Le Chronos de Guy Mansuy

La semaine du 22 au 30 août


L’événement de la semaine : création du Musée National de la Mémoire en Colombie

22 août – CUBA – Le secrétaire d’État des États-Unis John Kerry a été critiqué entre autres par des agences de presse internationales et des journalistes de ne pas avoir invité la dissidence pacifique cubaine à la cérémonie d’ouverture de l’ambassade à La Havane. Cependant, les dissidents eux-mêmes offrent une vue radicalement différente. John Kerry dans son discours (avec plusieurs passages en castillan) a fait une forte défense des droits de l’homme et de la démocratie. À la réception de l’après-midi, il y avait environ 600 personnes (y compris le corps diplomatique), dont une bonne partie de Cubains d’un large spectre idéologique. Dix militants connus de la société civile se sont ensuite réunis avec John Kerry, d’autres diplomates et un fonctionnaire de la Maison Blanche.

24 août – BRÉSIL – La police de Rio de Janeiro a arrêté 160 mineurs noirs de la banlieue nord de la ville alors qu’ils effectuaient le trajet en bus vers les plages de Ipanema et Copacabana, les plus célèbres de la ville. Ceci a déclenché une controverse, car ils n’avaient commis aucun délit, mais la police a défendu son action en soutenant que beaucoup d’entre eux étaient déjà connus des services de police pour avoir été arrêté à plusieurs reprises en tant que arrastões (meneurs), une sorte de groupe d’assaut sur les plages qui profitent de leurs énormes groupes pour voler. L’action de la police est destinée à contenir une nouvelle vague de vols, une pratique qui se répète régulièrement sur les plages de Rio depuis le début des années 90. Mais le raid dans les bus a suscité des accusations de racisme et de manque de respect pour les plus pauvres de la ville.

24 août – AMÉRIQUE LATINE – En moyenne, l’Amérique latine est la région avec la plus forte consommation d’alcool dans le monde. Plus de 200 maladies et blessures sont liées sa consommation, de sorte que le risque va au-delà du nombre de litres consommés. « L’abus d’alcool contribue au développement des maladies cardio-vasculaires, la cirrhose, le cancer et les blessures causées par les accidents de la circulation et la violence« , a déclaré María Eugenia Bonilla-Chacin, spécialiste de la santé de la Banque mondiale. En outre, l’alcool occupe le quatrième rang parmi les principaux facteurs de risque en Amérique latine et dans les Caraïbes en 2010 en terme d’espérance de vie, selon une étude réalisée par l’Institut de mesure et d’évaluation de la Santé (IMHE ) et la Banque mondiale. En 2010, 14 000 jeunes de moins de 19 ans latino-américains sont morts de causes imputables à l’alcool.

24 août –BRÉSIL – Embourbée dans une crise politique qui n’en finit pas, la présidente Dilma Rousseff, a annoncé qu’elle allait réduire à la fois le nombre de ministères de 39 à 29, ainsi que des postes clés, environ 22 000 à l’échelle nationale. Le gouvernement a également confirmé qu’il intensifierait le programme de réduction des dépenses administratives (transport, eau, électricité, etc.) et la vente de certains biens de l’État. Avec ce message d’austérité, la présidente vise à atténuer les critiques sur sa gestion. L’activité économique s’est réduite de 1,89% au deuxième trimestre, le pire résultat depuis 2009, et le chômage a atteint 7,5%.

25 août – AMÉRIQUE LATINE – La majeure partie des monnaies latino-américaines a de nouveau souffert de la crise financière en Chine au début de cette semaine. Les investisseurs se réfugient dans des titres sûrs et ramènent les monnaies de la région à des niveaux d’il y a plus de 10 ans.

25 août – VENEZUELA – Les autorités ont annoncé l’arrestation de deux suspects, Andrea González et Dany Abreu, liés à un complot visant à attenter à la vie de Daniella la fille du numéro deux du chavisme, Diosdado Cabello. Les autorités recherchent également un troisième suspect, Antonio Briceño. L’annonce a été faite par le gouverneur de l’État d’Aragua (centre du pays) et ex ministre de l’Intérieur, Tareck El Aissami, dans une transmission à la télévision publique. Pendant l’intervention, il a montré une vidéo dans laquelle un membre d’une bande paramilitaire au service des partis d’opposition, admet devant un interrogateur que Andrea González lui a proposé deux fois, d’abord en 2014 et une autre fois en juillet dernier, d’assassiner Daniella Cabello en échange d’un paiement de 500 000 dollars.

25 août – GUATEMALA – Cinq ministres, accusés de corruption, ont démissionné du gouvernement du président Otto Pérez Molina. D’autre part, l’archevêque de l’archidiocèse du Guatemala, Oscar Julio Vian Morales, l’un des principaux membres de l’Église catholique dans ce pays d’Amérique centrale, a appelé à la démission du président, Otto Pérez Molina, pour son implication par la justice d’être à la tête d’un réseau de corruption.

26 août – COLOMBIE – Qu’un pays conçoive et construise un musée de la mémoire sans que le conflit armé soit arrivé à sa fin, comme l’a fait la Colombie sur la guerre avec le FARC, est quelque chose de peu commun dans le monde. Ceux qui sont face à ce défi, reconnaissent que la tâche difficile, comme Marta Nubia Bello [photo], qui mène le projet de ce musée à Bogotá. Cet espace de 10 000 mètres carrés vise à honorer les victimes de ce long conflit qui touche la Colombie. L’autre grand défi sera de créer une Commission de Vérité suite à la signature attendue de la paix avec les FARC.

26 août – AMÉRIQUE LATINE – « Le phénomène nous avertit depuis suffisamment de temps, il est difficile de savoir comment cela finira, » a annoncé le scientifique péruvien Ken Takahashi, coordinateur technique du Comité interministériel de l’étude nationale d’El Niño (ENFEN), l’organisme d’État spécialisé dans le sujet. Le phénomène El Niño sévit au Pérou depuis juillet, alors que 14 régions du nord ont été déclarées en état d’urgence provoquant des dépenses imprévues dans le budget national. La prochaine réunion de l’ENFEN évaluera la probabilité que l’événement climatique passera de « fort » (+1,7 à 3°) à « extraordinaire » (>+3°), ce qui aurait des conséquences dévastatrices en décembre – l’été austral -, comme cela est arrivé en 1983 et 1997. « El Niño est le réchauffement anormal et soutenu de la surface de l’Océan Pacifique, causant de fortes pluies et même si il constitue un phénomène récurrent, mais pas annuel « , dit Ken Takahashi.

27 août – COLOMBIE – Le président Juan Manuel Santos a cessé de rester insensible à la crise humanitaire causée par la décision du gouvernement vénézuélien de fermer une partie de la frontière avec son pays. La mesure porte sur un tronçon long de 100 kilomètres à la hauteur des villes frontières de Cucuta, en Colombie, et de San Antonio, au Venezuela. Le président Nicolás Maduro entend « lutter contre les paramilitaires colombiens », le crime organisé et la contrebande. Cette fermeture qui a entraîné le départ de près de 2 000 Colombiens. Pour Juan Manuel Santos « Les problèmes du Venezuela ne sont pas le fait de la Colombie« . Le président colombien insiste sur le dialogue pour mettre fin à la crise frontalière : « Je ne vais pas plonger dans un combat avec Maduro« . La réunion prévue des ministres des Affaires étrangères de Colombie et du Venezuela a eu lieu à Cartagena de Indias, pour aborder d’urgence la crise frontalière entre les deux pays avec comme objectif de diminuer la crise.

27 août – SALVADOR – La violence dont le pays souffre n’a pas de freins : 51 meurtres pour la journée la plus meurtrière en une décennie. Selon la police, jusqu’au mois d’août, 750 Salvadoriens ont été tués, une moyenne quotidienne de 27,7. Si un tel niveau de violence se poursuit, fin 2015, il y aurait 90 homicides pour 100 000 habitants, comparativement à 60 pour 100 000 en 2014, selon l’expert de la sécurité Jeannette Aguilar. Selon les données récoltées, ce pays d’Amérique centrale sera le plus meurtrier de l’année 2015.

27 août – VENEZUELA-COLOMBIE – Les deux pays ont rappelé leurs ambassadeurs respectifs pour consultations en pleine crise bilatérale déclenchée par la décision du Venezuela de fermer la frontière et d’expulser des Colombiens. Le président colombien, Juan Manuel Santos, a accusé le Venezuela de non-respect d’un accord trouvé la veille permettant une visite du défenseur des droits colombien à la frontière pour vérifier des allégations d’abus commis sur des Colombiens expulsés. Plus tard dans la journée, Caracas a annoncé avoir rappelé son ambassadeur en Colombie.

28 août – MEXIQUE – Le président Enrique Peña Nieto a changé son gouvernement en vue des élections présidentielles de 2018. Le président a fait 10 changements dans son cabinet pour « donner un nouvel élan » à sa gestion. Il a nommé sept nouveaux ministres, y compris Aurelio Nuño, le nouveau ministre de l’Éducation, l’un de ses hommes les plus proches et sur qui il compte pour développer un rôle de premier plan dans les trois ans à venir dans une perspective présidentielle. En outre, Peña Nieto a apporté des ajustements au sein du ministère du Développement social, du ministère des Affaires étrangères et de la Commission Nationale de Sécurité. Les nominations, rendues publiques à la résidence officielle de Los Pinos, coïncident avec la publication d’une enquête confirmant une baisse de sept points dans la popularité du président, qui se trouve à 44%.

