Actualités du 10 au 18 mai

Javier Valdez, assassiné...


Assassinat du journaliste mexicain spécialiste du narcotrafic Javier Valdez

Javier Valdez, spécialiste du narcotrafic et pigiste à l’AFP, a été tué par balles lundi à Culiacán dans l’État de Sinaloa, au nord-ouest du Mexique et fief du cartel de Joaquin «El Chapo» Guzman, actuellement incarcéré aux Etats-Unis. Il est le cinquième journaliste tué cette année au Mexique. «Être journaliste c’est faire partie d’une liste noire. Eux vont décider du jour où ils vont te tuer même si tu as du blindage et des gardes du corps», écrivait-il dans son dernier ouvrage «Narcoperiodismo, la prensa en medio del crimen y la denuncia» («Narcojournalisme, la presse entre le crime et la dénonciation»).

Photo: Associated Press

Mercredi 10 mai – ARGENTINE et MEXIQUE –  Des centaines de milliers de manifestants brandissant les foulards blancs des Mères et Grands-Mères de la place de Mai, ont défilé à Buenos Aires contre la décision de la Cour suprême d’alléger la peine d’un ancien tortionnaire de la dictature militaire (1976-1983). Les députés et les sénateurs ont adopté une loi limitant la portée de cette décision : les auteurs de crime contre l’humanité ne pourront pas bénéficier de réductions de peine. À Mexico, plusieurs centaines de femmes ont défilé dans les rues à l’occasion de la fête des mères pour exiger des autorités qu’elles retrouvent leurs enfants disparus. « Où sont nos disparus? », pouvait-on lire sur une pancarte brandie par une manifestante dans le centre de la capitale.

Jeudi 11 mai – VENEZUELA –  Le gouvernement a accusé les États-Unis de financer des « groupes violents » de l’opposition, alors que se multiplient depuis début avril les manifestations hostiles au président socialiste Nicolas Maduro.

Vendredi 12 mai – AMÉRIQUE CENTRALE –   Les mouvements migratoires en provenance du Salvador, du Guatemala et du Honduras vers le Mexique et les États-Unis doivent être considérés comme une « crise humanitaire« , a alerté Médecins sans frontières (MSF) dans un rapport. L’ONG demande aux gouvernements mexicain et nord-américain de mettre « rapidement » en application des mesures de protection légale.

Samedi 13 mai –  ÉQUATEUR –  Plus de cinq tonnes de cocaïne, dissimulées dans un navire battant pavillon panaméen et destinées aux États-Unis ainsi qu’à l’Europe, ont été saisies et  20 personnes appartenant à un réseau international de narcotrafiquants, ont été arrêtées.

Dimanche 14 mai – ARGENTINE –   Gustavo Arribas, le chef des services secrets argentins, est de nouveau sur la sellette : ce ne serait pas 600 000 dollars de pots-de-vin qu’il aurait reçus de la firme brésilienne Odebrecht à distribuer à diverses personnalités argentines corrompues, mais plus 850 000 ! Arribas dément et le président Macri le soutient.

Lundi 15 mai –  MEXIQUE   Assassinat du journaliste Javier Valdez, auteur de la chronique Malayerba de l’hebdo Riodoce, à Culiacán. En 2011, il avait reçu le Prix international de la Liberté de la Presse à New York. Pour la journaliste Sara Rafsky, sa traductrice, « Il était un parmi les plus courageux… qui avaient découvert qu’ils étaient devenus correspondants de guerre dans leur propre pays ». Pour le journaliste péruvien Gustavo Gorriti« Tuer un journaliste, c’est effacer la voix des autres, la mémoire de beaucoup, la narrative de leurs tragédies… Ceux qui permettent l’impunité de ces crimes (police, État, Congrès…) sont complices de ces assassinats… »

Mardi 16 mai  – ARGENTINE et CHINE –  En déplacement en Chine, le président Mauricio Macri annonce comme une victoire la signature d’un contrat portant sur la construction de deux centrales nucléaires par la Chine en Argentine. Sauf que ce contrat avait déjà été conclu par sa prédécesseure Cristina Fernandez.  La ministre des Affaires étrangères, Susana Malcorra, reconnait qu’il s’agit en fait d’une « confirmation » car il faut que « l’Argentine se montre prévisible et donne confiance à la Chine, un partenaire stratégique »

Mercredi 17 mai – BRÉSIL –   Le président Michel Temer a été filmé alors qu’il donne son accord à la remise par l’entreprise JBS Friboi de pots-de-vin pour des valeurs de plusieurs centaines de milliers de dollars devant acheter le silence de l’ancien président de la Chambre des députés, Eduardo Cunha (condamné à 15 ans de prison pour corruption). L’opposition réclame la destitution du président.

Jeudi 18 mai – BOLIVIE –  Prélever des carottes dans les glaciers les plus exposés au changement climatique et les stocker dans le plus grand congélateur du monde, en Antarctique, pour les scientifiques des générations futures : c’est la mission d’Ice Memory, vaste programme international de sauvegarde. Après le Mont-Blanc en 2016, la deuxième expédition, déjà à pied d’œuvre, se prépare pour un mois physiquement difficile sur le glacier de l’Illimani, en Bolivie, à 6.400 m d’altitude.

Guy MANSUY et Maud REA

 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie