Économie

Fusions de LAN et TAM


Naissance de LATAM, la plus grande compagnie aérienne d’Amérique latine

Trois ans après la signature de l’accord entre les deux compagnies aériennes, LAN du Chili  et TAM du Brésil deviennent enfin LATAM. Grâce à un généreux budget de plus de 40 millions de dollars qui servira principalement au renforcement de son image de marque, LATAM a l’ambition de devenir la compagnie aérienne la plus importante d’Amérique latine.

À la question “Qu’est-ce qui est le plus important pour une entreprise ?”, la réponse est toujours, outre le nombre de clients, sa marque et sa place sur le marché. C’est pour ces raisons que la compagnie brésilienne TAM et son homologue chilienne LAN ont annoncé, lors d’une conférence à laquelle étaient conviés des journalistes latino-américains et européens, la naissance de “LATAM Airlines”, par la fusion des deux entreprises. L’annonce a été faite par les représentants du groupe : la directrice générale de TAM, Claudia Sender, le président du groupe LATAM, Maurício Amaro, le vice-président, Enrique Cueto et le directeur général du groupe LATAM, Jérôme Cadier. Il est prévu que le groupe soit rejoint par d’autres entreprises, juridiquement séparées, même s’il s’agira toujours de LATAM Airlines pour les clients. LATAM sera la plus grande compagnie aérienne latino-américaine grâce à ses 1500 vols quotidiens, sa présence dans sept pays d’Amérique latine, ses connexions avec l’Europe, l’Amérique du Nord, l’Océanie et les Caraïbes ainsi que 144 destinations desservies dans 26 pays pour le transport de fret. C’est donc après trois ans de cohabitation (les deux géants sud-américains ayant décidé de s’unir en 2012), durant lesquels les compagnies continuaient d’opérer avec leur propre marque, que la nouvelle compagnie LATAM est créée.

Le siège du holding restera à Santiago du Chili
Les changements prévus concernant les nouveaux uniformes, la peinture et l’aménagement des avions, la stratégie commerciale et la mise à jour des signalisations dans les aéroports ne se feront que progressivement, au regard de la taille des deux entreprises. Selon Maurício Amaro, président de LATAM, cette fusion est le fruit d’un long rêve. C’est également le résultat d’une nécessité économique et financière, l’objectif étant de renforcer l’image de marque et d’imposer LATAM comme la principale compagnie aérienne d’Amérique Latine. Le transport de plus de 380 millions de passagers est prévu d’ici à 2025, “bien que les prévisions à court terme soient rendues difficiles par la situation de l’économie brésilienne” a précisé Claudia Sender. L’image de marque de LATAM sera basée sur la qualité de l’accueil latino-américain et la priorité donnée au passager “roi” pour lui faire vivre “une expérience de voyage unique”.

Espagne et autres destinations
Dans l’immédiat, la compagnie ne propose pas de nouvelles destinations mais elle en a le projet, évoque Enrique Cueto. Le nombre de liaisons avec Barcelone et Toronto pourrait toutefois être augmenté à moyen terme. L’Espagne est la “porte d’entrée” pour la conquête du marché européen a expliqué Claudia Sender. La compagnie est actuellement présente dans les principales villes que sont Barcelone et Madrid et à partir desquelles il existe des connexions pour Sao Paulo, Santiago du Chili et Guayaquil.

La marque et les clients
LATAM prévoit un budget de près de 40 millions de dollars pour les changements envisagés qui permettront de positionner la marque. L’idée est de commencer par étrenner le nouvel uniforme avant les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro, qui se tiendront en août 2016. Quant aux clients, ils devraient profiter d’une amélioration des services et de la communication au sein de ce réseau unifié sans que, toutefois, des modifications ne soient faites  aux programmes de fidélité, en raison de la participation des autres entreprises.

Catherine TRAULLÉ
D’après Europa Press

 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie