Équateur - Politique

Le bilan de Rafael Correa


Correa a célébré neuf années de présidence et réclamé une “nouvelle victoire” en 2017

Ceux qui nous représenteront aux prochaines élections devront défendre les acquis de la révolution”, a déclaré Rafael Correa à ses adeptes, lors d’un rassemblement populaire à Guayaquil.

Rafael Correa a souligné que depuis son arrivée au pouvoir, il y a neuf ans, le “pays a changé pour toujours et que, malgré leur presse, leurs millions et la violence, ils ne pourront pas changer le fait que la révolution est déjà une légende”. Il a également déclaré que pendant sa présidence “nous n’avons pas eu d’opposition, seulement une contre-révolution”. “Si c’était à refaire, je ferais exactement la même chose”, a dit le président équatorien, qui ne participera pas aux présidentielles de 2017. Il a également avoué qu’il espérait avoir “incarné l’espoir, l’orgueil, et l’estime de soi de tout un peuple”.

Vers dix années consécutives

Correa a pris ses premières fonctions présidentielles le 15 janvier 2007. Il a convoqué une assemblée constituante deux ans plus tard, qui a permis de ne pas reconnaître comme période gouvernementale cette première présidence. Il a gagné les élections en 2009, a été réélu en 2013, et à la fin de son mandat en 2017 il sera donc le seul président équatorien à avoir gouverné le pays pendant dix années consécutives. Correa est un économiste, soutenu pour sa première candidature par le mouvement Alliance Pays, mouvement inspiré par la révolution vénézuélienne du défunt Hugo Chávez, représentant de ce qu’on appelle le “socialisme du vingt-et-unième siècle”.

Traduit par
Catherine Traullé

Source : DW.com
 
 

Articles par mois

Articles par catégorie