La dictature argentine en BD

Jeunesse en quête d'identité


«Vies Volées, Buenos Aires place de mai», une BD sur les enfants disparus de la dictature argentine

De 1976 à 1983, la dictature militaire qui régit l’Argentine fait disparaître près de 30 000 opposants politiques. Parmi eux, des jeunes femmes enceintes auxquelles leurs enfants seront arrachés à la naissance. Depuis 1977, leurs grands-mères recherchent ces 500 bébés volés… Ce sont elles, les «grands-mères» de la Place de mai. Vies Volées, Buenos Aires place de mai, album publié aux éditions Rue de Sèvres en janvier dernier, avec un scénario signé Matz et des dessins de Mayalen Goust, revient sur ces victimes de la dictature argentine.

Photo : éd. Rue de Sèvres

En Argentine, de 1976 à 1983, sous la dictature militaire, 500 bébés ont été arrachés à leurs mères pour être placés dans des familles plus ou moins proches du régime. Plusieurs années après cette tragédie, les grands-mères de ces enfants ne cessent de se battre pour les retrouver. Interpellé par ce drame largement médiatisé, Mario, un jeune homme de 20 ans qui s’interroge sur sa filiation, décide d’aller à la rencontre de ses grands-mères accompagné de son ami Santiago et de faire un test ADN.

Les résultats bouleverseront les vies des deux jeunes gens et de leur entourage. À travers leur quête, on s’interroge sur l’identité, la filiation, la capacité de chacun à se confronter à ses propres bourreaux, à surmonter une trahison et parvenir à envisager un nouvel avenir.

Née à La Rochelle en 1976, Mayalen Goust est diplômée de l’École d’arts appliqués de Poitiers et a travaillé dans une agence de publicité. Si elle est surtout connue pour ses illustrations d’albums aux éditions du Père Castor, son univers unique est facilement identifiable dans toutes ses œuvres. Depuis 2011, elle s’est lancée dans l’adaptation BD des Colombes du Roi-Soleil, série à succès de romans historiques pour la jeunesse. Elle vit aujourd’hui à Rennes.

Matz est né en France mais a grandi en Martinique. Il écrit pour la bande dessinée depuis 20 ans, en parallèle de son métier de scénariste pour le jeu vidéo. Il est notamment le scénariste du Tueur chez Casterman. Il collabore chez Rue de Sèvres avec Walter Hill au scénario, et avec les dessinateurs Jef et Léonard Chemineau. Il vit à Paris.

Éditions Rue de Sèvres

 
 

Articles par mois

Articles par catégorie