Rendez-vous de proximité 2018

Semaine du 9 au 15 avril


Semaine 15 : Dixième festival du cinéma péruvien à Paris

Chaque semaine, nous réservons un espace dédié aux événements et invitations. Il suffit de nous envoyer un courrier électronique avec des informations susceptibles d’intéresser nos internautes en indiquant simplement le titre de votre manifestation, le lieu, la date et l’heure, un visuel et un contact. Voici la sélection de la semaine du lundi 9 au dimanche 15 avril.

Déposez votre annonce

DU 9 AU 15 AVRIL – PARIS

Dixième édition du Festival de Cinéma Péruvien dans les salles du Lincoln à Paris

Le Festival a pour objectif de faire découvrir au public français ce cinéma encore méconnu, en présence de certains de ses réalisateurs les plus représentatifs. En effet, depuis plusieurs années, les films péruviens sont régulièrement distingués : en 2010, Octubre de Daniel et Diego Vega a reçu le prix du jury au festival de Cannes dans la catégorie « Un Certain Regard ». Le Festival suscite beaucoup d’espoirs et de réelles opportunités pour les réalisateurs péruviens, en leur offrant une vitrine parisienne pour leurs œuvres ainsi que des rencontres parfois fructueuses tant avec des producteurs que des réalisateurs. Plus d’infos

MERCREDI 11 AVRIL – LYON

«Histoires du Brésil» : la mythologie brésilienne racontée aux plus petits dans une pièce de théâtre 

Dans le cadre du Festival «Le bruit des p’tits cailloux», à la Croix Rousse à Lyon, les enfants auront le plaisir de découvrir cinq contes d’origines amérindienne, africaine et européenne adaptés par Odile Bertotto et Patrice Vandamme. Manipulés par les comédiens, des personnages de papier surgissent du livre-décor géant en pop-up. Ce théâtre de papier à l’univers graphique singulier a été dessiné et réalisé par Carmen Guerre. Un spectacle qui s’inspire des traditions brésiliennes, de la culture et de la littérature du Brésil. Plus d’infos 

MERCREDI 11 – 17 h 30 – GRENOBLE

 « Les droits humains en Amérique centrale » avec Hélène Roux, journaliste  spécialiste de l’Amérique centrale

Au Honduras, des milliers de personnes manifestent en décembre, pour dénoncer ce qu’il qualifient de « vol » : la réélection du président sortant, Juan Orlando Hernandez. Douze manifestant.e.s sont tué.e.s et des centaines blessé.e.s. Du Nicaragua au Guatemala en passant par El Salvador, les droits de l’homme semblent en danger. Organisée par Amnesty International-Campus et France Amérique Latine-Isère à Sciences-Po Grenoble, Campus de SM D’Hères (Amphi F). Tram Bibliothèques Universitaires. Plus d’Infos. 

JEUDI 12 AVRIL – 18 h – PARIS

Centre culturel du Mexique : une exposition «Jusqu’à la fin des temps» de Mercedes Gertz et Carmen Mariscal

L’Institut culturel du Mexique propose un dialogue entre deux femmes artistes mexicaines dont les photographies, les sculptures et les installations explorent la mémoire et les mythes, nous invitant à une réflexion autour du récit de soi et de la narrativité dans la construction de l’identité. On retrouvera aussi Mercedes Gertz pour une conférence, Psychologie du conte, et Carmen Mariscal dans un atelier jeune public, Conte et mémoire. Plus d’infos

EN LIBRAIRIE

«De désolation en tendresse» de Gabriela Mistral aux éditions Caractères

Les thèmes qui animent l’œuvre de la poétesse chilienne Gabriela Mistral sont variés et marqués par une grande humanité et aussi, souvent, une profonde tristesse. Aux sujets lyriques comme l’amour du pays natal (les paysages andins) et la nostalgie, la maternité et l’enfant (bien qu’elle n’ait jamais été mariée ni mère), ou encore l’amour et la mort, s’ajoute une préoccupation constante pour les humbles qu’accompagne sa foi catholique et «fransciscaine». La place faite à ses racines indiennes contribue encore à la force d’une œuvre marquante et personnelle. Plus d’infos

EN LIBRAIRIE 

«L’Argentine de Cabourg», l’écrivaine Brigite Piedfert s’intéresse à la situation des Argentins en France

Vilma Robles, une énigmatique vieille dame originaire de Buenos Aires, s’est installée depuis plusieurs années dans la somptueuse villa « L’Argentine » qui se dresse face au Grand Hôtel de Cabourg. Elle raconte avec passion et nostalgie les fastes d’une époque révolue à Eddy Gallego, un compatriote journaliste venu effectuer un reportage sur le polo et les Argentins résidant en France. Mais à l’écoute de ce récit, affleurent à la mémoire du jeune homme de douloureux souvenirs et de surprenantes découvertes familiales. Plus d’infos

EN LIBRAIRIE

Sortie du livre «Le masque et l’oubli – Chili, de la dictature à l’indifférence» de Christian Couture

Au prétexte de ménager, comme en Espagne, une transition démocratique après la dictature, fallait-il au Chili absoudre de ses crimes la junte de Pinochet ? Où s’arrête le compromis pour devenir compromission puis collaboration ? Du réalisme politique au cynisme opportuniste, il n’y a hélas qu’un pas. À travers le destin singulier de trois personnages emblématiques, c’est une page sombre de l’histoire du Chili que nous fait revivre de façon poignante ce spectacle, dont on ne ressort pas indemne. Plus d’infos

REVUE

Pablo Gignoli en couverture de «La Salida», le bimestriel du tango argentin  – n° 108 – avril-mai

Fondée en 1994 «Le Temps du Tango» est une association culturelle loi 1901, agréée Éducation Populaire. Sa mission : faire connaître le tango argentin sous toutes ses formes : danse, musique, littérature, arts plastiques. Plus de 6 000 amateurs de tango ont adhéré à l’’association depuis sa création (dont 1 000 adhérents à jour de cotisation), venant de toute la France et d’’une vingtaine de pays. Une équipe dynamique, professionnelle et volontaire de dix responsables bénévoles venus d’’horizons divers et d’’une quinzaine de bénévoles occasionnels participant aux activités de l’’association. Plus d’infos

 
 

Articles par mois

Articles par catégorie