DEUX SEMAINES DE CHRONOS

Du 6 au 21 juillet 2015


La personnalité de la semaine : le président bolivien Evo Morales

6 juillet – COLOMBIE – Le président Juan Manuel Santos a annoncé qu’il avait limogé les chefs de l’armée de terre, de la marine et de l’armée de l’air, après les révélations de Human Rights Watch selon lesquelles des chefs militaires seraient impliqués dans des exécutions extrajudiciaires entre 2002 et 2008.

6 juillet – MEXIQUE – La marine a indiqué que l’un de ses hélicoptères Black Hawk utilisés dans des opérations contre le trafic de drogue a été attaqué par des hommes armés alors qu’il survolait Tamaulipas, au nord du Mexique. Les soldats ont repoussé l’attaque tuant six personnes dans une zone rurale à 70 kilomètres au sud de Nuevo Laredo, une ville à la frontière avec les États-Unis.

6 juillet – VENEZUELA – La détérioration rapide des relations territoriales entre le Venezuela et le Guyana a conduit le président Nicolas Maduro à appeler à des consultations son ambassadeur à Georgetown, Reina Arrieta, et à ordonner la révision des relations diplomatiques avec son voisin oriental. Dans un discours de plus de trois heure, transmis par les chaînes nationales de radio et de télévision, Nicolas Maduro a dénoncé qu’entre le Pentagone américain et les transnationales pétrolières s’est noué “une opération tenaille” contre le régime pro-chavez. Le Venezuela entretient avec le Guyana un litige historique sur un territoire de 150 000 kilomètres carrés – une région fortement pétrolifère -, sous gestion de Georgetown, que Caracas revendique.

7 juillet – PÉROU – L’économie péruvienne, en plus d’une décennie, a réalisé une grande croissance dans la région. La richesse du pays a augmenté de 6 % en moyenne entre 2004 et 2014 (taux le plus élevé en Amérique du Sud), l’inflation était la plus basse d’Amérique latine (3,2 % en 2014) et a un niveau modéré de dette publique (19,7 % du PIB l’an dernier). Mais le pays compte pour l’avenir sur son potentiel culturel archéologique, la gastronomie et ses espaces naturels pour développer son tourisme et réduire les inégalités sociales et l’écart entre les régions rurales et urbaines.

7 juillet – COLOMBIE – La compagnie espagnole Ferrovial, à travers sa filiale Cintra-conduit, a été sélectionnée par l’Agence Nationale d’Infrastructure (ANI) de Colombie pour la conception, la construction, le financement, l’exploitation et l’entretien d’une autoroute avec un investissement total estimé à 2,6 milliards de pesos (880 millions d’euros). Dans une note, la société espagnole explique que le projet comprend la construction d’environ 152 kilomètres de l’autoroute Bucaramanga-Barrancabermeja-Yondó (BBY) et la concession pour une durée de 25 à 29 ans.

7 juillet –AMÉRIQUE LATINE – Le vice-président de la Banque mondiale pour l’Amérique latine et les Caraïbes, Jorge Familiar, estime que les réformes limitent le risque de crises. Les réformes entreprises au cours des dernières années et la pression de la société latino-américaine pour faire reculer la pauvreté ou obtenir de meilleurs services publics.

7 juillet – MEXIQUE – L’aqueduc du père Trembleque, de plus de 400 ans d’âge est l’ouvrage d’ingénierie hydraulique la plus importante construite pendant la vice-royauté de la Nueva España, aujourd’hui Mexico. Celui-ci est entré dans la liste du Patrimoine Mondial de l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (l’UNESCO). Avec cette annonce, le Mexique devient le pays latino-américain le plus cité pour son patrimoine dans la liste de l’UNESCO avec 33 sites archéologiques, villes historiques et monuments inscrits. L’ouvrage, entre les limites des États mexicains Hidalgo et l’État de Mexico, est un des plus grands aqueducs du monde (ses 68 arches arrivent à atteindre les 40 mètres de hauteur) et a une longueur de 48,2 kilomètres. Il a été érigé en 1554 et sa construction a duré 17 ans.

7 juillet – CUBA – Les États-Unis ont accordé la première licence depuis les années 60 à une société américaine pour réaliser des croisières à Cuba. Le bénéficiaire est le géant de l’industrie Carnival Corporation, qui a annoncé qu’il va proposer à partir de mai 2016 une traversée hebdomadaire pour l’île avec 710 sièges passagers.

