Deux auteurs latinos

A la Villa Gillet


Les Assises du roman invitent deux auteurs latino-américains pour leur 10e édition

Depuis 1987, la Villa Gillet promeut une approche vivante du savoir par le biais de rencontres autour des sciences humaines. Également centre international, la Villa organise plusieurs festivals par an dont les Assises du roman, qui se tiendront du 29 mai au 4 juin 2017. Parmi les auteurs invités, Mariana Enríquez (Argentine) et Diego Trelles Paz (Pérou), déjà invité aux Belles Latinas.

Photo : Buchet Chastel et Caras y caretas

Depuis 2007, les Assises du roman célèbrent la littérature contemporaine autour de débats, lectures et tables rondes. Et l’Amérique latine sera des leurs, avec tout d’abord l’Argentine Mariana Enríquez, romancière et journaliste à la tête de Radar, le supplément culturel de Pagina 12. Après Bajar es lo peor (1995), Cómo desaparecer completamente (2004) et Chicos que vuelven (2012), trois romans dans lesquels règne une atmosphère sombre, elle a récemment publié un recueil de nouvelles intitulé Ce que nous avons perdu dans le feu aux éditions du Sous-sol. Son écriture, imprégnée de réalisme magique et de l’univers du thriller, emprunte au passé douloureux de l’Argentine par touches fugaces d’humour. Défendant les droits des femmes et la tolérance sexuelle, Mariana Enríquez interroge aussi la condition féminine en Amérique latine.

Diego Trellez Paz, romancier, journaliste et scénariste péruvien, avait été invité aux Belles Latinas en 2015. Il a dirigé des recherches sur le roman policier ainsi que sur le Chilien Roberto Bolaño. Son dernier roman, Bioy, a obtenu en 2013 le prix Rómulo Gallego, une des plus importantes distinctions en Amérique du Sud. Diego Trelles Paz raconte l’histoire d’une militante communiste qui a subi les violences terribles dans la guerre civile qui a opposé l’État péruvien et le Sentier Lumineux dans les années 1980. Vingt ans plus tard, son destin croise celui de Bioy, un ancien caporal déchu de l’armée. L’auteur pose ainsi la question de la possibilité d’une rédemption.

Ces auteurs seront invités dans différentes médiathèques et bibliothèques de la région Rhône-Alpes. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du festival ici.

Lou BOUHAMIDI