FAIT DE LA SEMAINE

L'Accord de paix en Colombie


Chronos de la semaine du 20 au 26 juin 2016

19 juin | MEXIQUE |  La police a réprimé une manifestation des enseignants de la CNT qui bloquait une autoroute près de Nochixtlan, petite ville située à 83 km au nord-ouest de Oaxaca, capitale de l’État du même nom (sud-ouest). Bilan : 6 morts, 53 civils et 55 policiers blessés. Le même jour dans la région, deux autres personnes, dont un journaliste, ont été tuées près d’un autre barrage routier.

20 juin | AMÉRIQUE LATINE |  L’écart entre les riches et les pauvres n’est pas seulement d’argent. Moins de 100 personnes accumulent la richesse de 3 500 millions. Le manque d’accès aux services de base creuse l’écart. C’est également évident dans l’accès à l’ eau potable, l’électricité, l’assainissement, l’éducation.

20 juin | MEXIQUE |  Dix mois après avoir été élu, le puissant président du PRI, Manlio Fabio Beltrones, a démissionné, victime des mauvais résultats électoraux recueillis le 5 juin passé. Son échec, qui a balayé quatre gouverneurs du parti, a été compris comme un signe de son éloignement d’une société civile chaque fois plus autonome et critique. Cette démission ouvre la porte au renouvellement du parti au pouvoir.

20 juin | COLOMBIE |  Le président Juan Manuel Santos espère pouvoir signer la paix avec les FARC le 20 juillet, jour de l’indépendance.  Le président a de nouveau fixé une date pour un accord après une tentative infructueuse le 23 mars. « Je crois que pour le 20 juillet, nous aurons pu terminer les négociations à La Havane et entrer dans une étape nouvelle pour le pays », a assuré le président.

20 juin | MEXIQUE |  Un rapport de l’ONU met à nouveau le doigt sur des exécutions extrajudiciaires et sur l’impunité qui persistent dans le pays et affirme que le droit à la vie est en « grave danger« . Il dénonce les insuffisances du système juridique.

20 juin | COLOMBIE |  Carlos Velandia, ancien membre de la direction de l’Armée de libération nationale (ELN), a été arrêté à son arrivée d’Espagne à l’aéroport d’El Dorado de Bogotá par des agents de l’immigration qui lui ont dit qu’ils avaient un mandat d’arrêt contre lui avec des accusations d’enlèvement et homicide aggravé. Condamné à dix ans de prison en 1994, il était parti en exil en Espagne. Cette arrestation a soulevé une vague de critiques parmi certains mouvements et organisations œuvrant pour la paix en Colombie.

21 juin | COLOMBIE |  Jaime Iván Martínez Betancourt, un Colombien de 44 ans, résident à Antioquia, a avoué avoir tué 25 personnes en une dizaine d’années après leur rencontre dans la maison de la première de ses victimes reconnues.

21 juin | COLOMBIE |  Le processus de paix de la Colombie affronte une de ses semaines les plus décisives depuis que les négociations entre le gouvernement et les FARC ont été lancées il y a plus de trois ans et demi. Les négociateurs annoncent une feuille de route pour mettre en œuvre le cessez-le-feu bilatéral. Les conversations entre les deux parties seront étendues ce mardi jusqu’au moins le 5 juillet afin de parvenir à un accord final, ou au moins clore les affaires les plus significatives.

21 juin | MEXIQUE |  Aucun État mexicain « ne garantit le droit aux enfants d’apprendre » comme indique un rapport publié par l’association Mexicanos Primero. Dans un indicateur qui tient compte des services qu’offrent les écoles mexicaines et les résultats des élèves, celui-ci souligne que les institutions avec d’autres ressources et mieux classées, ne passent pas les examens de base. Les écoles d’Oaxaca et du Chiapas, les établissements ayant le niveau socio-économique plus faible, sont les derniers dans le classement.

22 juin | COLOMBIE |  Pour la première fois, le gouvernement et la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) se sont mis d’accord sur un cessez-le-feu bilatéral et définitif. L’accord devait être signé par le président Juan Manuel Santos et le chef de la guérilla Rodrigo Londoño, alias « Timochenko » en présence de plusieurs chefs d’État d’Amérique latine et du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon.

22 juin | MEXIQUE |  Le ministre de l’Intérieur, Miguel Ángel Osorio Chong a rencontré des représentants syndicaux de la Coordination des travailleurs de l’éducation (CNTE) après des affrontements qui ont fait au moins huit morts dans le sud du pays. Les enseignants mexicains dénoncent une « répression violente » de la police.

22 juin | BRÉSIL |  Outre la crise politique et la menace du virus Zika, les Brésiliens ont appris que le gouverneur de Rio décrétait « l’état de calamité publique ». Francisco Dornelles estime que « la grave crise financière empêche l’État d’honorer ses engagements pour la réalisation des Jeux », qui auront lieu en août. Le président par intérim, Michel Temer, a autorisé une contribution financière.

22 juin | MEXIQUE |  L’Office des Nations unies contre la drogue et le crime a présenté le premier rapport  qui montre le Mexique en tant que troisième plus grand producteur de pavot dans le monde. Dans le pays, plus de 28 000 hectares sont cultivés chaque année, comme l’a révélé le rapport sur les champs d’opium illégaux mexicains.

23 juin | COLOMBIE |  La mission politique des Nations unies déploiera 400 observateurs, dont cinquante Espagnols, pour vérifier le cessez-le-feu entre l’armée et les FARC.

23 juin | BRÉSIL |  Paulo Bernardo, ancien ministre des gouvernements de Lula da Silva et Dilma Rousseff, a été arrêté à Brasilia dans le cadre d’une opération de lutte contre la corruption liée à l’affaire Petrobras. Le Parti des travailleurs est impliqué dans un nouveau scandale de détournement d’argent.

23 juin | MEXIQUE |  Le mois de mai a été le mois le plus violent en quatre ans. Les ministères publics du pays ont instruit pendant le mois passé 1 746 enquêtes préalables pour homicide. Le chiffre représente un accroissement de 212 cas par rapport à avril.

23 juin | COLOMBIE |  Les FARC s’engagent à livrer leurs armes dans les 180 jours après la signature de la paix. La guérilla se concentrera dans 23 zones, fondra ses armes pour faire trois monuments et accepte le plébiscite.

23 juin | VENEZUELA |  Lors de sa réunion à Washington, l’OEA n’est pas parvenue à décider si elle intervient dans la crise. L’organisation a conclu sa session de discussion sur la Charte démocratique sans prendre aucune décision sur l’opportunité de voter à l’avenir sur la mise en œuvre de la Charte au Venezuela, qui est activée lorsque l’on considère qu’un pays subit un changement dans son « ordre démocratique « .

24 juin | VENEZUELA |  L’opposition a obtenu la validation de 409 313 signatures, deux fois ce qui est exigé par le Conseil électoral pour lancer un vote sur le référendum révocatoire contre le président Nicolas Maduro.

 Guy MANSUY