Chronos de Guy Mansuy

Du 19 au 29 juillet 2015


Les personnalités de la semaine : Caetano Veloso et Gilberto Gil

19 juillet – MEXIQUE – Un garçon de 12 ans a été tué et quatre autres ont été blessés dans une fusillade dans la ville de L’Aquila, dans l’État du Michoacán. Les habitants de la communauté indigène d’Ostula avaient organisé une manifestation sur la route côtière pour demander la libération du chef des “auto-défenses” de la région, Semeí Verdía, qui avait été arrêté dans la matinée en possession d’armes à feu à l’usage exclusif de l’armée. Les habitants d’Aquila ont accusé les militaires d’avoir ouvert le feu contre les manifestants, tandis que le gouvernement de l’État a attribué les attaques à un groupe armé non identifié.

20 juillet – COLOMBIE – Dans les années 80, la Colombie avait créé un modèle atypique dans le monde entier pour classer la propriété en six catégories ou couches. L’idée était bonne, mais ce modèle est maintenant à redéfinir. Les bâtiments de 1 à 3 regroupaient les zones avec moins de ressources économiques. Dans le cas de Bogota, selon une étude réalisée par l’Université de Rosario, ils représentent 75%. Les services publics de ces espaces – eau, égouts, récolte d’ordures, électricité et gaz – sont subventionnés par les habitants des couches 5 et 6, auxquelles on présuppose un plus grand pouvoir économique et qui représentent 9%. Ceux de la couche 4 payent leurs services au coût réel. Le système qui n’a pas changé depuis 1994, paraît aujourd’hui obsolète et a même un aspect pervers. De nombreux bâtiments du centre-ville, considérés comme patrimoine, avec d’énormes appartements sont classés en catégorie 1.

20 juillet – BOLIVIE – Le conflit social de Potosi s’est transféré à la capitale bolivienne, La Paz, où des centaines de mineurs ont défilé et ont bloqué le centre afin d’exiger que le président Evo Morales reçoive les dirigeants du mouvement régional, qui a duré 15 jours. Bien qu’il n’y ait pas eu d’affrontements, le ministre de l’Intérieur Carlos Romero, croit que les manifestants cherchaient un affrontement avec la police alors qu’ils tentaient d’entrer sur la place. Le ministre a déclaré que l’intention des manifestants d’accéder au centre du pouvoir indique que son but est politique, et non le régionalisme. Les grévistes ont exposé 26 revendications, qui comprennent la construction d’un aéroport international, une centrale hydroélectrique et des usines de verre et une cimenterie.

20 juillet – COLOMBIE – Les guérilleros des FARC, auxquels sont attribuées 145 attaques dans les deux derniers mois, ont commencé, le jour de la fête nationale colombienne, une nouvelle trêve unilatérale, la sixième depuis le début de pourparlers de paix à La Havane il y a près de trois ans. Le Secrétariat des FARC, la plus haute autorité de l’organisation, a ordonné à ses hommes de cesser toute action contre les forces armées et d’infrastructure, comme un moyen de commencer à réduire l’intensité du conflit armé et d’accélérer un cessez-le-feu bilatéral et définitif. Le président Juan Manuel Santos a déclaré qu’il étendrait quatre mois pour prendre une décision sur l’opportunité ou non que le processus de paix se poursuive.

20 juillet – MEXIQUE – “L’Église ne déteste pas les homosexuels, elle les aime et souffre s’ils souffrent, de sorte qu’elle s’oppose au mariage gay”, a publié l’éditorial du journal de l’Archidiocèse de Mexico. Un mois après que, dans une décision historique, la Cour suprême avalise la légalité des liens entre les personnes du même sexe. Le cardinal de Mexico Norberto Rivera a vilipendé ce type de mariage sur la base de sa conception de l’homosexualité comme une maladie.

21 juillet – BRESIL – Les deux musiciens brésiliens Caetano Veloso et Gilberto Gil [photo] étaient les vedettes de la première édition du Festival de musique universelle, qui s’est tenu jusqu’au 27 juillet au Teatro Real de Madrid. Ensemble ils célèbrent cette année 50 ans de carrière et d’amitié avec le spectacle Caetano & Gil-two friends, one century of music, dans lequel les deux sont présents sur scène accompagnés de leurs guitares.

21 juillet – MEXIQUE – L’armée mexicaine est dans un tourbillon de controverse une nouvelle fois au sujet de son respect pour les droits de l’homme. Le dernier cas est la mort de sept jeunes travailleurs à Zacatecas (centre du Mexique) par quatre soldats qui ont été arrêtés en tant que suspects : un officier et trois soldats ont été interrogés. Les juges militaires et civils, en plus de la Commission nationale des droits humains (CNDH) ont ouvert des enquêtes sur ce qui est arrivé à Zacatecas dans la localité rurale de Calera, à mi-chemin entre les villes de Zacatecas et Fresnillo, la capitale. Sept paysans – cinq hommes et deux femmes, dont deux paysans mineurs – ont disparu. Leurs familles ont assuré aux autorités que des véhicules militaires étaient arrivés chez eux et qu’ils avaient été enlevés de force en disant qu’ils cherchaient des armes et de la drogue. Par la suite, les corps des sept disparus ont été découverts. Selon l’examen médico-légal, des corps, qui étaient en décomposition avaient des traces de passages à tabac. Cinq ont été identifiés et deux autres auront à subir des tests génétiques. Le Secrétariat de la Défense nationale a fait une déclaration reconnaissant que la propre enquête de l’armée il y a des “signes d’une probable implication de personnel militaire” dans le meurtre des ouvriers.

21 juillet – CUBA – Selon l’enquête menée entre le 14 et 20 juillet 2015 – jour où les ambassades de Washington et de La Havane ont été rouvertes – auprès de 2002 adultes à travers les USA, 73% des États-uniens disent qu’ils approuvent la restauration des relations diplomatiques. Ce sont 10 points de pourcentage de plus qu’en janvier. Et bien que le soutien est beaucoup plus élevé chez les démocrates (83%) et les indépendants (75%), le nombre de républicains qui salue cette étape est non négligeable, 56% et 16 points de plus qu’en janvier, sur une enquête similaire avec le même nombre de personnes. De même 72% a appelé à mettre fin à l’embargo. L’enquête menée auprès de 6 000 personnes dans six pays d’Amérique latine – Argentine, Brésil, Chili, Mexique, Pérou et Venezuela – a donné une moyenne de 76% d’appui du rétablissement des relations diplomatiques entre Washington et La Havane. La fin de l’embargo a le soutien de 77% de la région.

21 juillet – AMÉRIQUE LATINE – Dans les quartiers pauvres d’Amérique latine il est commun de voir des milliers de câbles électriques illégaux entrelacés dans un enchevêtrement de connexions sans fin. Bien que 96% des habitants de la région aient l’électricité, 24 millions de Latino-américains n’ont toujours pas d’accès – légal ou illégal – aux réseaux d’énergie électrique. La régularisation des abonnés et une utilisation plus efficace de l’énergie sont une priorité pour le Brésil, un pays où on consomme 40% de l’électricité de l’Amérique latine et qui a déjà vécu pendant plusieurs mois la menace régulière de rationnement. Et aussi pour toute la région, où l’on s’attend à ce que l’utilisation augmente d’un 550% en 2050. L’Argentine, l’Haïti, le Mexique et le Paraguay reçoivent des investissements similaires à ceux du Brésil, tant pour améliorer l’infrastructure comme pour rééduquer les consommateurs. Les activités sont développées tant dans des zones rurales comme dans les villes, précisément pour que les connexions électriques clandestines soient chaque fois moins communes.

21 juillet – BOLIVIE – Un juge a mis en prison Carlos Chavez, le président “historique” de la Fédération bolivienne de Football (FBF) et trésorier de la Confédération sud-américaine de football et a ordonné l’assignation à résidence du Secrétaire général de la FBF, Alberto Lozada. Ce juge a suivi le procureur qui a accusé de différentes charges, entre autres de trafic d’influence, d’escroquerie aggravée sur de multiples victimes et de crime organisé.

