cinéma d'animation

Condorito au cinéma


“La plus grande fierté pour les Chiliens serait que Condorito soit exporté”

Condorito, personnage de bande dessinée qui est une sorte d’icône en Amérique latine, va “voler vers le grand écran”. Une équipe de producteurs péruviens a annoncé qu’ils travaillaient sur les touches finales du scénario, et que le film, en 3D, devrait être terminé pour le deuxième semestre 2017.

C’est donc près de 70 ans après sa naissance que cette bande dessinée de René Ríos Boettiger, dit “Pepo” va être adaptée au cinéma. Ce sont les créateurs de “Los Ilusionaustas”, premier film d’animation des studios Aronnax (Pérou), qui sont à l’origine de ce projet de porter à l’écran le plus célèbre condor chilien, en 3D. Dans le film “Condorito vivra sa vie habituelle à Pelotillehue, luttant pour l’amour de Yayita, face à Pepe Cortisona qui veut la conquérir” a confié à la BBC Mundo Abraham Vurnbrand, un des producteurs du film. “Quelque chose d’extraordinaire va lui arriver, l’obligeant à quitter son village, pour aller chercher un objet précieux, en sillonnant tout le continent”, a-t-il ajouté. Le film sera réalisé par Eduardo Schuldt et Axel Orelle, et, bien qu’il soit produit par un studio péruvien, deux dessinateurs chiliens de la maison d’édition du personnage, World Editors, y participeront.

“La grande fierté des chiliens serait que Condorito soit exporté dans le monde, et qu’il soit reconnu comme un personnage symbole d’Amérique latine, au même titre que “El Chavo del Ocho”  (série télévisée mexicaine de juin 1971 à janvier 1980)”, disent les producteurs. “Nous sommes des quinquagénaires, et à notre époque Condorito était le seul divertissement écrit pour les enfants, une vraie fête pour l’Amérique latine”, ajoute Hugo Rose, un autre des producteurs. “En plus, comme cette bande dessinée n’avait aucun caractère politique elle est restée autorisée par les gouvernements militaires de l’époque, à la différence de Archie, Mickey Mouse ou Donald” a précisé Vurnbrand.

L’école de Metegol

Le film argentin “Metegol” de Juan José Campanella, qui a fait un carton au box office en 2013, et a reçu le prix Goya espagnol a inspiré de nombreux autres créateurs latino-américains. Son budget était de 20 millions de dollars, budget le plus élevé de tout le cinéma argentin, et de tous les films d’animation latino-américains. “Pour le cinéma latino-américain, il y a un avant et un après Metegol”, et Condorito est le projet de film d’animation le plus attendu depuis.

Catherine TRAULLÉ
D’après un article de BBC Mundo

 

 

 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie