Année croissée

2017 France-Colombie !


France et Colombie, regards croisés en 2017 annoncent plus de deux cents manifestations dans les deux pays

La décision d’organiser une Année France-Colombie en 2017 a été prise le 25 janvier 2015 par les présidents François Hollande et Juan Manuel Santos. Première Année croisée organisée en Amérique du Sud depuis l’Année France-Brésil (2009), l’Année France-Colombie débutera, de décembre 2016 à juillet 2017, par une Saison française  en Colombie, suivie par une Saison colombienne en France de juin à décembre 2017. Au cours de la Saison française en Colombie (16 décembre 2016 au 14 juillet 2017), plusieurs autres grands événements seront présentés aux publics colombiens. De notre part nous avons proposé au commissariat français d’organiser nos Bellas Francesas dans le cadre de la francophonie, fin mars, avec la présence de trois écrivains français qui dialogueront avec des homologues colombiens.

Photo : Anne Louyot, Jean-Marc Laforêt (ambassadeur de France) et Fabián Sanabria

La France a déjà des atouts importants : une forte présence économique (170 entreprises) ; une bonne relation politique (appui colombien pour la COP 21) ; une très bonne image culturelle, parfois un peu datée ; un réseau dense de 12 Alliances françaises (le 2ème du monde après le Brésil) ; 140 accords de coopération universitaire. L’enjeu est donc d’actualiser la perception de la France et de valoriser son expertise. Composée de deux saisons successives (France en Colombie au premier semestre 2017, puis Colombie en France au second semestre) la programmation de l’Année France-Colombie concernera tous les secteurs et les principales villes de France et de Colombie, en favorisant l’établissement de partenariats durables et l’implication forte des collectivités territoriales et des entreprises.

L’événement d’inauguration officiel de l’Année France-Colombie s’est déroulé à Bogotá, sur la place Bolivar qui a accueilli, entre le 16 et le 23 décembre, une création de la Fête des Lumières de Lyon, avec un spectacle grandiose de projections vidéo, son et lumière encore jamais vu auparavant dans cette ville. Conçu par Jean-François Zurawik, directeur de la Fête des Lumières, et l’artiste Damien Fontaine, il emportera le public dans une scénographie visuelle immersive qui déclinera dans un univers empreint d’onirisme certains épisodes marquants de l’histoire de Bogotá et de la Colombie, en mettant en lumière les nombreuses connexions avec la France. Au cours de la Saison française en Colombie (16 décembre 2016 au 14 juillet 2017), plusieurs autres grands événements seront présentés aux publics colombiens : la France invitée spéciale au festival de musique de Carthagène, à la foire internationale du Livre de Bogotá et à la Biennale photographique de Bogotá, des saisons françaises au Teatro Mayor et au Teatro Colón de Bogotá;  un salon Bienvenue en France à Bogotá (attractivité universitaire, économique et touristique) ; une grande exposition du CNAP au Banco de la República de Bogotá ; un important programme de résidences artistiques ou encore des Assises du français en Colombie.

QUELQUES GRANDS ÉVÉNEMENTS PRÉVUS.   Culture : nombreux projets de co-créations comportant un volet formation ; la France invitée spéciale au Festival de Musique de Carthagène, au Salon du livre de Bogotá, à la Bienal Fotográfica de Bogotá, au Festival de la Imagen de Manizales (art numérique) et au festival international de cinéma de Carthagène, entre autres. Économie : la France invitée spéciale dans différents salons (agriculture, tourisme, mode…) ; Forum économique thématique à Paris, organisé par le ministère de l’Économie, centré sur les conditions de l’investissement étranger en Colombie. Universités et recherche : salon Destino Francia à Bogotá (attractivité universitaire) ; rencontres interuniversitaires franco-colombiennes à Lyon ; cycles de colloques dans les deux pays sur la sortie de la violence, le dialogue citoyen, les femmes et la science, la ville durable, les enjeux technologiques… Langue française : organisation des premières Assises du français en Colombie.

Deux commissaires pour une année.   Les deux pays ont nommé Anne Louyot de l’Institut français et Fabián Sanabria, anthropologue colombien. Anne Louyot est une diplomate française spécialisée dans les questions culturelles. Elle a notamment été commissaire de l’Année de la France au Brésil, en 2009, expérience qui explique sa nomination au poste de commissaire de l’Année France-Colombie. Excitée par ce nouveau projet, elle évoque les relations entre les deux pays dans le site de l’Institut français en Colombie. Nous reproduisons un extrait d’une interview interview menée par Carolina Niso, publiée dans le magazine Americas Latinas Magazine le 28 septembre 2016.

Quelle image aviez-vous du pays en arrivant en Colombie et quelle est-elle à présent ?

J’ai passé ces deux dernières années en Colombie, ce qui a beaucoup changé ma vision du pays. J’ai constaté que la situation était moins tendue que ce qu’on peut imaginer de l’extérieur. J’ai aussi eu la chance de connaître la diversité de la vie culturelle colombienne, que je serai très heureuse de faire découvrir en France.

En tant que commissaire de l’année France-Colombie, comment expliquez-vous le choix « des saisons croisées » entre les deux pays pour 2017 ?

La France organise des « saisons » depuis 30 ans, avec des pays choisis pour des raisons à la fois culturelles et politiques. La décision d’organiser une Année France-Colombie a été prise par les présidents français et colombien et annoncée pendant la visite du président Santos à Paris au mois de janvier […]. Ce choix traduit la volonté de renforcer encore les relations déjà excellentes entre la France et la Colombie, et d’améliorer la connaissance que chaque pays a de l’autre. La Colombie est à une période charnière de son histoire. Un des pays les plus dynamiques d’Amérique latine sur le plan économique, et engagé dans un courageux processus de paix, que la France soutient.

Pouvez-vous expliquer le nom de « saisons croisées » ?

Les « saisons croisées » sont un ensemble de manifestations culturelles, mais aussi scientifiques, économiques ou sportives, décidées et mises en œuvre conjointement dans les deux pays. La priorité sera donnée aux projets dont l’objectif est de renforcer les échanges : co-créations en matière artistique, échanges d’expériences et réflexions sur de nouveaux axes de coopération dans les autres domaines. L’Année France-Colombie débutera au 1er semestre 2017 avec la Saison française en Colombie et se poursuivra au 2e semestre avec la Saison colombienne en France.

Que peut apporter la France à la Colombie et vice versa ?

La France a la chance d’être connue et appréciée des Colombiens. Je suis étonnée par le nombre de Colombiens parlant français, ou ayant vécu en France. Mais je m’aperçois que les gens connaissent mieux la France d’autrefois. à nous de les surprendre en présentant une France contemporaine, inventive et créative. La création contemporaine colombienne en arts visuels, musique, littérature… est très riche, et étonnera le public français. Nous pouvons aussi nous inspirer d’expériences passionnantes menées en Colombie, par exemple sur la ville durable.

Fabien Sanabria

Fabián Sanabria est anthropologue à l’Université nationale de Colombie et docteur en sociologie de l’École des hautes études en sciences sociales de Paris. Professeur des universités, il concentre ses recherches et publications dans le domaine de « l’anthropologie et la sociologie des croyances ». Il a été directeur de l’Institut colombien pour l’étude des religions (ICER) et du département de Sociologie de l’Université nationale de Colombie, ainsi que doyen de la faculté des sciences humaines de la même institution, où il dirige toujours le Groupe d’études en subjectivités et croyances contemporaines (GESCCO). En décembre 2010, il a été décoré par le gouvernement français comme Chevalier de l’ordre des Palmes académiques, et actuellement il est directeur général de l’Institut colombien d’anthropologie et d’histoire (ICANH).

SITE de l’Institut Français