USA-CUBA : ACCORD HISTORIQUE

Castro et Obama


Actualités de la semaine 51

14 décembre – HAÏTI – Confronté à la multiplication des manifestations des formations de l’opposition et lâché par le président Michel Martelly, le premier ministre haïtien Laurent Lamothe a démissionné. Ce sacrifice risque de ne pas suffire à désamorcer la crise. Ces derniers jours de violents affrontements ont opposé des manifestants à la police et aux casques bleus protégeant le palais présidentiel.

14 décembre – CUBA – Le XIIIe Sommet de l’Alliance bolivarienne pour les peuples (ALBA), tenue à La Havane pour commémorer le dixième anniversaire de l’organisme, a été marquée par la nostalgie. Dans sa déclaration finale en 40 points, le sommet a souligné les expressions de solidarité avec le gouvernement vénézuélien de Nicolas Maduro et a condamné les Etats-Unis, dont les législateurs ont décrété des sanctions financières contre les responsables civils et militaires du régime vénézuélien. Ce dixième anniversaire s’est achevé sans accords substantiels

15 décembre – BRESIL – Les femmes représentent 51 % de la population et ont une présidente, mais n’occupent 10% du Parlement. Pourtant une loi de 1997 exige que tous les groupes politiques aient 30% de leurs candidats soient des femmes, et un projet de loi du Sénat porte ce quota à 50 %. Mais il est déjà difficile de répondre à ces pourcentages.Et encore plus compliqué, d’être élu.

15 décembre – COLOMBIE – Le mandat de la Mission d’appui au processus de paix en Colombie de l’OEA (MAPP-OEA) a été prorogé pour trois ans. En outre, le texte ajoute la notion de « flexibilité » dans l’intention expresse d’inclure, si nécessaire, « les négociations en cours avec la guérilla des FARC et de l’ELN et un éventuel accord de paix avec les guérilleros « .

15 décembre – ARGENTINE – Le journaliste argentin Jorge Lanata, à travers une série d’entretiens et de caméras cachées, a réussi à obtenir des témoignages sur la façon dont des personnes liés à Lazaro Baez, ami personnel de Nestor et Cristina Kirchner, sur le transfert en 2013 de plus de 50 millions d’euros en espèces, par avion privé de la province de Santa Cruz à une petite société financière à Buenos Aires, puis qui disparaissent vers des fonds vautours. Un juge de l’État du Nevada a dans ses mains des informations clés sur la « Route de l’argent K« .  Pour promouvoir la transparence et aller au fond de cette recherche, le Centre pour le journalisme d’investigation dans les Amériques (CIMA) en collaboration avec Jorge Lanata, a présenté une demande d’intervention devant la justice du Nevada. Le juge a autorisé la commande d’intervention et permettra aux avocats d’examiner les documents confidentiels de Jorge Lanata à la recherche de preuves sur la Route de l’Argent K. L’année 2015 promet d’être intéressante en Argentine, non seulement à cause des élections présidentielles, mais aussi par les développements judiciaires qui auront lieu dans le pays et à l’étranger.

16 décembre – HAÏTI – Christophe Colomb a perdu dans l’ile La Española (aujourd’hui Haïti) un de ses trois navires après leur arrivée dans le Nouveau Monde: le navire Santa Maria, s’est échoué sur un banc de sable. Les 39 hommes de l’expédition qui ont fait naufrage dans la nuit de Noël de 1492 sont restés dans ces côtes et ont construit avec une partie des restes du navire le fort de La Natividad, rasé  peu de temps après. 522 années plus tard, l’archéologue sous-marin Barry Clifford qui a trouvé dans des eaux des Caraïbes l’épave et les restes du bateau fait appel à l’aide de l’Université de Huelva pour tester si les restes trouvés sont ceux du navire de Christophe Colomb.

16 décembre – MEXIQUE – Au moins onze personnes ont été tuées dans une fusillade dans le Michoacán, dans l’ouest du Mexique, selon le gouvernement du Mexique. Parmi les tués, Manuel le fils d’Hippolyte Mora, l’un des fondateurs de l’auto-défense et maintenant chef de la police dans la communauté rurale de La Ruana, de 10 000 habitants. Depuis les membres de ce groupe de 3000 personnes, créé en mai par le gouvernement d’Enrique Peña Nieto pour rendre légaux ces groupes de civils en armes pour lutter contre le crime organisé, ont bloqué plusieurs routes dans l’Etat pour exiger la protection des autorités fédérales après les épisodes de violence des dernières semaines.

16 décembre – ETATS-UNIS-CUBA – L’entrepreneur américain Alan Gross qui a passé les cinq dernières années de sa vie en prison à Cuba a été échangé contre trois espions cubains. Les trois cubains du groupe que Cuba appelaient ses « cinq héros » purgeaient des peines de prison aux États-Unis, ont également été libérés en même temps que Alan Gross et ont regagné Cuba. L’échange de prisonniers supprime le dernier obstacle entre Cuba et les États-Unis.

16 décembre – COLOMBIE – La Chambre des représentants de la Colombie a approuvé une nouvelle loi fiscale de 72 éléments qui doivent être confirmés par le président Juan Manuel Santos pour l’entrée en vigueur à partir de janvier 2015. Le gouvernement défend les hausses d’impôt pour poursuivre les investissements sociaux et pour soutenir la croissance économique qui au troisième trimestre a été de 4,2 %.

17 décembre – ETATS-UNIS-CUBA – Après s’être défiés pendant un demi-siècle, les États-Unis et Cuba ont annoncé, dans un geste historique, leur volonté de normaliser leurs relations diplomatiques. Le président Barack Obama a eu le courage de reconnaître publiquement que la politique suivie depuis plus d’un demi-siècle par les Etats-Unis à l’égard du régime cubain, « l’isolement « , n’avait pas porté ses fruits (« Cuba est toujours dirigé par les Castro et le Parti communiste arrivé au pouvoir il y a un demi-siècle ») et que le temps était venu « d’une nouvelle approche ». « Todos somos americanos » (« Nous sommes tous des Américains »), a lancé en espagnol Barack Obama  aux Cubains. Raúl Castro [photo] lui a répondu « Nous devons apprendre l’art de coexister de manière civilisée avec nos différences« . Raúl Castro a également remercié la médiation du pape Francisco et le gouvernement du Canada dans les négociations diplomatiques entre les deux pays.

17 décembre – COLOMBIE – La guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) a décrété un cessez-le-feu illimité, un geste sans précédent, tout en mettant la pression sur le gouvernement, qui a toujours refusé un armistice. Depuis La Havane, où ont démarré il y a deux ans des pourparlers, la délégation des FARC a annoncé, « l’interruption des hostilités pour une durée indéterminée ». La plus ancienne rébellion latino-américaine qui compte encore 8 000 combattants, n’avait observé que des cessez-le-feu temporaires à Noël.

17 décembre – ÉQUATEUR – Le pays a relevé le défi de convertir les déchets dans un outil de transformation sociale à travers le recyclage. Pendant des décennies, le pays a eu un tel niveau de la collecte des déchets produits par ses citoyens que beaucoup finissent dans les ravins et sur les berges des rivières. La seule sélection et la réutilisation était celui qu’a fait les familles défavorisées qui sont venus derrière les camions à récupérer des objets de valeur pour la revente. Pour survivre. Selon les données de l’ONG espagnole Alliance pour la solidarité (APS), dans les villes 49% des déchets sont recueillis, tandis que dans les zones rurales la gestion est pratiquement inexistante. L’Indien Ramiro Padilla, étroitement liés à la Pachamama (Terre Mère) a mis en place une société de gestion des déchets, qui gère EMMAI (Entreprise associative de nettoyage intégré) et dont le modèle de gestion est en cours de duplication par le gouvernement équatorien dans d’autres régions.

17 décembre – MERCOSUR – La joie pour la normalisation des relations entre Cuba et les États-Unis après 54 années de l’embargo américain contre le pays des Caraïbes a dominé le sommet du Mercosur, qui s’est tenu à Paraná (Argentine). Le sommet a reconnu l’impact sur la région de la chute du prix du pétrole et d’autres matières premières. Les présidents Cristina Fernández, Nicolas Maduro et Evo Morales ont signalé des intérêts politiques derrière la baisse du pétrole et ont critiqué les sanctions possibles des Etats-Unis contre le Venezuela. Le président vénézuélien Nicolas Maduro a reconnu le « courage politique » de Barack Obama

18 décembre – ARGENTINE – Le Groupe de travail sur la corruption de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié un rapport qui soulève leurs « doutes » au sujet de l’engagement de l’exécutif argentin sur la lutte contre la corruption international. Le document note que l’Argentine manque « gravement » aux principaux articles de la Convention anti-corruption et l’appelle à prendre « des mesures urgentes » pour aborder les questions de « grande préoccupation » relatives à la corruption. Les pots de vin des entreprises étrangères aux fonctionnaires argentins génèrent souvent les gros titres dans la presse locale. Mais il est rare que les nouvelles se traduisent par des condamnations. L’OCDE a critiqué l’ingérence du gouvernement dans les activités des juges

18 décembre – MEXIQUE – La tension dans le Michoacán qui a fait 11 victimes, est due à une bagarre entre des factions rivales de paramilitaires. Aussi le gouvernement a décidé de limiter les pouvoirs des paramilitaires légalisés. Le commissaire pour la sécurité et le développement intégral de Michoacán, Alfredo Castillo, a annoncé un accord en neuf points avec les 2 groupes d’autodéfenses (CUA) pour qu’ils poursuivent l’opération de sécurité au Michoacán pour mettre fin à l’escalade de la violence causée par les trafiquants de drogue, les dirigeants des Templiers.

18 décembre – ETATS-UNIS-CUBA – La normalisation avec Cuba se heurte à des résistances au Congrès et d’anti-castristes de Miami. Les dirigeants républicains et certains démocrates accusent le président Barack Obama d’une reddition unilatérale devant les frères Castro, qui contrôlent Cuba depuis plus d’un demi-siècle. Le Congrès peut freiner la levée complète de l’embargo commercial, mais la marge d’empêcher la restauration des relations est étroite.

18 décembre – BOLIVIE – Les dernières déclarations du président bolivien, Evo Morales, – comme celles du président uruguayen José Mujica – ont agacé le président mexicain Enrique Peña Nieto. Dans un acte avec la police de son pays, le président bolivien  a dit que la Colombie et le Mexique ont des « problèmes profonds » avec le trafic de drogue en raison du modèle « inefficace » de leur libre marché, ce qui soumet le gouvernement à « l’empire nord-américain« . Evo Morales faisait allusion à la disparition de 43 professeurs stagiaires, un événement qui a choqué le pays. Il a ajouté: « Il semble que la criminalité est en haut de l’état. » La réponse du gouvernement mexicain a été rapide. Le ministère des Affaires étrangères a envoyé une note diplomatique au ministère des affaires étrangères bolivien dans laquelle il a exprimé sa « surprise et préoccupation » par les déclarations d’Evo Morales.

19 décembre – COLOMBIE – Quelques heures avant la trêve unilatérale indéterminée promise, les guérilleros des FARC colombiennes ont mené plusieurs attaques dans différentes parties du pays.Cinq soldats ont été tués à Santander de Quilichao, dans le département de Cauca (sud du pays), dans une embuscade du sixième front des FARC.Sept soldats ont été blessés, dont trois grièvement.

Guy MANSUY

 
 

Articles par mois

Articles par catégorie