CHRONOS

Les faits de la semaine...


Les faits d’actualité du 26 août au 6 septembre

26 août – COLOMBIEJohn Jairo Velasquez, surnommé  » Popeye « , a été pendant des années le bras droit de Pablo Escobar, le grand baron de la cocaïne tué par la police en 1993. Popeye a retrouvé la liberté, pour ²bonne conduite²  et pour être passé aux aveux après avoir passé vingt-deux ans dans une prison colombienne. John Jairo Velasquez a reconnu avoir tué de sa main plus de 300 personnes et commandité quelque 3 000 autres assassinats.

27 août – CHILI – Pour la première fois au Chili, un membre des forces armées a révélé publiquement son homosexualité. Mauricio Ruiz, un marin de 24 ans, a confié être gay au cours d’une conférence télévisée donnée dans les locaux du Mouvement chilien pour l’intégration et la libération homosexuelle (Movilh), à Santiago. Vêtu en civil, il a précisé avoir l’aval de ses supérieurs pour faire cette révélation. Le Chili est l’un des pays les plus conservateurs d’Amérique latine. A Santiago, une marche inédite a eu lieu en juin pour revendiquer les droits des minorités sexuelles.

28 aout – BRESILL’avenir du secteur des télécommunications au Brésil s’est joué en grande partie à Paris. En annonçant l’ouverture de négociations exclusives avec l’opérateur espagnol Telefonica pour lui céder sa pépite brésilienne Global Village Telecom (GVT), Vivendi a donné le signal de départ d’une reconfiguration du secteur de la téléphonie, dans un pays où quatre grands opérateurs se livrent à une concurrence féroce. L’acquisition de GVT permettrait au groupe espagnol d’augmenter sa part de marché.

28 août – PÉROU –C’est le jour où se réunissent les familles des victimes des 20 années de violences de l’organisation terroriste Sentier lumineux et de faire le point sur les obligations de l’État péruvien à leur égard. Un rapport du Défenseur du Peuple, envoyé au ministère de la Justice ce jour-là, indique que 54 856 personnes ont reçu des réparations financières. Le Médiateur a enregistré un total de 88 559 crimes éligibles pour une réparation. L’État, cependant, n’a pas encore payé les compensations de 33 703 infractions, 38% du total des engagements enregistrés jusqu’en 2011. Le gouvernement du président Ollanta Humala a passé près de 68 millions de dollars pour payer des réparations économiques, mais toujours pas de réponse sur les 16 000 disparus.

29 août – BRÉSIL –À moins de deux mois de l’élection présidentielle, l’Institut national de statistiques (IBGE) a annoncé que le pays était désormais en récession. La nouvelle tombe au plus mal pour la présidente Dilma Rousseff, candidate à sa propre réélection au scrutin d’octobre. Trois jours à peine après un vif débat télévisé [photo] entre les favorites des sondages – la présidente et la candidate du parti socialiste Marina Silva – où la chef de l’Etat a répété que l’économie se portait bien alors que sa concurrente lui reprochait la faiblesse de la croissance de l’économie brésilienne.

1 septembre – HONDURASAprès avoir accepté d’aider les Forces Armées du Honduras à renforcer sa capacité aérienne et commencer à négocier la vente de quatre avions de guerre, le Brésil sera cette semaine un grand absent de la Cinquième Réunion des États participants à la Convention sur les armes à sous-munitions au Costa Rica. C’est un accord mondial, signé et ratifié par 113 États et rejeté par le Brésil, qui est le seul pays de l’Amérique latine et des Caraïbes qui fabrique et vende ces armes génératrices de hauts coûts humanitaires.

1 septembre – MEXIQUE –Claudio Magris, né à Trieste en 1939, est le premier Italien à remporter le trophée de la Foire internationale du livre de Guadalajara (FIL) dans les langues romanes, et le plus grand événement littéraire espagnol dans le monde. Claudio Magris est un écrivain, germaniste, universitaire et journaliste, héritier de la tradition culturelle de la Mitteleuropa qu’il a contribué à définir. Il est notamment l’auteur de Danube (1986), et de Microcosmes (1997), Il est également chroniqueur pour le Corriere della Sera. Il a reçu de nombreux prix littéraires particulièrement en Europe.

