Vient de paraître

Frédéric Couderc


« Le jour se lève et ce n’est pas le tien » de Frédéric Couderc revient sur Cuba

La Havane, 1959. Le destin réunit Dolores et Camilo, l’une est l’héritière d’une fortune liée au dictateur Batista, l’autre est un guérillero héroïque, compagnon de Fidel Castro. Des années après leur énigmatique disparition, un visage familier dans les rues de LaHavane réveillera les fantômes de ces amants de la « revolución ».

Photo : éd. Heloïsse D’Ormesson

New York, 2009. Pourquoi sa mère a-t-elle souhaité être enterrée au cimetière d’Union City ? Leonard Parker n’en a aucune idée. Pourtant il sent que l’heure est venue d’éclaircir le brouillard qui entoure ses origines. Commence alors une folle course-poursuite qui le mènera dans les arcanes du passé.  LaHavane, 1959. Le destin réunit Dolores et Camilo, l’une est l’héritière d’une fortune liée au dictateur Batista, l’autre est un guérillero héroïque, compagnon de Fidel Castro. Des années après leur énigmatique disparition, un visage familier dans les rues de LaHavane réveillera les fantômes de ces amants de la revolución.

Le jour se lève et ce n’est pas le tien se pose à la croisée des genres, entre quête identitaire et polar sentimental. S’inspirant de l’histoire cubaine, Frédéric Couderc signe un livre haletant, résolument cinématographique, où amour et pouvoir ne font pas bon ménage. Frédéric Couderc vit entre Le Cap et Paris. Ancien grand reporter,  il se consacre désormais à l’écriture et enseigne au Labo des histoires. Un été blanc et noir (2013), son cinquième roman, a reçu le prix du Roman populaire.

Service presse H. D’Ormesson

 

 

 

Éditions Héloïse D’Ormesson
 
 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie