Chronos de Guy Mansuy

La semaine du 13 sept. 2015


Chronos de la semaine du 13 au 20 septembre 2015

13 septembre – MEXIQUE – Les forces de sécurité égyptiennes ont ouvert le feu par erreur sur un convoi de touristes mexicains lors d’un accrochage avec des djihadistes dans le désert occidental, faisant douze morts et dix blessés parmi eux et leurs accompagnateurs égyptiens. Le gouvernement mexicain a confirmé la mort de deux de ses ressortissants et précisé que cinq autres, blessés, se trouvaient dans un état stable. Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a présenté ses excuses à son homologue mexicain, Enrique Peña Nieto par téléphone.

14 septembre – ARGENTINE – En 2007, certains anciens combattants de la guerre contre le Royaume-Uni pour les Malouines (1982) avaient entamé des poursuites judiciaires contre ceux dont ils avaient subi des tortures. Mais en février, la Cour suprême de l’Argentine a déclaré prescrits ces crimes commis il y a 33 ans. La présidente Cristina Fernández de Kirchner, face à la plus haute juridiction du pays, a réagi en donnant l’ordre à l’armée de déclassifier des fichiers sur la question et en demandant au département des Droits de l’Homme du ministère de la Défense de se charger des analyses. Le site archivosabiertos les a publiés. Les anciens combattants prendront appuis sur ces documents pour faire appel de la décision de la Cour suprême d’Argentine devant la Cour interaméricaine des droits de l’homme (CIDH).

14 septembre – BRÉSIL – Le gouvernement de Dilma Rousseff va réintroduire un taux d’imposition sur les transactions financières pour quatre ans, va geler les salaires des fonctionnaires fédéraux pour sept mois et réduire de près de 30 % les dépenses du programme social Minha Casa Minha Vida (Ma Maison Ma Vie) destiné aux familles les plus pauvres pour accéder à un logement. Ces mesures font partie d’une nouvelle étape de mesures d’ajustement fiscal pour mettre un terme au déficit de 35 000 millions de réales du budget de 2016 pour le transformer en un excédent de 60 400 millions, après que Standard & Poor’s a abaissé la cote du crédit du Brésil.

15 septembre – CHILI – La Commission de la santé de la Chambre des députés du Chili a approuvé la dépénalisation de l’avortement en cas de viol, car en plus de deux autres déjà approuvées par la même instance, autorisant l’avortement en cas de risque vital de la mère ou si le fœtus présente une anomalie génétique ou congénitale à caractère létal. Cette troisième cause de violation a été approuvée par 8 votes pour et 5 contre. La norme indique que dans ce cas l’interruption pourra être effectuée dans les douze premières semaines de gestation ou de quatorze semaines s’il s’agit d’une enfant de moins de 14 ans.

15 septembre – BOLIVIE – Dans la commune d’El Alto, un groupe de personnes s’est consacré pendant un an à la traduction du réseau social Facebook dans la seconde langue indigène la plus parlée de Bolivie, l’Aymara, et que l’UNESCO inclut dans l’Atlas des langues du monde en danger. Le projet est soutenu par la communauté virtuelle Jaqi Aru qui est née en 2009. Rubén Hilari, un des membres, raconte que tout a commencé avec l’idée de fortifier sa langue et sa culture. Ils voulaient aussi augmenter la quantité de contenus dans leur langue sur Internet. “Nous créons des blogs collectifs et individuels, nous nous abonnons aux réseaux sociaux, nous contribuons aux contenus à Wikipedia Aymara, nous sous-titrons des vidéos”, dit Rubén Hilari et d’ajouter : “L’Aymara vit toujours, il n’a pas besoin d’être revitalisé, il a besoin d’être fortifié et justement c’est ce que nous faisons”.

15 septembre – VENEZUELA – Ce sont maintenant 23 municipalités vénézuéliennes frontalières avec la Colombie qui sont en état d’urgence. Le président Nicolas Maduro a étendu cette mesure dans 10 autres municipalités, sept dans l’État de Zulia et trois en Apure, qui sont unies à d’autres zones de Zulia et de Táchira. Cette situation existe depuis le 19 août, quand le président a décidé d’entamer la fermeture de la frontière avec son pays voisin. Entre le Venezuela, socialiste et bolivarien, et la très libérale Colombie, la frontière de 2 219  km de long fait le bonheur des trafiquants en tout genre. C’est officiellement pour lutter contre les “paramilitaires colombiens et les contrebandiers” que la frontière a été fermée.