1 septembre – PÉROU –La Police nationale du Pérou a saisi plus de sept tonnes de cocaïne acheté par un cartel mexicain de Sinaloa, qui devait être envoyé en Belgique et en Espagne. Les agents ont mis cinq jours pour casser les blocs de carbone qui contenaient 7264 paquets de 500 grammes de cocaïne et un kilo saisi dans les entrepôts d’une station balnéaires de la côte nord du pays. La drogue est arrivé à Lima dans l’opération appelée Tit pour  « l’analyse, l’évaluation et la détermination du poids net », a expliqué général Vicente Romero, directeur de la police anti-drogue (Dirandro). La saisie est sans précédent au Pérou. Elle contraste aussi avec le constat, depuis 2012, que certains policiers font partie des réseaux de trafic de drogue dans l’aéroport international de Lima. Ce sont eux qui mettent les emballages de drogue dans les valises enregistrées par les voyageurs se rendant au Mexique. Chaque année, quelques 320 tonnes de cocaïne (poudre) sortent du Pérou, selon la police anti-drogue. Ses principaux marchés sont le Mexique, le Brésil et l’Europe.

1 septembre – CUBALa marine mexicaine a secouru un radeau avec 17 Cubains à bord – 7 femmes et 10 hommes – à 246 km du port de Progreso dans la péninsule du Yucatan (Sud-Est). Deux hommes sont morts avant le sauvetage, un à bord du radeau et un autre au moment de l’intervention de la marine. Les rescapés avaient des symptômes de déshydratation sévère. Les survivants devront retourner à Cuba, conformément aux accords entre les 2 pays. Le groupe a cherché à atteindre la Floride (Etats-Unis) sur un radeau déglingué peint en blanc sur un côté et sans moteur.

2 septembre – MEXIQUELe président Enrique Peña Nieto a annoncé un engagement fort pour l’investissement dans les travaux publics comme moteur de la reprise économique. Ceci sera concrétiser par un coup fort avec l’effet de l’annonce de la construction d’un nouvel aéroport pour la capitale avec six pistes. Le travail gigantesque, dont le budget sera de l’ordre de 9 milliards de dollars et qui permettra de quadrupler la capacité actuelle, est la figure de proue d’un plan d’infrastructures qui sera dans les quatre prochaines années une injection de 590 milliards de dollars (63% du Trésor public), l’un des plus importants programmes d’investissement en Amérique latine. Une grande partie de ce capital sera utilisé pour améliorer les communications et les transports, en particulier les routes, les chemins de fer et les ports.

2 septembre – CUBALa démission de près de trois douzaines de membres du mouvement dissident des Dames en blanc dans la province de Santiago de Cuba au cours des dernières semaines a causé la plus grande crise de l’organisation depuis sa création en 2003. Le mouvement qui réunit les épouses, filles et sœurs de dizaines de prisonniers politiques sous la direction de Berta Soler, a été critiqué depuis la province pour la centralisation des décisions de l’organisation. Berta Soler rejette le conflit, qui cette fois a atteint d’autres groupes dissidents, et accuse le gouvernement de La Havane d’essayer de diviser l’opposition naissante. Le conflit aurait pour origine la démission de la représentante du mouvement à Santiago de Cuba, Belkis Cantillo, parce que Berta Soler aurait torpillé la collaboration entre son organisation et l’Union patriotique de Cuba (UNPACU) organisation d’opposition dont des parents de Belkis Cantillo sont des représentants dans la province de Santiago et de Miami.

2 septembre – VENEZUELA –Le président Nicolás Maduro évite de parler d’économie et modifie légèrement son cabinet en nommant Rafael Ramirez ministre des Affaires étrangères, jusqu’à présent président du PDVSA, pour remplacer Elias Jaua qui est chargé de la vice-présidence, nouvellement créée, du Développement Territorial du Socialisme.

3 septembre – PÉROU –Le restaurant péruvien Central a été reconnu à Lima comme le meilleur restaurant en Amérique latine dans la liste des 50 meilleurs à San Pellegrino, élu par 252 experts et des critiques. Les chefs cuisiniers et les propriétaires de Central sont le couple  Virgilio Martínez et María Pía León. Central propose une cuisine péruvienne moderne-contemporaine, selon sa propre définition. Dans le top 15 du sous-continent, cinq restaurants sont à Lima

3 septembre – COLOMBIE – La Cour constitutionnelle annule une ordonnance du maire de Bogotá Gustavo Petro qui avait résilié en juin 2012 le bail de la location de la place la plus emblématique pour la tauromachie, La Santamaría de Bogotá à la suite d’un procès intenté par la Société tauromachie. La tauromachie pourra revenir dans la capitale.

