PERSONNALITÉ DE LA SEMAINE

Carolina Escobar Sarti


Chronos de l’actualité de la semaine du 7 au 13 mars 2016

7 mars | PÉROU | La députée de Cusco, Veronika Mendoza, est, à 35 ans, la plus jeune candidate à la présidence du Pérou. Membre de la coalition de gauche Frente Amplio, elle est aussi la seule qui parle couramment Quechua parmi les 17 personnes qui aspirent à cette fonction et qui se présenteront aux élections du 10 avril prochain. Elle a étudié la psychologie et est titulaire d’une maîtrise en sciences sociales qu’elle a obtenue en France.

8 mars | CHILI | Francisco Javier Solar, Cariñoso, et Mónica Caballero, Moniquita, anarchistes chiliens arrêtés en novembre 2013 et soupçonnés d’être les auteurs présumés de l’attentat à la bombe de la Basilique del Pilar de Zaragosse, ont nié leur implication dans l’attaque, dans laquelle une femme a été blessée.

8 mars | BRÉSIL | Marcelo Odebrecht, le petit-fils du fondateur du groupe brésilien de BTP portant le même nom, fait la “une” des journaux, les menottes aux poignets. Le PDG a été condamné à dix-neuf ans et quatre mois de prison dans le cadre de l’enquête dite “Lava Jato” (lavage express), qui a mis au jour un vaste scandale impliquant le groupe pétrolier public Petrobras, des entreprises du BTP et des dirigeants politiques.

8 mars | COLOMBIE | Le pays connaît une grave crise énergétique. La campagne d’économies conçue par le gouvernement n’a pas porté ses fruits et la consommation d’énergie a augmenté de 5 % le mois dernier. Le gouvernement assure qu’il doit être économisé entre 5 % et 10 % pour éviter des coupures d’énergie : “Nous sommes à la limite”, a insisté le président Juan Manuel Santos.

8 mars | VENEZUELA | Le gouverneur de l’État de Bolivar, Francisco Rangel Gómez, a admis la thèse de l’assassinat des 28 mineurs portés disparus à Tumeremo, dans le sud-est du pays. Les autorités ont affirmé qu’il était possible qu’un affrontement entre bandes armées ait eu lieu dans la région à la frontière brésilienne. La Force armée nationale bolivarienne a envoyé des hélicoptères et a déployé quelques 300 responsables militaires pour soutenir ces recherches.

8 mars | COSTA RICA | Après 100 jours d’aide humanitaire et de solutions juridiques, le gouvernement a annoncé que la crise de l’immigration, qui a touché près de 8000 citoyens cubains cherchant à atteindre les États-Unis, est proche de la fin. Le gouvernement de Luis Guillermo Solis considère que la situation de ces personnes sera résolue à la fin mars.

9 mars | BOLIVIE | L’enseignante indigène Lucinda Mamani a figuré parmi les 50 finalistes pour le Prix Global Teacher 2015, un concours rassemblant plus de 5000 enseignants de 127 pays ayant pour projet l’autonomisation des adolescents dans les campagnes boliviennes. Elle enseigne à l’école Caleria, dans une communauté Aymara, à 70 kilomètres de la ville de La Paz. Elle est la créatrice d’un programme d’éradication de la violence contre les femmes et promeut l’égalité entre les sexes dans les écoles de la zone rurale de La Paz.

9 mars | CHILI | Le général Sergio Arellano Stark, dit le “le loup” et chef de “la caravane de l’horreur” de la dictature chilienne, est mort à 94 ans, sans avoir connu la prison, bien qu’il ait été condamné en 2008 à six ans d’incarcération pour l’assassinat de 4 personnes. C’est lui qui a dirigé la délégation militaire qui s’est rendue au Chili après le coup de 1973 pour tuer 90 opposants.

9 mars | PÉROU | La Commission électorale nationale a annulé les candidatures Julio Guzmán et César Acuña pour les élections présidentielles du 10 avril. Cette décision renforce les chances de victoire de la favorite, Keiko Fujimori (Fuerza Popular).

9 mars | VENEZUELA | Le même jour que Barack Obama a annoncé l’extension du décret qui considère le Venezuela comme une “menace” pour la sécurité des États-Unis, Nicolas Maduro a déclaré que la journée du 9 mars serait consacrée à la lutte contre l’impérialisme.

9 mars | URUGUAY | Le président Tabaré Vázquez a réalisé une série de consultations avec les quatre anciens présidents du pays dans l’objectif d’un pacte d’État et de débat national sur la recherche du pétrole. La prochaine suivante, la multinationale pétrolière Total commencera une perforation de quelques 6400 mètres dans la plate-forme maritime uruguayenne, la plus profonde effectuée dans le monde, dans le but de trouver cru.

9 mars | BRÉSIL | Un procureur de São Paulo a requis des poursuites pénales contre l’ex-président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, déjà soupçonné dans l’enquête sur le scandale de corruption Petrobras. “Il s’agit d’une dénonciation pour occultation de biens et blanchiment d’argent” a affirmé une source du ministère public de São Paulo. L’enquête porte sur un triplex à Guaruja, une station balnéaire, au nom d’une entreprise de construction impliquée dans le scandale Petrobras et dont Lula et sa femme, Marisa Leticia, nient être propriétaires.

10 mars | VENEZUELA | Le régime, à compter d’aujourd’hui, établit deux types de taux de change pour le bolivar : la monnaie protégée et les monnaies complémentaires. Le plus grand impact sera supporté par les voyageurs et les Vénézuéliens qui feront des achats électroniques, car ils sont obligés d’investir 1500 % plus d’argent pour acheter des devises à un prix “préférentiel”.

10 mars | GUATEMALA | Chaque année des milliers de filles tombent enceintes après avoir été violées. Le centre La Alianza (ALA), une institution créée en décembre 2010 pour protéger les adolescentes qui ont été agressées sexuellement, violées ou ont été victimes de traite de personnes au Guatemala. Dirigée par la poète et chroniqueuse guatémaltèque Carolina Escobar Sarti, cette association sans but lucratif s’occupe de 65 filles entre 12 et 22 ans, envoyées par un tribunal.

11 mars | CUBA | La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini s’est déplacée à La Havane pour promouvoir un accord sur le dialogue politique et la coopération.

11 mars | BRÉSIL | Les dirigeants politiques latino-américains déclarent leur soutien à Luiz Inacio Lula da Silva. Le texte est signé par les ex- présidents Cristina Fernández et Eduardo Duhalde (Argentine), Ricardo Lagos (Chili), Carlos Mesa (Bolivie), Ernesto Samper (Colombie), Mauricio Funes (El Salvador), Manuel Zelaya (Honduras), Martín Torrijos (Panamá), Nicanor Duarte et Fernando Lugo (Paraguay), Leonel Fernández (République Dominicaine) et José Mujica (Uruguay). En outre, ont signé le document l’ancien Premier ministre espagnol Felipe González, l’ancien Premier ministre italien Massimo D’Alema et l’ancien secrétaire général de l’Organisation des États américains (OEA) José Miguel Insulza.

11 mars | COLOMBIE | Le Procureur général Eduardo Montealegre demande à la Cour constitutionnelle d’abandonner le référendum proposé par le président Juan Manuel Santos sur l’approbation d’un accord de paix avec les FARC.

11 mars | VENEZUELA | Le ministre de l’Intérieur, de la Justice et de la Paix du Venezuela, Gustavo González López, a dévoilé à la télévision de l’État l’identité du responsable de la disparition d’au moins 16 mineurs à Tumeremo, dans l’état de Bolivar. Il s’agit de Jamilton Andres Ulloa Suárez, un ressortissant équatorien connu dans la région sous le nom de El Topo ou The Don. Portant un accent colombien, il aurait été formé dans les Autodefensas Unidas de Colombia et aurait agit pour des raisons politiques.

13 mars | BRÉSIL | Évaluée à trois millions, une foule habillée de vert et jaune a pris les rues du Brésil pour protester contre la corruption et pour l’éviction de la présidente Dilma Rousseff et l’arrestation de l’ancien président Luiz Inacio Lula da Silva. Les marches organisées dans plus de 200 villes sont les protestations politiques les plus massives pour la démocratie dans le pays. Ce succès déconcertant met beaucoup de pression sur le gouvernement, plongé dans une longue crise politique.

Guy MANSUY

Photo : (CC) US Ambassy Guatemala – Carolina Escobar Sarti
 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie