La personnalité de las emaine

Le Chilien Victor Jara


L’actualité de la semaine du 12 au 19 avril 2015

12 avril – BRÉSIL – Pour la deuxième fois en un mois, les Brésiliens sont sortis dans les rues pour protester contre Dilma Rousseff, son gouvernement et son parti. Une dame dans la cinquantaine, enveloppée dans un drapeau brésilien, marchait au milieu de la manifestation de l’avenue Paulista à São Paulo avec une bannière explicite qui résume le sentiment général de la marche: « Va-t’en, Dilma, et amène en passant le PT [Parti des travailleurs, la formation de la présidente et de l’ex-président Lula]. » Selon un sondage, 63% des Brésiliens soutiennent une initiative pour que la présidente laisse sa charge.

13 avril – URUGUAY – Autre référence de la gauche latino-américaine, l’écrivain uruguayen Eduardo Galeano est décédé à Montevideo à l’âge de 74 ans, et sera veillé dans le Salon des Pas Perdus du Palais Législatif, l’immense salle de marbre dans laquelle ont lieu les actes les plus solennels de la République de l’Uruguay. Son œuvre de 1971 « Les veines ouvertes de l’Amérique latine » est un classique de la littérature politique que tous ceux et celles qui s’intéressent à l’Amérique latine ont lu.

13 avril – ARGENTINE – Un groupe de professeurs de médecine, de l’Université de Córdoba, en Argentine, a détecté dans un village agricole dans la province, Monte Maïs, que les taux de cancer et d’autres maladies sont le triple des moyennes provinciale et nationale. En conclusion, il a recommandé que les installations de stockage de céréales, de pesticides et d’autres produits agrochimiques soient déplacées en dehors du centre urbain. Les médecins de l’Université de Córdoba ont averti que par Monte Maïs circulaient chaque année 600 000 litres de glyphosate, un herbicide utilisé dans les plantations de soja génétiquement modifié, qui sont déposés dans les 22 entrepôts répartis dans la ville, certains sans autorisation municipale.

14 avril – CUBA Le président des États-Unis, Barack Obama, a accepté de retirer Cuba de la liste noire des États soutenant le terrorisme, une décision qualifiée de  » juste  » par La Havane. Cette initiative intervient trois jours après un tête-à-tête historique avec son homologue cubain, Raúl Castro; à Panama, le premier depuis, que les deux pays ont rompu leurs relations diplomatiques en 1961.

14 avril – COSTA RICA-NICARAGUA – Le conflit frontalier qui a causé la plus grande crise diplomatique depuis des décennies entre le Costa Rica et le Nicaragua, est arrivé au stade de la présentation orale des arguments devant la Cour internationale de Justice des Nations Unies (CIJ) de La Haye. Les deux pays sont en désaccord sur la ligne de partage délimitée en 1858.

15 avril – MEXIQUE – La compagnie japonaise Toyota a annoncé un investissement de 1 000 millions de dollars pour la construction d’une usine d’assemblage de voitures à Celaya (Guanajuato, Mexique central). Le Japonais transférera la production de véhicules du modèle Corolla qui est actuellement fait en Ontario (Canada) au Mexique. La nouvelle usine aura une capacité de fabriquer 200 000 véhicules et ouvrira ses portes en 2019.

15 avril – VENEZUELA – Le président Nicolás Maduro a décrit comme une « agression » l’accord conclu au parlement espagnol pour la libération des prisonniers politiques au Venezuela. Pour prendre connaissance de la décision, le président a annoncé que son gouvernement va préparer « un ensemble de réponses. » « Le Rajao Rajoy, raciste » a-t-il dit. Le Congrès des députés espagnol a approuvé à Madrid, par 306 voix pour et seulement 19 contre, une déclaration exhortant la « libération immédiate » du dirigeant du parti Voluntad Popular (VP), Leopoldo López, et des maires Antonio Ledezma et Daniel Ceballos, ainsi que « d’autres opposants » en prison. L’initiative a été approuvée par le Parti populaire (PP) et le PSOE, les deux grands blocs du parlement, et d’autres groupes politiques.

15 avril – MEXIQUE – Un policier sur cinq au Mexique a échoué au test de confiance mais la plupart des agents gardent leur emploi et dans certains cas, ils sont même promus, selon un rapport publié dans le journal El Universal. Le test comprend un test psychologique, le dépistage des drogues, ou d’une visite surprise de responsables gouvernementaux à leur domicile pour parler avec les voisins, prendre des photos et fouiller dans les tiroirs et les placards pour voir si le mode de vie de la police correspond à leur salaire. Sept États représentent plus de la moitié des agents ayant échoué au test.

15 avril – BRÉSIL – La police fédérale brésilienne a arrêté à son domicile à São Paulo le trésorier du Parti des travailleurs (PT), João Vaccari, accusé de corruption et de blanchiment d’argent au sein de l’affaire dite du Petrobras. João Vaccari était un ami personnel de l’ancien président Lula, un militant dont la carrière s’est forgée parallèlement à celle du président historique.

15 avril – COLOMBIE – Onze militaires colombiens ont été tués lors d’une embuscade menée par les FARC contre des militaires dans le département de Cauca, au sud-ouest du pays, selon la version de l’armée. Cet acte est une violation de la trêve unilatérale et illimitée que les FARC ont déclarée le 20 décembre dernier. L’armée faisait une opération de contrôle territorial pour assurer la sécurité des résidents locaux. C’est pourquoi le président Juan Manuel Santos a décidé de lever l’ordre de suspendre les bombardements des campements des FARC qui était observé depuis le 10 mars. La question d’une éventuelle dissidence de la guérilla se pose.

15 avril – MEXIQUE – Une alerte a été émise dans cinq États du Mexique, après un vol d’iridium 192, une substance radioactive à usage industriel. Le ministère de l’Intérieur a indiqué qu’une source radioactive « très dangereuse » avait été dérobée dans une camionnette, à Cárdenas, dans l’État de Tabasco, situé dans le sud-est du Mexique.

16 avril – CHILI – Environ 100 000 étudiants chiliens sont descendus dans les rues à Santiago pour réclamer une réforme structurelle de l’éducation – en collaboration avec le mouvement social – et de protester pour plus de démocratie et moins de corruption. La mobilisation, qui se termina par des incidents mineurs, a été appelée par la Confédération des étudiants du Chili (CONFECH), un regroupement de fédérations d’universités d’État (publics et privés) rejointe par des élèves et des enseignants du secondaire. Les étudiants ont défilé dans le centre de Santiago, avec une bannière géante indiquant: « plus de démocratie et moins de corruption, que le Chili détermine son éducation « .

16 avril – ÉQUATEUR – Le pape François commencera sa tournée latino-américaine le 6 juillet par l’Équateur. Le porte-parole du Vatican Federico Lombardi a déclaré qu’en « acceptant l’invitation des chefs respectifs de l’État et les évêques de ces pays, » le pape sera en Équateur les 6-8 juillet, du 8 au10 en Bolivie et au Paraguay du 10 au 12. Ce voyage précédera celui qui aura lieu en septembre aux États-Unis, et il étudie également la possibilité de se rendre à Cuba, a rapporté le bureau de presse du Vatican.

17 avril – CHILI – Quatre décennies après la mort de Victor Jara [photo], le compositeur et chanteur populaire chilien, torturé et fusillé sous la dictature du général Augusto Pinochet (l973-1990), la justice des États-Unis a autorisé qu’un de ses assassins soit jugé aux États-Unis. Il s’agit de l’ancien capitaine de l’armée Pedro Barrientos Nufiez, 66 ans, qui vit depuis 1989 en Floride et qui a obtenu la nationalité nord-américaine. L’icône de la  » nouvelle chanson chilienne » fut arrêté le 12 septembre 1973, au lendemain du putsch et abattu d’une rafale de mitraillette, le 16 septembre. Il a fallu attendre le 5 décembre 2009 pour que le musicien ait enfin des obsèques officielles. Pendant sept heures, le cortège funèbre, recouvert d’œillets rouges, avait traversé le centre de Santiago; accompagné par des milliers de personnes. Le stade de Santiago porte aujourd’hui le nom de Victor Jara.

17 avril – AMÉRIQUE LATINE – Des pays comme El Salvador, le Nicaragua, le Chili, la République dominicaine ou Malte ont interdit l’avortement en toutes circonstances. Dans plus de 50, comme l’Indonésie, l’Afghanistan et la Mauritanie, il est légal uniquement pour sauver la vie des femmes. Les parlementaires de cinquante pays (dont l’Espagne) ont exhorté à Berlin ces États à abolir les lois qui sanctionnent les femmes et les filles qui subissent des avortements clandestins. La déclaration de Berlin, signée par des sénateurs et des députés de toutes les régions du monde, réunis dans la ville allemande, demande la garantie d’accéder à des méthodes contraceptives bon marché et de mettre en marche des programmes d’éducation sexuelle dans toutes les écoles.

17 avril – MEXIQUE – Dans la vie du chef de file du cartel de Juárez, Jesús Aguayo Salas, pas de place pour la compassion. La capacité meurtrière de Aguayo Salas, alias El ChuYin, avait fait de lui une cible privilégiée de la police mexicaine et des États-Unis. Il a été capturé dans la ville d’Ahumada, sa ville natale, par les forces fédérales lors de la visite d’un ranch lui appartenant. Le Mexique a ainsi mis derrière les barreaux l’un des assassins les plus recherchés de l’hémisphère et porte un autre coup dur pour les grands chefs de la drogue de plus en plus affaiblis.

17 avril – ARGENTINE – Le ministre argentin pour les Malouines, Daniel Filmus, s’est rendu à Londres pour donner plus d’importance à la plainte pénale pour tenter d’empêcher que l’exploration de cinq pétroliers, dont trois Colombiens, dans la région revendiquée par l’Argentine et pour prononcer une conférence au centre Canning House sur la question.

17 avril – MEXIQUE – Les États-Unis considèrent la capacité du Mexique à contrôler l’État du Tamaulipas comme « nulle ». Pour eux l’insécurité existe dans 20 États du Mexique au sud du Rio Bravo. C’est ce qu’exprime un document officiel des États-Unis destiné à servir de guide à ses citoyens. Au Mexique, 81 Etatsuniens ont été tués en 2013, un chiffre qui est passé à 100 l’an dernier. La même chose est arrivée avec les enlèvements. Dans ce contexte de violence, seule la ville de Mexico et 10 États ne sont pas concernés par l’avertissement (Campeche, Chiapas, Guanajuato, Hidalgo, Oaxaca, Puebla, Querétaro, Quintana Roo, Tabasco, Tlaxcala et Yucatan). La vingtaine d’États restants reçoivent des avertissements, renforcés dans des cas comme Tamaulipas, Coahuila, Guerrero, Michoacán et Sinaloa.

18 avril – BRÉSIL – Huit hommes ont été abattus dans l’ouest de São Paulo alors qu’ils étaient réunis dans le local de supporters d’une des équipes de football locales, les Corinthians. Selon la police, le crime n’est pas en rapport avec un certain conflit avec des fanatiques d’une autre équipe rivale, bien que cela se soit produit la veille, et tend, au contraire, à un possible règlement de comptes pour trafic de drogues, puisque trois des victimes ont des antécédents par vol ou trafic.

19 avril – AMÉRIQUE LATINE C’est l’endroit le plus dangereux pour les défenseurs de l’environnement. L’ONG Global Witness a enregistré 116 décès en 2014, dont près de 90 ont eu lieu dans cette région de la planète. Le Brésil continue de mener le classement mondial avec 25% des décès. Sont abonnés dans ce classement : la Colombie (25) les Philippines (15) et le Honduras (12) sur une liste de 17 pays. L’Amérique latine a enregistré 87 meurtres.

19 avril – ARGENTINE – Le parti de la présidente Cristina Fernández de Kirchner a perdu les élections lors des primaires dans deux provinces clés, les provinces de Santa Fe et Mendoza, troisième et quatrième de la population de l’Argentine. Le candidat à la présidence, le conservateur Mauricio Macri sort renforcé par l’élection de Santa Fe et Mendoza.

Guy MANSUY

 
 

Articles par mois

Articles par catégorie