22 juillet – NICARAGUA – Un projet éducatif dispense aux populations les plus isolées du sud du Nicaragua une formation pour jeunes et adultes de la part d’une brigade de professeurs bénévoles. Bien que le gouvernement du Front sandiniste de libération nationale (FSLN) ait promu depuis 1979 un certain nombre de réformes majeures de l’éducation, y compris la création d’un réseau de petites écoles primaires dans ces zones, la situation actuelle montre une grave pénurie de centres d’enseignants de base et même de professeurs préparés pour le secondaire, du fait du manque de ressources et de politiques de l’État. En 2015, peu de choses ont été inscrites au budget de 2,4% du PIB dans l’enseignement primaire et secondaire, si l’on considère que, pour résoudre à minima les problèmes qui existent dans l’éducation, un investissement entre 4 à 6% du PIB serait nécessaire, selon UNESCO.

22 juillet – BRÉSIL – La journaliste brésilienne Dorrit Harazim a été témoin et a relaté les faits historiques qu’elle a connus dans sa carrière de 50 ans et pour laquelle cette année elle recevra la Reconnaissance de l’Excellence du Prix Gabriel García Márquez de Journalisme le 30 septembre à Medellín, en Colombie.

22 juillet – CUBA – Les États-Unis et Cuba signent leur premier accord bancaire depuis le dégel politique entre Washington et La Havane le 17 décembre. Une banque de Floride, la Stonegate Bank a signé le premier accord d’une institution bancaire nord-américaine avec une Cubaine, la Banque Internationale de Commerce (BICSA) qui a été fermée à la Havane, un jour après que les États-Unis et Cuba ont rétabli des relations diplomatiques et la réouverture de leurs ambassades. Dès qu’il entre en vigueur, dans les prochaines semaines, l’accord permettra de gérer des paiements et des transactions directement entre les deux pays à travers leurs succursales respectives. “La capacité de déplacer de l’argent facilement entre les deux pays permettra d’augmenter le commerce et profitera aux entreprises américaines qui désirent faire des affaires à Cuba”, a dit le président de Stonegate, David Seleski, dans un communiqué.

22 juillet – VENEZUELA – Un ordre administratif de la Surintendance Nationale de Gestion Agro-alimentaire cherche remplir les étagères vides du réseau étatique. La mesure fait partie de la stratégie électorale qui cherche fermer la brèche en prévision des élections parlementaires de décembre. La création de toute cette bureaucratie administrative répond à l’idée de garantir ce que le chavisme appelle “la souveraineté agro-alimentaire” par la planification centralisée de l’économie. Des économistes de l’opposition assurent que la mesure fera que les prix des produits augmenteront.

23 juillet – MEXIQUE – La mesure semestrielle de la pauvreté par le Conseil National pour l’Évaluation des Politiques de Développement Social (CONEVAL) a révélé que le nombre de Mexicains pauvres est en augmentation de deux millions de personnes. L’étude estime que 55,3 millions de Mexicains avec peu de ressources, quand en 2012 elle en comptait 53,3 millions soit 46,2% des Mexicains.

23 juillet – COLOMBIE – Le Centre Démocratique, le parti de l’ancien président Alvaro Uribe, veut imposer des restrictions sur l’âge auquel les Colombiens se marient et propose, avec un amendement à la loi actuelle, que cet âge légal soit porter à plus de 18 ans, alors que maintenant la limite est de 14 ans. Le projet a été présenté cette semaine au Congrès et permettrait de dépasser tous les débats interdisant les mariages entre mineurs, bien que dans quelques régions conservatrices, les adolescentes qui s’avèrent enceintes soient obligées de se marier par leurs pères pour éviter ce que l’on appelle le déshonneur.