3 septembre – GUATEMALACoordonnée par la Commission internationale contre l’impunité au Guatemala (CICIG), la police a arrêté Edgar Camargo, directeur du système pénitentiaire du Guatemala, sur des accusations d’assassinat, de corruption passive et de blanchiment d’argent. Ont également été arrêtés, entre autres, l’ancien directeur adjoint des prisons, Edy Fisher Arvizu, en février ; Ochoa et Alejandra Reyes, épouse de l’un des plus célèbres détenus : le capitaine Byron Lima Oliva, condamné à 20 ans de prison pour l’assassinat de l’évêque Juan Gerardi , et qui a pris le pouvoir à l’intérieur des  prison  – au point de sortir quand il veut, d’organiser des fêtes et de diriger des gangs criminels de sa cellule, équipé d’internet et de la télévision. Rien d’étonnant dans un système pénitentiaire abandonné depuis des années et sur lequel l’Etat n’a aucun contrôle. Le surpeuplement dans les prisons au Guatemala dépasse déjà 280% de la capacité installée.

4 septembre – COLOMBIE – Comme promis le jour où le nouveau Congrès a été formé , le président colombien Juan Manuel Santos, a annoncé une réforme de la politique. Entre autres mesures, l’élimination de la possibilité de la réélection pour un président qui avait été rétablie en 2005 pour permettre un second mandat du président Alvaro Uribe. Dans le projet législatif, il proposera d’éliminer non seulement la réélection automatique à la présidence mais aussi celle de tous les hauts fonctionnaires de l’État. Pour le Président sa proposition « rétablit l’équilibre du pouvoir » dans le pays. La réforme propose également de modifier la façon dont le procureur général est nommé, puisqu’il sort d’une liste établie par les hautes cours et est finalement choisi par le Congrès. Dans la proposition du président, il sera élu par le Sénat à partir d’une liste qu’enverra le président, qui a été immédiatement critiqué par certains parlementaires, ceux-ci affirmant que le procureur serait « de poche ». L’initiative présidentielle comprend également une modification de la manière dont le Sénat est choisi avec l’intention de donner une représentation aux régions qui n’ont pas de place dans cette institution.

4 septembre – COSTA RICA – Le Costa Rica, pays heureux, écologique, démocratique et pacifique, manque de quelques caractéristiques. Un appareil étatique pulvérisé d’inefficacités, gaspillage et corruption impuni, fait partie de la réalité de ce pays d’Amérique centrale, à juger par le diagnostic du président lui-même, Luis Guillermo Solís, après qu’il est accompli ses 100 premiers jours au pouvoir avec une promesse de changement politique qu’il admet difficile à accomplir. Sous le développement social avancé, la sécurité des citoyens relative et une stabilité politique exemplaire, il y a de la boue dans sa bureaucratie et ceci non seulement menace le caractère institutionnel du pays, mais retarde sa compétitivité et, par conséquent, l’avance d’une économie qui croît à une moyenne de 4% annuel et, en haut, distribue mal les profits par sa structure fiscale.

4 septembre – CHILILe ralentissement économique au Chili, comme dans la région, atterrit au milieu des réformes. Pour endiguer le ralentissement, le gouvernement a cherché à aborder le patronat. Le ministre des Finances Alberto Arenas, a rencontré la semaine dernière des chefs d’entreprise pour organiser un partenariat public-privé. La droite et le patronat, toutefois, affirment que les changements profonds que prétend effectuer le gouvernement de Michelle Bachelet – la réforme de l’éducation, de la Constitution et de la fiscalité, qui sont sur le point d’être approuvés par le Parlement – ont provoqué un cadre d’incertitude qui n’a pas favorisé la force de l’économie. La présidente a annoncé un plan visant à renforcer les investissements publics et privés et un ensemble de mesures visant à créer 11 500 nouveaux emplois pour abaisser le taux de chômage qui est à 6,5%, une augmentation de 0,3 points de pourcentage au cours des 12 derniers mois. « Les gouvernements ne sont pas à plaindre, mais doivent trouver des solutions à court terme » a indiqué la présidente socialiste dont l’approbation atteint 49% selon le sondage, cinq points de moins que le mois dernier.

4 septembre – BOLIVIE –La pression des organisations de la société civile en Bolivie a forcé à la démission deux candidats aux élections parlementaires dénoncés pour abus sur leurs partenaires.

5 septembre – PETITES CARAÏBES –Accablées par les prix du pétrole, les petites îles des Caraïbes se tournent vers l’énergie géothermique, qui est générée dans leurs propres entrailles, comme un substitut de l’or noir. Celles-ci, en plus de leurs plages, ont une source d’énergie souterraine retrouvée qui pourrait être la grande réponse à la consommation coûteuse et non durable des combustibles fossiles. Sept pays des Caraïbes orientales ont un énorme potentiel pour la production d’énergie géothermique, qui peut être confirmée par un examen plus approfondi, selon une étude de la Banque mondiale.

5 septembre – BRÉSIL –Un sondage montre les tendances conservatrices de la société,des pays sud-américains : 79% des Brésiliens sont contre la légalisation de la marijuana, selon un sondage réalisé par l’Institut IBOPE. Le même pourcentage de la population ne veut pas légaliser l’avortement. L’étude révèle également que plus de la moitié des Brésiliens, 53%, rejette le mariage homosexuel. Alors qu’elle se déclare conservatrice, la société agit différemment. Bien qu’illégale, un million de femmes chaque année interrompent leur grossesse.

5 septembre – CHILIIl n’a jamais aimé les hommages mais pour son centième anniversaire, Nicanor Parra, l’écrivain chilien iconoclaste et prophète autoproclamé de l’anti-poésie, n’a pu éviter le torrent d’affection et d’admiration de tout un pays, la présidente Michelle Bachelet en tête. Nicanor Parra est né le 5 septembre 1914 à San Fabián de Alico, dans la région de Chillan, au sud du Chili, au sein d’une famille d’artistes populaires, comptant sept frères et sœurs dont la célèbre Isabel Parra qui réinventa la musique populaire de son pays., Il  vit retiré loin du monde dans la petite ville balnéaire de Las Cruces (centre),

5 septembre – SALVADOR – Le procureur général a accusé l’ancien président Francisco Flores, qui a gouverné entre 1999 et 2004, de détournement de fonds et enrichissement illicite, et un juge de première instance l’a placé en résidence surveillée tandis qu’on effectue l’instruction judiciaire.

5 septembre – MEXIQUEUn groupe de chercheurs de l’Universidad Iberoamericana (UIA) a décidé de se joindre à la bataille pour la décontamination de l’eau au Mexique. Après des mois de travail, une équipe d’ingénieurs et de chimistes a trouvé une méthode pour nettoyer des eaux contaminées par les herbicides les plus communs utilisés dans des plantations et des cultures. En utilisant une couche de diamant minuscule et une charge électrochimique puissante, ils réussissent à oxyder la matière organique des herbicides jusqu’à les transformer en dioxyde de carbone et sels inorganiques. C’est-à-dire de l’eau propre, mais il y a encore besoin de la mise au point classique des eaux municipales.

6 septembre – PÉROU – Il y a deux morts et un disparu après les confrontations de manifestants avec la police dans la province de La Convención, forêt de Cusco, au sud-est du Pérou. La tension a cru au Cusco pour exiger de bénéficier du gazoduc du sud et contre la corruption dans les frais de la redevance du gaz.

6 septembre – MEXIQUELe phénomène météorologique, nommé Norbert, a atteint sa puissance maximale pour enregistrer l’intensité de trois sur l’échelle de référence Saffir-Simpson. Selon le Servicio Meteorológico Nacional (SMN) du Mexique, l’ouragan se déplace vers le nord-ouest à 13 km par heure avec des vents soutenus de 165 kilomètres par heure. L’ouragan tropical est actif sur la côte ouest de Baja California Sur causant l’évacuation de 2.000 personnes et inondant 800 maisons dans le village de la municipalité de San Carlos Comondú. L’alerte du cyclone tropical reste active dans ce tronçon de la côte ouest de Baja California Sur, de Puerto San Andresito à Punta Eugenia.

Guy MANSUY

 
 

Articles par mois

Articles par catégorie