En salle cette semaine

Jazmin et Toussaint


Un beau film à découvrir de la Mexicaine Claudia Saint-Luce

À soixante ans, en raison d’une santé fragile, Toussaint doit s’installer chez sa fille Jazmin, qui vit à Mexico. D’origine haïtienne, Toussaint n’a jamais été capable de prendre racine nulle part. Il n’a pas été un père aimant et est un parfait inconnu pour sa fille. Au gré de cette cohabitation forcée, Toussaint recompose le puzzle de son passé sous le regard tantôt sévère, tantôt bienveillant de sa fille. Il permettra à la jeune femme d’aller de l’avant avec sa propre vie.

Photo : Allociné

Ce film vient d’être présenté en avant-première aux festivals Cinelatino de Toulouse et aux Reflets à Villeurbanne. Après un premier film remarquable, Les drôles de poissons-chats sorti en 2014, qui racontait l’histoire de Claudia, qui faisait la connaissance d’une femme lors de son hospitalisation pour une appendicite et trouvait ainsi une famille d’adoption, Claudia Sainte-Luce est cette fois, réalisatrice, scénariste et premier rôle de Jazmin et Toussaint. Ce film est en grande partie autobiographique car la jeune femme entretient elle-même une relation difficile avec son père, qu’elle a véritablement appris à connaître lorsque celui-ci est tombé malade. Toussaint est cet émigré haïtien vivant à Mexico qui reprend contact avec sa fille alors qu’il devient très malade. Toussaint vit plutôt dans le passé qui prend le pas sur le présent. Ils ne se connaissent pas beaucoup et ont donc encore plus de difficulté à communiquer. Claudia Sainte-Luce a choisi un acteur,  Jimmy Jean-Louis, bien plus jeune que le rôle pour donner corps à la solitude de ces êtres et à la notion du temps qui passe. La cinéaste est également une très bonne actrice. Un beau film à découvrir.

Alain LIATARD

Cinelatino de Toulouse vient de publier son palmarès. Tous les films primés sont intéressants. Nous y reviendrons dans le prochain numéro de la revue. ICI.
 
 

Articles par mois

Articles par catégorie