23 juillet – BRÉSIL – Le chômage a atteint 6,9% en juin dans six grandes villes du Brésil où, il y a un an, il était de 4,8%, selon les données récentes publiées par l’Institut Brésilien de Géographie et de statistique (IBGE). Ce chiffre pour cette année est aussi le pire depuis juin 2010 : 7%. Dans le même temps, la présidente Dilma Rousseff s’effondre dans les sondages: seulement 7,7% des citoyens approuvent son gouvernement, selon une étude de la Confédération nationale du transport (CNT / MDA). 70,9% pensent que la gestion est “mauvaise” ou “très mauvaise”.

24 juillet – CHILI – Un ex-soldat de l’armée chilienne a dénoncé devant la Justice un accord pour pour cacher durant 29 ans un des actes de répression d’un impact majeur de la dictature d’Augusto Pinochet : le décès du photographe de 19 ans Rodrigo Rojas De Negri et les blessures graves à l’étudiante universitaire Carmen Gloria Quintana, de 18 ans, qui ont été brûlés avec de l’essence par des militaires après avoir pris part aux protestations sociales contre le régime de juillet 1986. La version du témoin, Fernando Guzmán, a permis au juge Mario Carroza de rouvrir le procès pour homicide, après près de trois décennies et d’arrêter sept anciens membres retraités de l’armée.

24 juillet – MEXIQUE – La réforme éducative, un des grands projets du président Enrique Peña Nieto, est entrée cette semaine dans son point critique. Dans une décision sans précédent, le gouvernement mexicain s’en est pris à son principal foyer de résistance, la radicale Coordination Nationale de Travailleurs de l’Éducation (CNTE) et, sans donner de repos à ses dirigeants, leur a retiré le contrôle des institutions éducatives qu’ils avaient sous leur pouvoir, il a gelé ses comptes bancaires et a déployé l’armée et la police pour imposer l’ordre. La force de l’action a laissé, pour l’instant, sans initiative le belliqueux syndicat. Bien qu’on prévoie une escalade de tension, le chemin pour implanter la réforme historique paraît avoir été dégagé.

24 juillet – GUATEMALA – Le présumé narcotrafiquant guatémaltèque Jairo Orellana, El Pelón, a été extradé aux États-Unis. L’opération a requis des mesures de sécurité inhabituelles, comme le survol d’hélicoptères sur l’aéroport militaire La Aurora, jusqu’à l’escorte qui l’a accompagné en jet de la DEA. Il a volé de la drogue à des organisations rivales, normalement avec la complicité des autorités et plus de 1 500 kilos de cocaïne à la Reina del Sur, où il travaillait aux ordres du cartel de Sinaloa – conduit par Joaquin El Chapo Guzmán-, ce qui a provoqué la fureur de ses rivaux et est devenu la cible d’un attentat auquel il a survécu en 2012.

26 juillet – AMÉRIQUE LATINE – La sidérurgie chinoise est 6% moins cher que le reste du monde et produit dans les usines appartenant à l’État dans des conditions de concurrence déloyale et sans répondre à des critères de marché. Les syndicats patronaux des sidérurgistes de l’Argentine, du Brésil, du Chili, de la Colombie, du Mexique et du Pérou ont envoyé une lettre conjointe aux gouvernements pour exiger des mesures pour freiner les importations.

27 juillet – CHILI – Le réalisateur chilien Pablo Larraín, lauréat du Grand Prix du Jury à la dernière Berlinale pour son film El club, a posé son regard sur l’une des figures les plus célèbres et internationales du XXe siècle, le prix Nobel chilien Pablo Neruda, et sur la période inexplorée de la vie du poète: la scène où l’écrivain a été persécuté par le gouvernement chilien de Gabriel González Videla, qui a décrété en 1948 la loi maudite contre les militants communistes. Transformé en une figure de proue du monde des lettres, c’est à cette époque où Pablo Neruda a terminé de modeler sa personnalité politique qui a marqué les 25 années suivantes de sa vie jusqu’à son décès en septembre 1973.

 Guy MANSUY

 
 

Articles par mois

Articles par catégorie