28 août – COLOMBIE – Le président Juan Manuel Santos a demandé une réunion extraordinaire des ministres des Affaires étrangères de l’UNASUR et de l’Organisation des États américains (OEA) pour trouver une solution à la crise frontalière qui a conduit à la crise humanitaire due à l’expulsion des Colombiens du Venezuela.

29 août – VENEZUELA – La chute du cours du baril accroît le risque d’un défaut souverain. Les revenus tirés de l’exportation des hydrocarbures ont chuté de 42% en un an. Sa dégringolade, inachevée, amplifie les difficultés chroniques dans lesquelles se débat le pays. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : une récession de 7%, l’inflation la plus forte du monde (autour de 100%), un déficit courant qui explose. Circonstance aggravante, faute d’avoir suffisamment investi, la production de pétrole a stagné ces dernières années, et Caracas devrait bientôt peiner pour approvisionner Pékin en or noir en échange des prêts chinois.

29 août – ÎLE DE LA DOMINIQUE – La tempête tropicale Erika, avec son lot de vents violents et de pluies torrentielles, a survolé Haïti dans la nuit et devrait faiblir après avoir durement frappé la petite île de la Dominique, faisant au moins 20 morts. Un premier bilan du gouvernement haïtien fait état de trois personnes blessées dans l’effondrement d’une maison à Port-au-Prince. Les autorités ont restreint les déplacements et annoncé l’ouverture d’abris d’urgence à travers le pays.

29 août – VENEZUELA – Le président Nicolás Maduro étend le conflit frontalier en fermant une autre section de frontière équivalant à la fermeture totale de la frontière avec la Colombie. « Nous allons chasser les paramilitaires sous les pierres« , a-t-il dit à propos de la supposée menace de délinquants colombiens. Au niveau international, il a proposé à la Colombie de faire appel ensemble à l’UNASUR, et de créer d’une Commission de la Vérité d’Amérique du Sud qui, dirigée par une « personnalité de confiance représentant l’Amérique du Sud », vérifierait sur le terrain la situation de la frontière et « nous aide à atteindre la paix « .

29 août – MEXIQUE – Il y a plus de 53 millions de personnes qui parlent l’espagnol aux États-Unis, et 33,7 ont un héritage mexicain. Un camion plein de livres en espagnol parcourra les rues américaines, à la manière d’un vendeur qui déambule de maison en maison. Le projet commence à San Diego, il espère parcourir au moins cinq autres villes et s’appelle Book Truck. L’initiative est vient de l’éditeur Fonds de Culture économique. « Au lieu d’attendre que le lecteur arrive pour chercher les livres en espagnol […], dorénavant les livres seront présents sur les chemins, dans les rues à la rencontre des lecteurs« , explique, dans une note de presse, le directeur du FCE, José Carreño. Ce projet vise à promouvoir la littérature dans la communauté hispanique.

29 août – BRÉSIL – L’ancien président Luiz Inacio Lula da Silva du Parti des travailleurs (PT) est de retour sur la scène politique. Pour annoncer son retour, rien de plus symbolique que se réunir à São Bernardo do Campo, son berceau politique, avec l’ex-président de l’Uruguay José Mujica, un des chefs les plus populaires en Amérique latine et du monde, et parler à un public composé de ministres, de députés, de maires, de conseillers municipaux, de chefs syndicaux et sympathisants. « Je suis resté silencieux pendant beaucoup de temps parce qu’il devait remplir mon rôle d’ex-président. (…) Mais on ne me laisse pas en paix« . Lula confirme son retour en politique et milite à nouveau ; il promet de parler et de se déplacer davantage à travers le pays.

30 août – GUATEMALA La moitié de la population du Guatemala, soit 7,5 millions des 15 millions d’habitants, est convoquée aux urnes dimanche 6 septembre au milieu de la pire crise politique de mémoire vivante. Les gens ont investi les rues pour exiger la démission immédiate du président Otto Pérez Molina, accusé de corruption par le Ministère Public, une accusation qui a déjà mis derrière les barreaux l’ancienne vice-présidente Roxana Baldetti. Quatorze candidats sont en lice pour la présidence, bien que, selon les sondages, seulement trois sont susceptibles de la gagner. La débâcle politique de ces dernières semaines, cependant, peut mettre un autre concurrent dans la bataille.

Guy MANSUY

 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie