Institut des Hautes Études de l'Amérique latine (IHEAL)

Cahiers des Amériques latines


« Le développement. Vicissitudes d’une identité structurante » : le nouveau numéro des « Cahiers des Amériques latines »

Les Cahiers des Amériques latines sont une publication de référence dans le paysage latino-américaniste international depuis la fin des années 1960. Ouverte à toutes les sciences humaines et sociales, la revue constitue un support de transmission des savoirs universitaires, mais aussi un espace de réflexion et de débat sur l’actualité latino-américaine. Elle parait au rythme de trois livraisons annuelles, chacune d’entre elles étant articulée autour d’un dossier thématique. Le dernier numéro, n° 85, du mois de décembre 2017 est consacré au développement en Amérique latine sous la direction de Marcelo Sili et Andrés Kozel.

Le dossier de ce numéro propose un panel d’approches des nouveaux discours sur le développement en Amérique latine : développement durable, néodéveloppementalisme, développement dans le néolibéralisme, post-développement, développement dans le socialisme, développement local/développement territorial, développement dans le champ artistique et culturel.

Après une certaine éclipse, les concepts de « développement » et de « développementalisme » ont regagné une place centrale dans les champs politique, économique et académique de l’Amérique latine.  À partir de l’an 2000, des courants et des voix diverses, souvent opposées, prônent le « développement durable », le « développement soutenable », le « néodéveloppementisme » ou le « néodéveloppementisme indigéniste ». Parallèlement, s’est déployée une nouvelle trame discursive « post-développementiste ». Plus ou moins radical, ce discours critique est aussi force de propositions avec des concepts telles que « le bien vivre » (sumak kawsay en Équateur, suma qamaña en Bolivie). D’autre part, les courants néolibéraux ne cessent de redéfinir le concept de développement. Ce dossier cartographie et analyse ces nouveaux discours en Amérique Latine en les situant dans l’histoire et par rapport aux pratiques économiques et politiques actuelles. Les débats, intenses, autour du concept de développement sont l’indice d’une nouvelle charnière dans l’histoire régionale.

Andrés Kozel est sociologue à l’université de Buenos Aires et docteur en études latino-américaines de l’Unam. Il est aujourd’hui chercheur au Conicet argentin et professeur au sein du master en études latino-américaines de l’Universidad Nacional de San Martín. De 2013 à 2016, il a coordonné le GT-Clacso « El antiimperialismo latinoamericano » qui a notamment mené à l’édition du livre El imaginario antiimperialista en América Latina (Clacso, 2015). Il est auteur de nombreux ouvrages, dont La Argentina como desilusión (Unam, 2008) et La idea de América en el historicismo mexicano (El Colegio de México, 2012), et également d’articles sur la pensée latino-américaine contemporaine.

Marcelo Sili est géographe à l’Universidad Nacional del Sur (Argentine) et docteur en études rurales à l’université de Toulouse. Il est aussi chercheur au sein du Conicet argentin, directeur de l’Adeter (Centre d’analyse de l’action et du développement territorial) et professeur titulaire et invité dans diverses universités et masters en Amérique latine et en Europe. Il est l’auteur de nombreux livres et articles scientifiques sur les questions de développement en Amérique latine et d’ouvrages de vulgarisation, comme l’Atlas de la Argentina Rural (Capital intelectual, 2015), ou encore l’Atlas Rural del Ecuador (Instituto Geográfico Militar del Ecuador, 2017). Il est enfin consultant senior sur des projets de développement en Amérique latine pour des organismes nationaux et multilatéraux (Banque mondiale, FIDA, JICA, entre autres).

Contact : éditions de l’IHEAL : 28 rue Saint-Guillaume 75007 Paris. Voir SITE Pour plus de détails, consulter le sommaire de ce numéro.

 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie