EXPO-PHOTO À LYON

12 parcours d'intégration


Exposition « L’intégration au-delà des clichés »

« L’intégration est un terme particulièrement complexe, qui selon une définition communément admise, est une “dynamique d’échange, dans laquelle chacun accepte de se constituer parti d’un tout où l’adhésion aux règles de fonctionnement et aux valeurs de la société d’accueil, et le respect de ce qui fait l’unité et l’intégrité de la communauté n’interdisent pas le maintien des différences”. Au-delà des définitions officielles, comment illustrer concrètement l’intégration des étrangers ? À mon sens, ce sont des visages et des récits qui doivent porter ce concept et esquisser les voies d’une intégration réussie.

J’ai ainsi souhaité mettre en lumière, lors de la 3ème édition de la Semaine de l’intégration, des femmes et des hommes, résidant dans le département du Rhône, présentant des parcours multiples au travers d’une exposition photographie originale intitulée “L’intégration : au-delà des clichés”.

L’œil d’Elsa Palito, photo-journaliste, a révélé la richesse de ces douze trajectoires, illustrées par des portraits  et des témoignages emprunts d’humanité et de sincérité. Je crois aux vertus de l’exemplarité et je souhaite que tout étranger qui désire s’installer sur notre territoire puisse s’inspirer de ces parcours. Au-delà des clichés, c’est la clé du vivre ensemble ».

Jean-François CARENCO,
Préfet de la région Rhône-Alpes,
Préfet du Rhône

Les douze parcours salués:

Mouhamadou DABO, français d’origine sénégalaise, footballeur professionnel à l’Olympique Lyonnais, en France depuis 14 ans. / Kheira CHIKAOUI, française d’origine algérienne, adulte-relais, médiatrice au collège Schoelcher, en France depuis 15 ans. / João MACHADO DE OLIVEIRA, brésilien, web designer, en France depuis 7 ans. / Cidonie ELOKAN, française d’origine camerounaise, styliste, en France depuis 30 ans. / Yuval PICK, israélien, chorégraphe et directeur du Centre Chorégraphique National de Rillieux-la-Pape, en France depuis 18 ans. / Adrienne CATHERIN, américaine, coach en équilibre alimentaire, en France depuis 3 ans. / Januario ESPINOSA, français d’origine chilienne, retraité, président fondateur et directeur de la revue Espaces Latinos, en France depuis 36 ans. / Carole SKAFF, française d’origine syrienne, docteure en lettre et attachée d’enseignement à l’université, en France depuis une dizaine d’année. / Mohammed BENZIZINE, française d’origine algérienne, restaurateur de monuments anciens, en France depuis 41 ans. / Yoshihiro KUBO, japonais, coordinateur pédagogique à l’école hôtelière Tsuji, en France depuis 11 ans. / Karina CUETO, bolivienne, 28 ans, responsable dans le prêt-à-porter, en France depuis 10 ans. / Amor MAIRIF, algérien, retraité et administrateur de l’association L’Olivier des Sages, en France depuis 50 ans.

Les Latinos:

João MACHADO DE OLIVIERA
Bureaux de DWF communication, Vénissieux. Brésilien. Web designer, en France depuis 7 ans.

“Pour moi s’intégrer c’est assimiler la culture française, la prendre en compte. Je conserve mes origines tout en m’adaptant. C’est comme un arbre… Déraciné puis enraciné un peu plus loin. En arrivant je me suis dit “si je garde ma tête au Brésil mais que je reste en France, ce seront les pires années de ma vie”. Donc j’ai choisi d’aimer la France et ces années furent magnifiques. Ma famille me manque mais ici j’ai des racines encore plus concrètes. C’est ici que j’ai fait ma vie. Je vais avoir un enfant. Je veux qu’il ait la chance d’avoir cette double culture.”

 Januario ESPINOSA
Espaces Latinos, Lyon 1er. Français, d’origine chilienne. Retraité, Président fondateur de l’association et Directeur de la revue Espaces Latinos, en France depuis 36 ans.

“On ne fait pas un plan de carrière d’intégration. On saisit des opportunités, pour survivre et pour rester digne. Se dire “je suis capable de”; trouver un travail pour nourrir ses enfants, apprendre le français. Ma femme et moi étions journalistes lorsque nous avons dû quitter le pays pour des raisons politiques. Nous pensions être de passage ici. Mais avec cet idéal positif de “s’il faut rester, il faut rester bien”. Logiquement l’Homme doit rester chez lui. Mais depuis qu’il existe l’Homme est en voyage, à la découverte d’un ailleurs, à la recherche d’un monde meilleur.”

Karina CUETO
Basilique de Fourvière, Lyon 5e – Bolivienne, 28 ans. Responsable dans le prêt-à-porter, en France depuis 10ans.

“La beauté est la curiosité que l’étranger provoque ici. Beaucoup de gens se sont intéressés à moi, à ma culture. Quand on est français on n’imagine pas tout le processus par lequel les gens doivent passer afin de pouvoir résider ici. Je me rends compte au fil du temps que pour s’intégrer il faut aimer la culture dans laquelle on arrive, qu’elle fasse partie de soi. J’ai traversé des moments difficiles mais je suis heureuse d’être là où je veux être. La France nous accueille et nous donnons également beaucoup, de ce que nous sommes. L’intégration c’est donnant-donnant.”

Les douze portraits son exposés à la Préfecture du Rhône, rue Bonnel; Lyon 3e jusqu’au 15 novembre prochain.