CHRONOS

Suites de l'actualité


Les faits de l’actualité du 16 au 21 juin 2014

16 juin – ARGENTINE – La Cour suprême nord-américaine a refusé d’examiner l’appel de l’Argentine contre sa condamnation à rembourser 1,33 milliard de dollars à des fonds spéculatifs ayant refusé la restructuration de sa dette. La présidente argentine, Cristina Fernández de Kirchner a promis que son pays continuera à payer la dette restructurée, mais avertit qu’il rejette le « chantage » des fonds vautours et promet d’éviter la faillite.

19 juin – COLOMBIE – Le pays a adopté une nouvelle loi qualifiant de « crimes contre l’humanité » les agressions sexuelles commises dans le cadre du conflit intérieur qui frappe ce pays depuis un demi-siècle.

19 juin – ARGENTINE – Selon le ministère de l’économie argentin, le pays est dans l’impossibilité d’honorer la prochaine échéance de sa dette restructurée, prévue au 30 juin. Cette déclaration intervient après que la justice américaine a rendu exécutoire la condamnation de l’Argentine obligeant le pays à rembourser au moins 1,3 milliard de dollars à deux fonds spéculatifs, dans un litige lié à la faillite partielle du pays en 2001.

19 juin – CHILI – Situé dans le désert d’Atacama, le télescope géant ALMA, constitué de 66 antennes fonctionnant en réseau, avait encore besoin d’une douzaine de radio-télescopes de sept mètres de diamètre, pour fonctionner à pleine puissance. ALMA est un projet mondial à un milliard d’euros, réparti entre l’Europe – à travers l’Observatoire européen austral (ESO) –, les États-Unis et le Japon. Prévu pour observer le ciel pendant une trentaine d’années, le dispositif astronomique est désormais capable de voir plus loin que tout ce que les télescopes du monde ont pu détecter jusqu’ici. Ses antennes, qui peuvent opérer à l’unisson, peuvent agir comme un seul œil géant de 16 kilomètres de diamètre.

19 juin – MEXIQUE – Le gouvernement du Mexique reconnaît 102 journalistes tués depuis 2000. Le chiffre officiel de morts excède celui compté dans les archives des associations et de la CNDH de l’ONU.Selon les données recueillies dans le rapport du gouvernement, les assassinats de journalistes se sont intensifiés à partir de 2006, la première année du gouvernement de Felipe Calderón (2006-2012), moment dans lequel le président d’alors a lancé une stratégie difficile de mettre fin aux cartels de la drogue au Mexique.Alors qu’entre 2000 et 2005 sous la présidence de Vicente Fox, les victimes de crimes contre la liberté d’expression étaient de 21, pendant les six ans de Felipe Calderón, ce chiffre est passé à 71. Le document révèle que l’année la plus noire pour la presse a été 2010, avec un total de 13 décès.

19 juin – ÉQUATEUR – Le célèbre hôte de l’ambassade d’Équateur au Royaume-Uni, le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, et le ministre des Affaires étrangères Ricardo Patiño de l’Équateur, a tenu une conférence de presse conjointe pour rappeler que deux ans se sont écoulés depuis le premier s’est réfugié dans la mission diplomatique équatorienne à Londres. Julian Assange a révélé qu’il ne renoncerait pas à la protection de l’État équatorien et continuerait à rester dans l’ambassade équatorienne de Londres « aussi longtemps que nécessaire et qu’il veut » a dit le ministre Ricardo Patiño.

20 juin – AMÉRIQUE CENTRALE – Le secrétaire à la sécurité intérieure des États-Unis, Jeh Johnson, a parlé de  » crise humanitaire «  à propos des 47 000 enfants non accompagnés qui ont été interceptés aux États-Unis, après avoir traversé illégalement la frontière mexicaine, soit presque le double par rapport à 2012 et cinq fois plus qu’en 2009. En moyenne, 400 enfants arrivent tous les jours. Les plus jeunes n’ont pas plus de 4 ans. Ils viennent du Guatemala, du Honduras, du Salvador. Ils ont franchi la frontière sans leurs parents, guidés par des passeurs qui, pour les derniers kilomètres, leur ont seulement montré le chemin. Le vice-président Joe Biden a entamé une tournée en Amérique centrale, en vue d’un sommet avec les présidents des pays de la région. Joe. Biden entend faire passer le message pour culpabiliser les parents de mettre le sort de leurs enfants dans les mains de criminels.

20 juin – VENEZUELA – Le Département d’État des États-Unis a inclus le Venezuela à sa liste noire des pays qui ne respectent pas les normes minimales de lutte contre le trafic des personnes. Il a également rétrogradé la Thaïlande et la Malaisie dans cette catégorie, comprenant 23 pays, dont Cuba, la Russie, l’Iran, l’Arabie Saoudite, la Corée du Nord, la Syrie, l’Algérie et la Gambie. La présence dans cette liste peut entraîner des sanctions de la part des États-Unis.

20 juin – ALLIANCE DU PACIFIQUE – L’Alliance du Pacifique, cette plate-forme d’intégration économique composée du Mexique, de la Colombie, du Chili et du Pérou, s’est réunie au sommet  [photo] dans l’enclave tropicale de Punta Mita (Nayarit, Mexique). Avec son expansion en Asie, la première ligne stratégique du sommet est l’approche du Mercosur, l’autre zone commerciale importante en Amérique latine, formé par le Brésil, l’Argentine, le Venezuela, la Bolivie, l’Uruguay et le Paraguay. Cette approche tente de dissiper les doutes au sujet de la rivalité entre les deux entités, non seulement pour des raisons de concurrence économique, mais les modèles de redistribution et les dépenses sociales qu’ils représentent. « Nous pensons au-delà des différences légitimes, une entente est possible et nécessaire », a déclaré la présidente chilienne, Michelle Bachelet qui avait fait une proposition aux autres États membres de l’Alliance du Pacifique (AP) au sujet d’une éventuelle coopération avec les États membres du Marché commun du Sud (Mercosur).

20 juin – ARGENTINE – Le gouvernement de Cristina Fernández, après avoir nié une approche pour des entretiens avec ses créanciers, a été forcée à négocier le paiement de 1.330 millions de dollars avec les créanciers bien qu’il ait promis qu’il ne leur payerait pas. Cristina Fernández, a précisé qu’elle cherche une solution négociée pour satisfaire le jugement contre son pays qui est devenu définitif aux États-Unis pour payer les fonds vautours et d’autres créanciers qui ont rejeté les conversions de dette en 2005 et 2010.

21 juin – MEXIQUE – Il est le pays le plus inégalitaire de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). L’écart salarial est le plus élevé enregistré de tous les pays membres de l’OCDE : les travailleurs les plus pauvres gagnent 30,5 fois moins que les plus riches.

Guy MANSUY 

 
 

Articles par mois

Articles par catégorie