7 juillet – VENEZUELA – Le président Nicolas Maduro a modifié le décret qui définit les zones de conflit de défense avec Bogota et qui a créé un conflit avec la Colombie. Il a assuré que les modifications résultent d’une consultation effectuée a posteriori devant le Tribunal Suprême de Justice (TSJ), dont les suggestions ont été concrétisées dans le nouveau décret. À Bogota, le président, Juan Manuel Santos, a reçu approuvé la nouvelle, qu’il attribue dans un message de son compte Twitter à une réalisation de “la diplomatie et du dialogue”.

7 juillet – ÉQUATEUR  Le pape François a appelé les dirigeants latino-américains à créer des lois en faveur de l’intégration et du dialogue pour que “la répression, un contrôle excessif et la perte de liberté” qui ont frappé la région restent “douloureusement en mémoire”. Lors d’une rencontre avec la société civile tenue à Quito et avec la participation des entrepreneurs issus des communautés indigènes, Jorge Mario Bergoglio a demandé que la croissance économique atteigne tous.

7 juillet – CHILI – Le pays avance dans la décriminalisation de la marijuana. La Chambre des députés adopte en première lecture l’auto-culture et l’utilisation médicinale et récréative du cannabis. “Ce projet est un mouvement vers la liberté et la fin du trafic de drogue”, a déclaré le député Giorgio Jackson, du mouvement de la Révolution démocratique.

7 juillet – COLOMBIE – En moins de 24 heures tous les acteurs du processus de paix entre le gouvernement et les FARC coïncident dans la nécessité d’accélérer les négociations. “Nous devons accélérer les négociations, la patience est à bout”, a déclaré le président Juan Manuel Santos. Nous voulons la paix avec ce gouvernement, a déclaré le chef de l’équipe de négociation, le numéro deux des FARC, Iván Márquez.

7 juillet – MEXIQUE – Les violentes manifestations qui ont secoué en juin Oaxaca, Chiapas, Guerrero et Michoacán, ont cédé la place à un rude climat de harcèlement contre les enseignants qui se soumettent aux évaluations imposées par la loi ou qui veulent simplement accéder aux concours de postes. Ces contraintes, dirigées par des syndicats radicaux peu disposés à céder leur contrôle historique, ont abouti à des scènes inédites.

8 juillet – GUATEMALA – L’ancien dictateur Efraín Ríos Montt – 89 ans -, accusé de crimes contre l’humanité, a été déclaré mentalement incapable” pour faire face à un nouveau procès pour le massacre de 1 770 indigènes dit un rapport médical. Le général a été condamné à 80 ans prison en mai 2013 ; une décision annulée par la Cour constitutionnelle.

8 juillet – COLOMBIE – Les FARC ont décrété un cessez-le-feu unilatéral pour un mois. L’annonce, qui sera valable à partir du 20 Juillet, est venue un jour après que les parties ont appelé à accélérer le processus de paix.

8 juillet – HAÏTI – L’Organisation des États américains (OEA) a envoyé une mission de haut niveau en République dominicaine et en Haïti. Son objectif principal sera d’évaluer et de trouver une solution à la situation créée après l’expiration d’un plan de régularisation dominicain qui pourrait déclencher la déportation massive de personnes d’origine haïtienne, qui a déjà provoqué des protestations du gouvernement haïtien de Michel Martelly. Le conflit oppose les deux pays depuis deux ans.

8 juillet – COLOMBIE – Six jours après que Bogota a été la cible de deux attentats à la bombe, la police nationale et le Bureau du Procureur ont arrêté 14 personnes. L’Armée de libération nationale (ELN) serait le responsable en tant qu’auteur des actes criminels, selon le président Juan Manuel Santos.

8 juillet – BOLIVIE – Lors de son arrivée à l’aéroport d’El Alto dans son discours, le pape Francisco a clairement exprimé son soutien à la politique de Evo Morales le premier président indigène: La Bolivie prend des mesures importantes pour intégrer de larges secteurs de la vie économique, sociale et politique. Il a une constitution qui reconnaît les droits des individus, des minorités, de l’environnement, et avec les institutions sensibles à ces réalités”. Au cours de l’échange de cadeaux, Evo Morales [photo] a surpris en livrant au pape François une sculpture en bois représentant un crucifix sur une faucille et un marteau. Jorge Mario Bergoglio a réagi avec un certain étonnement, et le président bolivien a expliqué que ce crucifix était la reproduction d’une œuvre prétendument faite par le prêtre espagnol Luis Espinel, torturé et tué par des paramilitaires boliviens en 1980. En présence du président Evo Morales, le pape François a « humblement » exprimé ses regrets pour les péchés” et les blessures” infligés aux peuples autochtones du continent par l’Église catholique, lors de l’arrivée des colons européens. Il a toutefois ajouté que s’il y avait eu une abondance de péchés”, il y avait aussi eu une abondance de grâce”.

9 juillet – VENEZUELA –  Le pays a retiré pour la deuxième fois cette année une partie de l’épargne conservée dans le Fonds monétaire international (FMI) en raison d’un besoin de liquidités, à un moment où les réserves internationales sont à leur plus bas niveau en 12 ans à cause de la baisse des prix du pétrole. Le gouvernement de Nicolas Maduro a récupéré 1 500 millions de dollars qu’il avait dans le FMI.

9 juillet – BRÉSIL – Lors du  septième sommet des pays du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), les dirigeants de l’organisation ont serré les rangs, dans la mesure permise par leurs systèmes politiques et économiques disparates. Ces pays se disent préoccupés par l’instabilité du marché”. Une grande partie des BRICS vise les pays occidentaux développés, à en juger par la déclaration finale de leur réunion à Oufa (Russie), un texte de 43 pages.

juillet – MEXIQUE – L’ancien gouverneur, le conservateur du PAN Luis Armando Reynosa, connu pour son style de vie opulent a été arrêté pour fraude fiscale. Il avait déjà été arrêté en 2014 pour un cas présumé de détournement de fonds publics de plus de 26 millions de pesos (1,6 millions de dollars au taux de change actuel). L’ancien gouverneur d’Aguascalientes (2004-2010) – un des plus petits États du Mexique – a ouvert son portefeuille pour sortir de prison et a payé un chiffre encore plus élevé: 30 millions de pesos (1,9 millions de dollars).

9 juillet – AMÉRIQUE LATINE – Les Hispaniques sont maintenant le premier groupe de personnes de Californie. Dans l’enquête de recensement, publié en juin avec des données de 2014, la Californie est le foyer de 14,99 millions de personnes  définis comme latines, comparativement aux 14,92 millions qui sont définis comme blanches spécifiquement non latines.

9 juillet – BOLIVIE – À Santa Cruz devant un rassemblement de mouvements populaires, le pape François a prononcé l’un de ses discours les plus radicaux, les plus politiques, les plus longs… et les plus applaudis où il a fustigé le système économique et social actuel qui est, à ses yeux, une machine à exclure et à produire de l’injustice.

10 juillet – CHILI – La visite du pape François à La Paz, où il a appelé au dialogue entre le Chili et la Bolivie pour l’accès souverain au Pacifique, un conflit empêtré entre les deux nations, continue à avoir des répercussions dans les deux pays. Le ministre de Relations Extérieures Chilien, Heraldo Muñoz, a indiqué que les mots du Souverain Pontife sont précisément dans la même ligne que la position chilienne, et que son pays avait l’intention de rétablir des relations diplomatiques. Le président Evo Morales, quelques heures après, a parlé durement au Chili : Le chancelier du Chili, dans un concours du manque de respect à la vérité, serait champion…”.

11 juillet – PARAGUAY – Devant des représentants de la société civile réunis à un stade d’Asunción, le pape François, Jorge Mario Bergoglio, a dit que la corruption est la gangrène d’un peuple” et a ajouté qu’ aucun politicien ne peut accomplir son rôle s’il est victime de chantage par la corruption. Sur les idéologies, il a assuré qu’ elles terminent mal, ne servent pas, pensent pour le peuple, ne laissent pas penser le peuple”. En présence du président du Paraguay, Horacio Cartes, le pape a répondu à plusieurs questions formulées par un jeune, un indigène, une paysanne, une chef d’entreprise et un politicien. Tard dans l’après-midi, la présidente argentine Cristina Fernández est arrivée à Asunción pour rencontrer le pape.

11 juillet – MEXIQUE – Le cauchemar est de retour. Joaquín GuzmánEl Chapo, le plus grand trafiquant de drogue dans le monde, a pris la fuite. L’impossible est arrivé. El Chapo a échappé à neuf heures du soir de la prison fédérale de haute sécurité d’El Altiplano, par un tunnel de 1 500 mètres. Le trafiquant avait été arrêté lors d’une opération dans Sinaloa en 2014. Déjà en 2001caché dans un panier à linge et en soudoyant la police, il a échappé d’une autre prison de haute sécurité. Les autorités mexicaines ont confirmé son évasion.

12 juillet – MEXIQUE – Dans l’État de Mexico, le plus peuplé avec 15 millions d’habitants, en neuf ans 2318 femmes ont été tuées, selon des chiffres officiels publiés par l’Observatoire National Citoyen du Féminicide (OCNF). Le gouverneur de ce État, Eruviel Avila a déclaré qu’il était temps d’affronter le problème. Il a également demandé dans un discours public qu’on décrète l’alerte de genre dans les 11 communes de son État, un mécanisme qui n’a été jamais mis en pratique et qui a été conçu après la tragédie des meurtres de femmes à Ciudad Juárez. Des groupes avaient été formés pour agir de manière efficace et immédiate contre ces crimes. Au Mexique six femmes par jour sont tuées et 3 892 meurtres ont été commis 2012 et 2013, selon les données de l’OCNF. Un rapport de l’ONU place le pays au 16e rang mondial.

12 juillet – COLOMBIE – Le gouvernement colombien et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) ont annoncé un accord portant sur la  » désescalade «  du conflit, qui prévoit une réduction des opérations de l’armée pour la première fois depuis l’ouverture de pourparlers de paix, fin 2012. Le président colombien, Juan Manuel Santos, a néanmoins lancé un ultimatum à la guérilla :  » Dans quatre mois, en fonction du respect de l’accord par les FARC, je prendrai la décision de dire si nous continuons le processus de paix ou non. » Il a insisté sur le fait qu’il ne s’agissait pas en l’état actuel d’un « cessez-le-feu bilatéral « . La guérilla avait ouvert la voie à cet accord, en annonçant une nouvelle trêve unilatérale, prévue sur trente jours à partir du 20  juillet.

13 juillet – MEXIQUE – Les enquêtes menées après l’évasion de Joaquín Guzmán, El Chapo, se concentrent sur au moins 31 membres de la prison, y compris le directeur. Ils ont été arrêtés et sont interrogés par le Ministère Public de Délinquance Organisée. Les soupçons sont fondés sur le fait que pour la construction du tunnel par lequel il s’est enfui El Chapo des plans de la prison et un matériau à disposition uniquement de la sécurité nationale ont été utilisés. Il est évalué également qu’aucun fonctionnaire n’a signalé les travaux bien que le poste où travaillent les hommes du prisonnier étaient proches de la prison, et surtout, que la galerie aboutissait dans la douche du prisonnier.

13 juillet –NICARAGUA – Trois membres d’une famille, dont deux enfants âgés de 11 ans, ont été abattus par erreur dans une opération anti-drogue organisée par la police nationale. Deux autres enfants de la même famille sont à l’hôpital dans un état grave. La famille retournait chez elle après un office religieux quand un groupe de fonctionnaires a ordonné au conducteur du véhicule, Milton Reyes, de s’arrêter. Celui-ci, selon la famille, a pensé qu’il s’agissait d’une agression, ce pourquoi il ne s’est pas arrêté. Les fonctionnaires de police ont tiré sur le véhicule.

13 juillet – CHILI – Le projet de gouvernement avec lequel la présidente Michelle Bachelet est arrivée pour la seconde fois à La Moneda en mars 2014 a été perturbé. S’il y a 16 mois la présidente prétendait porter un ensemble complexe de réformes structurelles, centré surtout sur les changements dans l’éducation, le système fiscal et une nouvelle Constitution, la nouvelle situation économique chilienne et une série de facteurs l’ont conduite à reconnaître publiquement que les objectifs de son programme de gouvernement, ne seraient pas réalisés. « Nous devons avancer avec les priorités du programme, en accord avec les conditions sociales, politiques et économiques du contexte actuel » a-t-elle affirmé il y a quelques jours. Lors de la promulgation d’une loi sur les comptes publics annuels aux présidents des deux chambres du Congrès, la présidente a indiqué qu’elle donnerait la priorité aux actions qui concernent « le bien-être des familles« .