16 septembre – AMÉRIQUE DU SUD – Plus de 420 langues, pour la plupart d’origine indigène, sont en danger et certaines sont en voie de disparition selon les données rassemblées dans l’Atlas de l’UNESCO des langues en danger du monde. L’organisation estime qu’il y a entre 8,5 et 11 millions de personnes qui parlent ces langues. Le Brésil est le pays avec la plus grande diversité linguistique dans la région. Quand une langue meurt, ou ce que les linguistes préfèrent appeler “sommeille”, non seulement les voix s’éteignent, mais meurt aussi une culture, un mode de vie, une façon de voir le monde. “Si vous demandez à un membre de la communauté qui la parle, il peut répondre, qu’il perd son essence, son identité en tant que personne et en tant que groupe”, explique Gabriela Pérez, conservatrice de la linguistique au Musée national d’histoire naturelle de la Smithsonian Institution, de Washington.

16 septembre – MEXIQUE – Le Comité sur les disparitions forcées de l’ONU, dans son dernier rapport sur le Mexique, donne une mauvaise note pour les enquêtes “tardives et déficientes” entreprises pour la disparition de 43 élèves de l’école normale en septembre 2014. Elle appelle une “réévaluation générale” de l’enquête en ligne avec l’analyse d’un groupe international d’experts qui a mis en doute la ligne officielle. En conclusion, il demande qu’on permette à ces spécialistes d’interroger les soldats présents cette nuit-là dans Iguala, un point rejeté par l’exécutif car il considère cela comme une attaque par l’armée mexicaine.

16 septembre – ARGENTINE – La tête de liste pour le Congrès dans la province de Buenos Aires du parti Propuesta Republicana (PRO) de Mauricio Macri, candidat de droite à la présidence, Fernando Niembro, célèbre journaliste sportif, a renoncé à sa candidature pour un scandale de corruption impliquant des marchés publics de la Ville de Buenos Aires. Fernando Niembro a été forcé à démissionner à cause de contrats publics de la mairie de Buenos Aires avec une entreprise à son nom qui n’a pas d’employés. Ces contrats s’élevaient à 22 millions de pesos (2,34 millions de dollars).

16 septembre – MEXIQUE – La ministre mexicaine de la justice Arely Gómez a annoncé l’identification des restes d’un deuxième étudiant enlevé avec 42 autres camarades par des policiers à Iguala en 2014. “Les résultats scientifiques représentent un pas supplémentaire pour la confirmation des faits, a assuré Arely Gómez, en référence à l’identification de l’ADN de Jhosivani Guerrero de la Cruz, 20 ans, par l’Institut de médecine de l’université d’Innsbruck, en Autriche. La version officielle est contestée par des experts indépendants.

16 septembre – ÉQUATEUR – Huit des 24 provinces sont affectées par des incendies de forêt. 252 incendies ont touché presque 8 000 hectares. Les provinces de Loja, Chimborazo et Pichincha sont les provinces les plus affectées. La majorité se sont produits dans des réserves naturelles qui sont en dehors des centres urbains, sauf l’incendie qui s’est déclaré à Quito (Pichincha) où quatre quartiers du centre nord de la ville ont été mis sous alerte, et où une centaine de personnes ont été évacuées. Les autorités indiquent que la majorité des incendies a été provoqués et sont devenus incontrôlables à cause des forts vents. Trois pompiers sont morts et 12 ont été blessés. Le président Rafael Correa, à travers les réseaux sociaux, a déclaré que le pays était en train de demander l’appui de pompiers en provenance du Brésil, du Chili, de la Colombie et du Venezuela pour arrêter le feu.

16 septembre – CHILI – Un séisme de magnitude 8,4, selon l’Institut américain de géologie (USGS), a entraîné l’évacuation d’un million de personnes au Chili dans la soirée. L’épicentre du tremblement de terre est situé à 230 kilomètres au nord de la capitale Santiago. Une alerte au tsunami a été déclenchée par la marine chilienne, pour l’ensemble des villes côtières du Pacifique, et leurs habitants ont été transférés vers des zones plus élevées. Dans la ville de Coquimbo, au nord de la région de l’épicentre, des vagues de 4,5 mètres ont été enregistrées. Le bilan provisoire faisait état de cinq morts et une personne disparue. Une vingtaine de répliques, dont certaines très fortes (d’une magnitude de 6), ont été recensées dans la nuit. Ce séisme est le sixième le plus fort de l’histoire du Chili, selon le ministère de l’Intérieur.

16 septembre – MEXIQUE – La police mexicaine a arrêté un leader présumé du cartel de la drogue accusé d’avoir fait disparaître 43 étudiants en septembre 2014. Gildardo López Astudillo, 36 ans, a été interpellé dans la ville touristique de Taxco, dans l’État du Guerrero (sud-ouest), à environ 35  km au nord de la ville où les étudiants ont disparu. Gildardo López, alias « El Gil », membre du cartel de la drogue Guerreros Unidos, est suspecté d’être l’“auteur matériel” de la disparition des 43 élèves-enseignants dans la nuit du 26 au 27 septembre 2014.

16 septembre – ÉQUATEUR – Les présidents de la Colombie et du Venezuela se retrouveront à Quito un mois après la fermeture des points de passage de leurs frontières. Les dirigeants des deux pays se feront face à Quito, sous les auspices de leurs homologues de l’Équateur et de l’Uruguay, Rafael Correa et Tabaré Vázquez. Ces deux présidents, qui occupent respectivement la présidence temporaire du Celac et de l’Unasur, ont insisté pour qu’une solution soit trouvée entre les présidents Juan Manuel Santos et Nicolas Maduro.

17 septembre – CHILI – Le gouvernement de Michelle Bachelet maintient tous ses efforts pour achever le bilan des dégâts humains et matériels causés par le tremblement de terre du nord-centre du Chili. On dénombre au moins 11 décès, mais il n’y a pas encore de nombre total de victimes, et plus d’un million de personnes ont été évacuées. Le séisme et le tsunami qui a suivi ont causé d’importants dommages à plusieurs routes et villes de la côte du Pacifique. Cependant, le pays a résisté à la secousse de la plus forte intensité enregistrée jusqu’à présent cette année dans le monde entier. “Bien que nous ayons eu de la chance que le tsunami n’ait pas été fort, les dommages générés par ce tremblement de terre est marginal. Cela aurait pu être dans un pays qui n’y est pas préparé. La résistance des bâtiments a été remarquable”, dit Iván Poduje, architecte urbaniste et professeur à l’Université catholique. Le Chili est touché par 43 % des tremblements de terre de la planète et celui-là a été ressenti dans une grande partie du pays, d’Arica dans le Nord à Puerto Aysén, dans le Sud.

17 septembre – BOLIVIE – Près de quatre millions de Boliviens sont attendus pour voter dimanche lors des référendums qui se tiendront dans cinq régions (La Paz, Oruro, Potosi, Chuquisaca et Cochabamba), trois municipalités et trois “autonomie indigène” de la Bolivie. Ces référendums consultent la population pour connaître son opinion sur les “statuts” et “chartes organiques” qui régissent le fonctionnement des administrations régionales et locales, respectivement, qui ont une certaine autonomie par rapport à l’État central depuis l’adoption de la Constitution de 2009. L’opposition a appelé à voter “non”, car elle estime que ces règles ne sont pas suffisamment discutées et n’incluent pas leurs propositions.

18 septembre – COLOMBIE-PÉROU – Les Colombiens et les Péruviens pourront se rendre en Europe sans visa à compter de la fin de cette année. Les États membres, par l’intermédiaire du Conseil, ont décidé en mai l’année dernière que les demandes des Colombiens et des Péruviens soient exemptées de visa pour entrer dans l’UE, une restriction qui était en vigueur depuis 2001, dans la crainte que la liberté de mouvement favorise le trafic de drogue et l’immigration.

19 septembre – CUBA – Quelques heures après l’arrivée à La Havane du pape François, les présidents Barack Obama et Raúl Castro se sont parlé par téléphone. La conversation téléphonique, dont la durée n’a pas été révélée, a porté sur la visite du pape à Cuba qui immédiatement ensuite se rendra aux États-Unis. Les deux présidents ont reconnu la “contribution” de Jorge Bergoglio dans “dans l’avancée des relations entre les deux pays” dans la “nouvelle ère” que les deux États ont entreprise, selon des communiqués simultanés de la Maison Blanche et de La Havane. C’est la troisième conversation téléphonique entre les architectes de ce dégel historique.

19 septembre – MEXIQUE – Le Bureau du procureur général de la République (PGR, procureur) a annoncé vendredi l’arrestation de Celina Oseguera Parra l’ancienne coordinatrice des prisons fédérales et de 13 fonctionnaires liés à l’évasion de Joaquín El Chapo Guzmán de la prison d’Almoloya. 23 personnes sont en prison après l’évasion qui a ridiculisé l’État mexicain.

19 septembre – CHILI – L’un des agents les plus cruels de la dictature d’Augusto Pinochet, le militaire retraité Marcelo Moren Brito est décédé à l’âge de 80 ans à l’hôpital militaire de Santiago. Il avait pris la tête de la Villa Grimaldi, l’un des plus grands centres d’enlèvement, de torture et de disparition de la DINA. Il avait interrogé la veuve du général Bachelet en présence de sa fille la présidente actuelle et tué son propre neveu, entre autres. Il purgeait une peine pour plus de 300 ans pour toutes ses violations de droits humains.

20 septembre – CUBA – Le pape François, après avoir terminé la messe sur la Place de la Révolution, est allé voir le “Commandant Fidel Castro à son domicile de La Havane. La réunion a duré environ 40 minutes et s’est écoulée, selon le porte-parole du Vatican, Federico Lombardi, dans un environnement “très amical et informel”. Le président était accompagné de son épouse, ses enfants et petits-enfants. Selon Federico Lombardi, Fidel Castro a saisi l’occasion pour aborder avec Jorge Mario Bergoglio [photo] les “grandes questions du monde d’aujourd’hui” et des cadeaux ont ensuite été échangés.

Guy MANSUY