 23 MAI – 18 H 30– PARIS

Courts-métrage mexicains au festival du film de Morelia à l’Instituto Cultural de Mexico 

Après la projection cannoise dans le cadre de la Semaine de la Critique, l’Instituto Cultural de Mexico a le plaisir de vous inviter à la rencontre-table ronde autour de la sélection de court-métrages du 15e festival international du film de Morelia, avec la participation des réalisateurs Delia Luna Couturier (Tierra de Brujas, Mar de Sirena), Eduardo Esquivel (Lo que no se dice bajo el sol) et Miguel Labstida Gonzalez (Aguas tranquilas Aguas profundas) accompagnés de Jean-Pierre Garcia (Jury court-métrage au FICM 2017). Plus d’infos

JEUDI 24 MAI – 19 H – PARIS

Le Centre culturel péruvien (CECUPE) très actif pour la Semaine de l’Amérique latine et des Caraïbes en France

Le CECUPE fut fondé le 10 avril 1986 pour faire connaître le Pérou sous ses différents aspects culturels et de faire vivre la culture péruvienne chez les Péruviens de Paris tout en les aidant à leur intégration. Il participe aussi au développement de l’aide humanitaire. Les manifestations sont assurées dans des locaux parisiens amis de leurs activités. La grande majorité des manifestations sont gratuites. Pour la première manifestation, rencontre avec Pedro Pablo Alayza sur l’Art du sud-andin Tiahuanaco. Plus d’infos

VENDREDI 25 MAI – 21 H– PARIS

«Rêveries – Au bord du fleuve sans fin» avec Wladimir Beltran à la Maison de l’Amérique latine de Paris

Quelque part, au sud du « Sud où il n’y a plus de sud », dans un endroit mystérieux, plein de volcans et de forêts primitives, au bord du fleuve « Sans Fin », un enfant vit des histoires merveilleuses. Des histoires fantastiques mais réelles, rêvées mais bien vivantes, bercées par les chants de grenouilles ; avec des gros chiens comme des cerbères ; des fous qui deviennent oiseaux ; des voleurs sombres mais gentils et des lutins espiègles. Où l’Apocalypse et le courroux des cieux font trembler la terre ! Ces rêveries perdurent jusqu’à l’adolescence et elles fusionnent avec les peines de cœur et les utopies de jeunes rêveurs de ce bout du monde troublé par les éléments en furie et par les cœurs en révolte depuis la nuit des temps ! Rêveries au bord du fleuve Sans Fin est un récit bercé par la musique et le chant de ce bout du monde austral ! Wladimir Beltran crée son quatrième seul en scène. Plus d’infos

À LA UNE DU MONDE

Lula : « Pourquoi je veux à nouveau être président du Brésil », une tribune parue dans le journal Le Monde ce vendredi 18 mai

L’ancien chef de l’État brésilien purge depuis le 7 avril une peine de douze ans et un mois de prison infligée à la suite d’un procès précipité l’accusant de « corruption passive » et de « blanchiment d’argent ». Dans une tribune au « Monde », il dit ce qui le pousse à se présenter en octobre. Luiz Inácio Lula da Silva, dit « Lula », est emprisonné dans une cellule de la police fédérale de Curitiba, dans le sud du Brésil, où officie le célèbre juge anticorruption Sergio Moro. Plus d’infos

EXPOSITION

«Quel amour !?» est à l’image des villes de Marseille et de Lisbonne : une entité passionnée, foisonnante et contrastée

Forte de cette expérience et de ses 2 600 ans d’histoire, Marseille continue de miser sur la culture pour accélérer son développement et s’impose comme une métropole euro-méditerranéenne de premier plan. L’amour n’est-il pas la grande affaire de l’existence ? La seule qui, au dire de Stendhal, re-passionne la vie. Si l’unique mesure de l’amour ne peut être que la démesure, reconnaissons que les artistes, pour l’exprimer, savent convoquer le langage du désir dans sa démesure même. Entre exclamations et interrogations, « Quel Amour !? » laisse donc ouvertes toutes les voies et réponses imaginables pour les faire vivre dans le foisonnement de plus de 150 créations de 68 artistes, toutes générations confondues. Plus d’infos

 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie