Actualités


Deux films latinos cet été

Il ne faut pas croire que l’été est l’occasion pour les distributeurs de présenter leurs fonds de tiroirs. Juillet voit la sortie de deux films latinos tout à fait intéressants. Le film uruguayen Tanta agua sort le 16 juillet et Palma real motel qui sort le 21 juillet.

Tanta agua, premier film des réalisatrices uruguayennes Ana Guevera et Leticia Jorge nous montre un homme divorcé emmenant ses enfants pendant les vacances dans une station thermale. Mais une pluie omniprésente, rendue lumineuse par une admirable photographie va mettre à l’épreuve l’humeur de chacun. « Une étroite maison située dans une station de vacances au bord d’une rive pluvieuse, expliquent les réalisatrices, voilà  le lieu des mésaventures d’Alberto, Lucia et Federico. L’enthousiasme d’Alberto est altéré par sa fille de 14 ans. Ils ont passé beaucoup de temps éloignés l’un de l’autre, ce qui rend la situation gênante. Une semaine de vacances peut sembler courte, mais peut aussi sembler trop longue. En prises à leurs débordements de susceptibilité et de colère, les personnages ne font qu’empiéter les uns sur les autres, et lutter pour tacher de comprendre leur place dans ce désordre. La pluie dehors fait obstacle, puis s’avère la circonscription d’un refuge familial. (…) Loin de leurs routines, éloignés de leur environnement naturel, ils n’ont rien d’autre à faire que d’être ensemble. » Révélé par « Cine en construcción », le film a bénéficié d‘une coproduction avec le Mexique, les Pays-Bas et l’Allemagne. Il y a beaucoup d’humour et de tendresse dans ce film. Il sort le 16 juillet prochain.

Palma real motel dont le titre original est Las horas muertas, est le second long métrage du mexicain Aarón Fernández. Sebastián s’occupe d’un petit motel sur la côte, près de Vera Cruz, en l’absence de son oncle. Hors saison, le lieu est fréquenté par des amoureux et des couples adultères. Il y rencontre Miranda qui attend son amant toujours en retard. Ce film décrit des personnages décalés et un peu en dehors du temps. « Je voulais, déclare le réalisateur, que le récit du film laisse place à la construction des ambiances et des sensations, et en même temps que l’on soit en présence de personnages émouvants et attachants. J’ai pensé le film comme une sorte de tableau impressionniste, structuré par petites touches, des petites situations et détails subtiles qui, en s’accumulant, formeraient un grand tableau. Cette démarche a conduit tout le travail créatif, depuis la direction des acteurs et une observation de leurs gestes, jusqu’au cadrage, au son, au montage… Je voulais que le film soit imprégné d’une ambiance envoûtante et très sensorielle, et le grand défi était de construire cette ambiance sans tomber dans une narration répétitive et hermétique. J’ai aussi voulu que les personnages insufflent une vitalité et une grande sensualité, qu’ils soient «vrais».

Le film a réellement été tourné sur la côte, près de Vera Cruz dans un vrai motel. Le cinéaste voulait découvrir son décor, qu’il a peu aménagé,  avant de terminer son scénario. Le film a été sélectionné en particulier aux festivals de Biarritz, Villeurbanne et Toulouse. Il sort le 23 juillet. Aucun film latino ne semble annoncé pour le moment en août. Alors rendez-vous pour les sorties de septembre !

Alain LIATARD

 

 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie