Cinéma - Genève - XXI festival de cinéma latino

Festival Filmar à Genève


« La Llorona » de Jayro Bustamante et « Los días de la ballena » de Catalina Arroyave Restrepo lauréats de la 21e édition du festival Filmar en América Latina

La 21e édition du Festival Filmar en América Latina s’est achevée de dimanche 1er décembre par la consécration du long-métrage de fiction La Llorona du cinéaste guatémaltèque Jayro Bustamante, prix du Public Focus Sud, et du film Los días de la ballena, de la réalisatrice colombienne Catalina Arroyave Restrepo, prix du Jury des Jeunes Opera Prima. Une mention spéciale a été attribuée par le Jury des Jeunes au film Perro Bomba, du réalisateur chilien Juan Cáceres.

Photo : La Llorona (Allocine)

Lauréat du prix du Public Focus Sus – cofinancé par la Fédération Genevoise de Coopération et par Helvetas -, le réalisateur guatémaltèque Jayro Bustamante, présent à la clôture du festival, a déclaré en prenant connaissance de son prix « Les films sont pensés depuis leur genèse dans le but de rencontrer le public ». Il n’y a pas de moment plus important parce que le message du film trouve son écho. Son chemin vers l’intérieur de l’être humain peut commencer. Pour le cinéma d’auteur, les prix décernés par les festivals et les professionnels sont importants car ils reconnaissent le travail, l’effort et le talent de toute une équipe. Les prix décernés par le public ne sont pas seulement réconfortants dans les mêmes aspects, ils nous disent à nous cinéastes : ‘Nous faisons partie du projet maintenant. L’histoire que vous avez partagée a été acceptée, appréciée et elle va continuer à vivre à travers nous’. Il n’y a pas de meilleur prix pour un film que celui décerné par ceux à qui il était destiné. Merci à vous public ! Merci aussi au Festival Filmar en América Latina. Au de-là d’être d’excellents curateurs et diffuseurs de notre culture, vous travaillez si fort pour nos histoires qui sont parfois difficiles à réaliser et à montrer et vous comprenez qu’elles sont toujours nécessaires et urgentes »

Dans un message vidéo, la réalisatrice colombienne Catalina Arroyave Restrepo a remercié le Jury des Jeunes. « C’est une grande joie que ce prix nous ait été donné par un jury jeune car cela en dit long sur les jeunesses actuelles qui sont unies malgré le fait qu’elles vivent dans des contextes différents, dans des pays différents, dans des situations différentes, mais cela nous concerne de la même manière. Cela résonne avec ce qui se passe actuellement en Amérique latine. Nous sommes en train de vivre un réveil de nombreuses personnes qui sortent demander que nos conditions de vie soient plus dignes, plus justes. Cette joie s’ajoute à ce moment historique dans lequel, l’Amérique latine est unie, portant un cri pour que nos peuples vivent mieux. Merci au Jury, au festival pour encourager cette rencontre, cet espace. Longue vie au ciné, à Filmar, à tous ces espaces qui nous permettent de dialoguer et partager nos réalités ». 

Le Prix du Jury des Jeunes Opera Prima est composé d’une quinzaine de collégiens genevois qui distinguent la première œuvre cinématographique de huit talents émergents. Le prix est cofinancé par Terre des Hommes Suisse, Eirene Suisse et Swissaid Genève.

« Avant le décompte final de la fréquentation de nos salles partenaires, nous pouvons dire que la fréquentation se consolide », estime la directrice du Festival Filma en América Latina Vania Aillon« Le public, toutes générations confondues, qui oscille annuellement depuis trois ans entre 18’000 et 20’000 spectateurs à Genève et autres communes du canton et de France voisine, a apprécié les rencontres enrichissantes et stimulantes avec nos 25 invités, dont les propos étaient en résonnance avec l’actualité dans de nombreux pays latino-américains », a-t-elle souligné.

Parmi les personnalités présentes cette année figuraient les réalisatrices Citéalli Andrango (Équateur), Catalina Arroyave Restrepo (Colombie), Ana Isabel Bustamante (Guatemala/Espagne), Laura Cazador (Suisse), Lucía Garibaldi (Uruguay), la productrice Marianela Illas (Venezuela), l’actrice Fabiana Hernández Guinea (Guatemala), l’activiste brésilienne Monica Benicio et Lilia Lustosa de Olivera (spécialiste suisse du cinéma brésilien). Les réalisateurs ayant fait le déplacement à Genève étaient René Ballestreros (Chili), Pablo Briones (Argentine), Jayro Bustamante (Guatemala), Juan Cáceres (Chili), Jorge Cadena (Colombie), Joshi Espinosa (Equateur), Stéphane Goël (Suisse), Julio Hernández Cordón (Mexique/Guatemala/États-Unis), Gregory Lassalle (France), Aldemar Matias (Brésil), Rubén Mendoza (Colombie), Alejo Moguillansky (Argentine), Emiliano Serra (Argentine), Rubén Sierra Salles (Venezuela) ainsi que l’acteur brésilien Régis Myrupu et le producteur suisse Dan Wechsler.

Filmarcito, la section pour les cinéphiles en herbe, a innové avec Jardín Móvil, esquisses animées pour enfants de 2 à 4 ans et des ateliers qui ont stimulé l’exploration autonome avec une pluralité d’expériences visuelles, acoustiques, métaphoriques, sensorielles et motrices. En outre, deux séries de courts-métrages sur la vulnérabilité des êtres habitant notre écosystème ont séduit les jeunes dès 6 ans, en sondant l’imaginaire de l’inconnu.

Filmar, la plus importante manifestation culturelle de Suisse dédiée à l’Amérique latine et qui contribue également au rayonnement de Genève, cité de dialogue et de culture, est soutenu par la Ville de Genève, le Bureau de l’intégration des étrangers du Canton de Genève (BIE), la Fédération genevoise de coopération, Artlink-Fonds Culturel Sud, la Fondation Emilie Gourd, la Loterie romande, la Fondation Simón Patiño, le Pour-cent culturel Migros, Traditions pour Demain, et les communes de Carouge, Lancy et Grand-Saconnex.

Filmar, l’un des seul festival qui s’autofinance à hauteur de 25 % grâce à la vente de billets, a proposé cette année plus de 80 films, trois tables-rondes, une conférence, une exposition et des projections pour les scolaires dans les salles partenaires : les Cinémas du Grütli, Fonction: Cinéma, le Nord-Sud, l’Auditorium de la Fondation Arditi, le Cinélux, le Spoutnik, la Maison de la Paix, l’Université Uni-Bastions, Ciné-Saussure, CinéVersoix, le cinéma Bio (Carouge), l’Espace Palettes (Lancy), la Ferme du Pommier (Grand-Saconnex), la Julienne (Plan-les-Ouates), le Centre des Arts de l’Ecole internationale de Genève, le Cinéma Voltaire (Ferney-Voltaire), le Théâtre du Bordeau (Saint-Genis-Pouilly), le Cinéma Rouge et Noir (St-Julien-en-Genevois) et le Ciné Actuel (Annemasse).

Contacts : Luisa Ballin – Responsable Presse / Responsable Prensa – luisa.ballin@filmar.chFestival Filmar en América Latina : 17, rue Necker – CH-1201 Genève – + 41 (0) 22 732 61 59 – +41 (0) 79 649 71 45

 
 

Articles par mois

Articles par catégorie