14 juillet – BOLIVIE – Après 18 000 années d’existence, nous pouvons dire aujourd’hui que le glacier Chacaltaya, dans le département de La Paz, a disparu. Le glacier Chacaltaya était la station de ski la plus élevée du monde. Mais aujourd’hui, comme tous ceux qui s’élèvent jusqu’à 5 400 mètres d’altitude, ces géants de glace dans les Andes boliviennes n’existent plus. Cela menace l’approvisionnement en eau de 80 millions de personnes en Amérique latine.

14 juillet – COLOMBIE – Plus de 6 millions de personnes ont fui leur maison en raison de la violence ou de menaces. Une nouvelle loi a permis de restituer plus de 86 mille hectares à leurs propriétaires légitimes, essentiellement déplacés par les conflits armés. Avec la Loi des Victimes et la Restitution des Terres, le pays tente de revenir aux propriétaires fonciers afin qu’ils puissent reconstruire leur vie. Cette loi profite aux Colombiens touchés par cette situation entre le 1er janvier 1991 jusqu’au 10 juin 2021. Cette restitution de la terre à ses propriétaires, est la clé du développement et de la paix en Colombie.

14 juillet – VENEZUELA – Pour l’opposition, la crise économique vénézuélienne menace de devenir une crise humanitaire. « Face à la crise économique, nous ne pouvons pas être indifférents« , a expliqué l’ancien candidat à la président (à 2 reprises) et actuel gouverneur de l’État de Mirador, Henrique Capriles Radonski. L’opposition a annoncé sa volonté de mettre fin au gouvernement de Nicolas Maduro, et appelle à un plan d’urgence économique, présenté comme une option « pour sauver le pays ». Henrique Capriles estime que l’indice des prix à la consommation devrait augmenter de 200 % d’ici la fin de 2015.

15 juillet – MEXIQUE – Le jour de la réforme du secteur énergétique est arrivé. Le gouvernement mexicain alloue les premiers contrats à des sociétés privées pour explorer la zone de production du pétrole du sud du golfe du Mexique. C’est la fin de l’ère du pétrole de l’État qui a commencé en 1938 avec l’expropriation des actifs pétroliers et la création de Petroleos Mexicanos (Pemex).

15 juillet – COLOMBIE – À Concepción, une ville de 4500 habitants dans les montagnes d’Antioquia en Colombie, les habitants essaient de vivre sans argent liquide. Cette petite ville a remplacé les paiements en espèces par des opérations à travers le téléphone mobile. Maintenant, ils utilisent un porte-monnaie électronique gratuit conçu par Davivienda, la troisième plus grande banque de Colombie, qui leur permet d’effectuer des transactions facilement et en toute sécurité à partir de n’importe quel téléphone mobile. Actuellement, environ 90% des magasins acceptent les paiements électroniques. Les transactions personnelles, qui ne dépassent pas 100 en 2014, dans les six premiers mois de cette année, ont atteint les 27 000 transactions.

15 juillet – VENEZUELA – Le Fonds monétaire international (FMI) a averti que le pays va terminer 2015, avec un taux d’inflation de plus de 100% et que sa récession se creusera avec un PIB en baisse de 7 %. En 2014, L’économie vénézuélienne s’est contractée de 4% et l’inflation s’est terminée au-dessus de 60 %. Selon certaines prévisions, comme celles de Bank of America, la flambée des prix serait de 200 % pour l’année.

15 juillet – PÉROU – Le rapport de l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC), présenté à Lima, a enregistré une baisse de 13,9 % de surface cultivée en coca en 2014 et une augmentation de 31 % dans l’éradication en 2013. En revanche, il signale que le gouvernement n’a pas réalisé l’éradication de la culture d’arbuste dans les zones qui représentent 68% de la production.

15 juillet – ARGENTINE – L’ancien président argentin Carlos Menem (1989-1999), qui a déjà été reconnu coupable de trafic d’armes, mais reste libre en faisant appel contre le jugement, ne peut pas quitter le pays. Carlos Menem est accusé d’avoir couvert de l’attentat de l’Association Mutuelle Israélite Argentine (AMIA). Cet attentat a eu lieu durant son gouvernement. Le tribunal a décidé de commencer en août prochain le procès pour dissimulation des responsables de l’attaque terroriste islamique en 1994 qui a tué 85 personnes à Buenos Aires.

15 juillet – VENEZUELA – L’ancienne député María Corina Machado a réitéré son intention de se présenter comme candidate à l’Assemblée nationale du Venezuela, qui sera renouvelée le 6 décembre, malgré la décision de la Contrôleuse générale de la République pour l’empêcher d’opter à toute fonction élective populaire pendant les douze prochains mois. « Ceci est une décision politique et j’y réponds politiquement », a-t-elle assuré. La contrôleuse a pris sa décision en vertu de l’article 39 de la loi contre la corruption, renouvelé en juillet 2015, un an et trois mois après que la parlementaire ait cessé sa fonction pour le numéro deux du parti au pouvoir et président du Parlement Diosdado Cabello, après avoir participé dans le cadre de la délégation du Panama dans une assemblée générale de l’OEA.

15 juillet – MEXIQUE – À Marseille, les présidents mexicain Enrique Peña Nieto et français François Hollande ont rendu hommage au diplomate mexicain le consul du Mexique Gilberto Bosques qui a combattu les nazis et a sauvé la vie de centaines de Juifs et antifascistes et, surtout, des milliers d’exilés espagnols fuyant Franco entre 1939 et 1942.

16 juillet – BRÉSIL – Le Ministère Public brésilien a ouvert une enquête judiciaire pour élucider si l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva (2003-2011) aurait commis une infraction de trafic d’influence, entre les années 2011 et 2014, pour une des principales entreprises de construction du pays, Odebrecht. Le procureur va vérifier si l’ex président brésilien, pendant cette époque, a fait valoir son influence internationale pour favoriser les affaires de cette entreprise sur la base de voyages dans des pays comme le Venezuela, Cuba ou la République Dominicaine, payé par Odebrecht, en théorie seulement pour donner des conférences et prendre part à des réunions, et dans la pratique pour influencer aussi les gouvernements de ces pays pour qu’ils accordent des contrats au constructeur. Le constructeur dans la plupart de ces contrats a profité, ensuite, de crédits de la banque publique la BNDES.

16 juillet – MEXIQUE – Le maire de Mexico et chef du District fédéral Miguel Ángel Mancera a apporté des modifications à son cabinet après la débâcle historique du parti qui l’a amené à ce poste. Ces mouvements sont interprétés comme un resserrement des rangs en vue des élections de 2018, après 7 élections en juin dernier, lorsque la formation qui l’a amené au pouvoir, le Parti de la révolution démocratique (PRD) a subi une débâcle historique à Mexico City, autrefois leur principal bastion. Le casse-tête politique PRD (et de Mancera) à Mexico a un nom: Morena, la formation fondée par le candidat par deux fois à la présidence, Andrés Manuel López Obrador, qui est devenu la principale force à l’Assemblée locale lors des dernières élections. Miguel Ángel Mancera a annoncé, il y a quelques jours, qu’il briguera l’élection présidentielle du Mexique.

16 juillet – PÉROU – La police péruvienne a détruit des dizaines de campements et des machines pour l’exploitation minière de l’or illégale dans la jungle du sud du pays. Après huit mois sans ces opérations contre l’exploitation minière, le gouvernement est revenu à la Réserve nationale de Tambopata avec 900 policiers qui ont saisi 87 moteurs et 105 trémies et récipients de production chimiques. Ils ont aussi sauvé 32 travailleuses sexuelles des bars de prostitution de La Pampa. Les interventions de la police, qui se sont répétées depuis 2010, ont réduit le volume de production illégale d’or, qui avant représentait dix pour cent de l’approvisionnement national. Mais ils ont échoué à réduire les fouilles et la traite de personnes.

17 juillet – MEXIQUE – Après le limogeage du directeur de la prison d’Altiplano, l’enquête sur l’évasion du baron de la drogue Joaquín Guzmán, El Chapo, a conduit à l’inculpation et à l’incarcération de sept fonctionnaires pénitentiaires, ont annoncé les services du procureur général du Mexique. Celui-ci a par ailleurs fait savoir que les États-Unis avaient demandé l’extradition du narcotrafiquant deux semaines avant son évasion.

17 juillet – CHILI – Le coup d’État contre le gouvernement de Salvador Allende ne brisa pas seulement la tradition de la démocratie et la république du Chili, mais aussi son patrimoine historique et artistique. Maintenant, une exposition du sculpteur chilien Luis Montes Rojas au Musée d’art contemporain de la capitale chilienne, qui peut être vue jusqu’au 15 août, sauve de l’oubli l’histoire de la Galerie des présidents du Palais de La Moneda, qui abritait les bustes des 30 présidents qui ont gouverné le pays depuis l’époque de l’indépendance, détruite il y a 42 ans.

17 juillet – AMÉRIQUE LATINE – Bien que pour quelques personnes la dépendance à la cigarette n’est pas limitée par le prix, pour une grande majorité une augmentation de son paquet de cigarettes favori peut signifier de cesser cette habitude de fumer et dans beaucoup de cas, de sauver sa vie. En accord avec un rapport récent effectué par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), l’augmentation des impôts sur le tabac à plus de 75 % du prix de vente est une des mesures les plus effectives pour contrôler l’épidémie, spécialement pour les plus jeunes et les plus pauvres. Les taxes sur le tabac peuvent sauver une vie toutes les six secondes ?.

17 juillet – AMÉRIQUE LATINE – Les pays du Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay et Venezuela) ont signé lors du sommet à Brasilia un nouveau protocole d’adhésion de la Bolivie à l’union douanière. Maintenant il ne manque que la ratification de l’admission de ce sixième membre du bloc par les parlements du Paraguay et du Brésil. L’absence d’accords avec d’autres blocs ont conduit les analystes à conclure que le Mercosur est en crise. Les gouvernements de l’Uruguay et le Paraguay cette année ont soulevé le besoin de souplesse dans l’union douanière afin que chaque pays négocie séparément des accords avec des partenaires tels que l’Union européenne.

18 juillet – NICARAGUA – Avec la chute des Sandinistes en 1990, Aminta Granera faisait partie de la nouvelle police nationale du Nicaragua. En 2006, le président d’alors Enrique Bolaños nomme Aminta Granera à la tête de la police. Son arrivée au quartier général de la Police a produit de grands espoirs dans le pays, parce qu’il s’agissait d’une femme professionnelle, préparée dans des sujets de sécurité, connaissant l’institution et la réalité politique du Nicaragua et avec un discours social. Elle est rapidement devenue un personnage respecté et aimé au Nicaragua. La détérioration de son image est liée aux ambitions du président Daniel Ortega pour contrôler la police, pour faire revenir l’institution à ses origines, quand elle était un organe armé aux ordres des sandinistes. Daniel Ortega a modifié la loi organique de la police à tel point qu’Aminta Granera est passée du respect et de l’admiration des Nicaraguayens à la crainte pour la population.

20 juillet – CUBA – Après cinquante-quatre ans de froid diplomatique, les États-Unis et Cuba ont officiellement rouvert leurs ambassades à La Havane et à Washington, nouvelle étape concrète du rapprochement historique engagé en décembre par Barack Obama et Raúl Castro. Les bâtiments qui abritent les sections d’intérêts dans chaque capitale ont retrouvé automatiquement leur statut d’ambassade à 00 h 01 (6 heures à Paris), conséquence directe d’un accord annoncé le 30 juin.

20 juillet – CHILI – L’entreprise espagnole Abertis a acquis 100 % du capital de Infraestructura Dos Mil Chili après l’acquisition de la participation de 50 % qu’elle ne détenait pas pour un montant de 133,7 millions d’euros, tel que l’a rapporté la Commission nationale du marché des valeurs (CNMV). L’espagnol Abertis détient toutes les autoroutes Autopista del Sol et Los Libertadores, deux concessionnaires chiliens jusqu’à la fin des concessions en 2019 et 2026 respectivement, qui a généré un bénéfice brut d’exploitation (EBITDA) de 62 millions d’euros en deux.

Guy MANSUY

 
 

Articles par mois

Articles par catégorie