Personnalité de la semaine du 6 au 12 avril 2017

Henrique Capriles


VENEZUELA : Un des leaders de l’opposition privé de ses droits civiques, pendant quinze ans

Photo : Talcual

Mercredi 5 avril ǀ MEXIQUE ǀ    Le quotidien Norte de Ciudad Juarez, dont une journaliste, Miroslava Breach, qui collaborait également au quotidien national La Jornada, a été assassinée, a décidé de fermer son édition en ligne pour raisons de sécurité, quelques jours après avoir renoncé à sa version papier.

Jeudi 6 avril ǀ URUGUAY ǀ   Le pays deviendra en juillet le premier pays au monde à vendre en pharmacies du cannabis, produit sous contrôle de l’État et pour un usage récréatif, ont annoncé les autorités. Cette drogue douce sera commercialisée au prix de 1,30 dollar le gramme, chaque consommateur pouvant en acheter au maximum 10 grammes par semaine.

Jeudi 6 avril ǀ ARGENTINE ǀ   Arrivé au pouvoir il y a seize mois, Mauricio Macri n’est pas parvenu à redresser l’économie et doit faire face à sa première grève générale lancée par la Confédération générale du travail (CGT), contre la politique de rigueur du gouvernement. La manifestation rassemblera également la Centrale des travailleurs argentins (CTA), qui regroupe les employés publics et les enseignants, et des organisations sociales de gauche.

Vendredi 7 avril  ǀ COLOMBIE ǀ   De 37 à 52 années de prison pour 21 militaires qui faisaient partie d’un réseau organisant des « faux positifs » : ils convainquaient des jeunes gens de se diriger vers un endroit où ils trouveraient du travail, les exécutaient et les présentaient comme des guérilleros morts au combat, de façon à bénéficier d’avantages financiers.

Samedi 8 avril ǀ VENEZUELA ǀ   Des heurts avec les forces de l’ordre ont à nouveau éclaté à Caracas lors d’une manifestation qui a rassemblé des milliers d’opposants au président Nicolas Maduro, la quatrième en une semaine dans ce pays en pleine crise politique et économique. Le chef de l’opposition, Henrique Capriles Radonski, gouverneur de l’État de Miranda et deux fois candidat à la présidence de la République, a accusé la Cour des comptes de l’avoir privé de ses droits politiques pendant quinze ans. Le motif invoqué est la reconduction du budget de son gouvernorat.

Dimanche 9 avril  ǀ ARGENTINE ǀ   Informations contradictoires sur la santé économique du pays. D’un côté, le FMI (Fonds monétaire international) estime que « les politiques de libre marché adoptées par l’Argentine fonctionnent et devraient mener à une récupération économique ». De l’autre côté, l’INDEC (Institut argentin des statistiques) annonce que, suite à l’augmentation importante des tarifs des services (eau, gaz, électricité, transports), 30 % de la population ne gagnent plus assez pour acheter le panier ménager de base. La pauvreté touche 13 des 44 millions d’Argentins, soit 32,9 % de la population, selon les statistiques de l’université catholique argentine.

Lundi 10 avril  ǀ PARAGUAY ǀ    Un amendement à la Constitution pour autoriser la réélection d’anciens présidents déchire les partis politiques et provoque une crise institutionnelle. Plusieurs sénateurs ont formé un « sénat parallèle » favorable à la modification de la Constitution, y compris les deux derniers présidents Fernando Lugo et Nicanor Duarte, ainsi que l’actuel Horacio Cartes. 77 % des citoyens se disent opposés à cet amendement.

Mardi 11 avril  ǀ CHILI ǀ   Surprise : le Comité central du PS chilien a choisi le journaliste Alejandro Guillier pour le représenter lors des primaires internes de la coalition Nueva Mayoria (ex-Concertation, centre gauche) en vue des élections présidentielles de novembre. L’ancien président Ricardo Lagos (PPD, Parti pour la démocratie) renonce à se présenter. Voir notre article principal. 

Guy MANSUY

 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie