FESTIVAL DE CINÉMA EN SUISSE

XVII Firmar à Genève


Filmar en América Latina 2015 : les films que l’on retiendra

La 17e édition du festival Filmar en América Latina, qui s’est achevé le 29 novembre à Genève, a plébiscité un documentaire uruguayen Tus padres volverán et une fiction argentino-paraguayenne Guarani , devant un public toujours plus nombreux.

La 17e édition du festival Filmar en América Latina, la plus grande manifestation cinématographique de Suisse dédiée à l’Amérique latine, a décerné hier soir ses distinctions. Le prix du public de la section “Coups de Cœur” est attribué au documentaire Tus padres volverán, du réalisateur uruguayen Pablo Martínez Pessi. Le prix du jury des jeunes dans la section “Opera Prima” est décerné à la fiction Guaraní du cinéaste argentin Luis Zorraquín, co-production argentino- paraguayenne.

Doté d’une valeur de CHF 4 000 et cofinancé par la Fédération Genevoise de Coopération et Helvetas, le prix du public distingue Tus padres volverán. Ce documentaire, tourné en 2014, relate un événement poignant qui a eu lieu en 1983 lorsque cent cinquante-quatre enfants vivants en Europe ont pris un vol pour l’Uruguay, sous l’impulsion du gouvernement espagnol. Tous fils et filles d’exilés politiques uruguayens, ces enfants furent envoyés par leurs parents découvrir leur pays natal, leur famille et leur culture d’origine. Tus padres volverán revient sur cette page d’histoire à travers le portrait de six passagers de ce vol qui, devenus adultes, gardent chacun en mémoire ce moment de leur vie comme une marque identitaire.

Messages des lauréats

Dans un message vidéo, le réalisateur Pablo Martínez Pessi a remercié le public de Filmar. “Ce prix est important pour nous et il est aussi important que le public puisse voir des films uruguayens en Suisse”. Le jeune réalisateur a rappelé que les thèmes qu’il évoque dans son film sont toujours d’actualité. “Aujourd’hui, la problématique liée à l’exil, à l’identité et à la famille est ressentie par de nombreuses personnes obligées de se déplacer d’un pays à l’autre” . Et le cinéaste d’ajouter que l’événement qu’il relate dans son film “a une grande signification pour les Uruguayens”.

Cecilia Trajtenberg, qui a monté le documentaire et signé la musique de Tus padres volverán s’est dit doublement émue. “Je suis née à Genève et c’est une grande émotion que d’avoir monté un premier long métrage qui gagne un festival. Fille d’exilés, je suis née dans une ville qui n’est pas celle de mes parents. Maintenant je vis en Uruguay et j’ai beaucoup de chance de travailler avec des gens comme Pablo”.

Le prix du jury des jeunes, d’un montant de CHF 4 000, cofinancé par Terre des Hommes Suisse, la Centrale Sanitaire Suisse Romande et Eirene, a plébiscité Guaraní, fiction du réalisateur argentin Luis Zorraquín. Cette œuvre poétique narre la vie d’Atilio et de sa petite-fille. Ils habitent près du fleuve et le plus grand désir d’Atilio est d’avoir un petit-fils à qui transmettre les secrets de la pêche ainsi que sa langue et sa culture guaraní. La mère de la fillette est partie pour la ville. Un jour, Atilio et sa petite-fille entreprennent le voyage pour la retrouver. Cette traversée leur fera comprendre l’importance des traditions et de la famille. Dans un message vidéo envoyé depuis le Brésil, le réalisateur Luis Zorraquín a exprimé sa joie de voir son film distingué. “Je remercie le festival Filmar et en particulier sa directrice Sara Cereghetti et le jury des jeunes pour la qualité du festival et pour l’accueil des gens. Je suis très heureux d’avoir obtenu ce prix”.

Bilan de la 17e édition

À l’heure d’éteindre les lumières de cette 17e édition de Filmar en América Latina et avant d’analyser les statistiques définitives quant à la fréquentation du public dans les 24 lieux du festival, tant à Genève que dans d’autres villes de Suisse Romande et de France voisine, la Directrice de Filmar en América Latina, Sara Cereghetti a déclaré : “Nous nous réjouissons de la réponse positive et chaleureuse des festivaliers et de l’enthousiasme qu’ils ont démontré pour la nouvelle formule proposée par Filmar. La qualité des échanges entre les spectateurs et les vingt-cinq cinéastes et autres invités présents à Genève pendant quinze jours prouve que la découverte des cinématographies du continent latino-américain et notamment celles des dix-huit pays représentés cette année intéresse un public toujours plus nombreux, notamment parmi les jeunes”.

Organisé par l’Association Cinéma des Trois Mondes et présidé par Jean-Pierre Gontard, le festival Filmar en América Latina est subventionné par la ville de Genève et est soutenu par plusieurs institutions : République et Canton de Genève, Fonds culturel Sud, Fédération genevoise de coopération, Loterie romande, Pour-cent culturel Migros, Fondation Avina, Education 21, SIG et la Mairie de Ferney-Voltaire.

Le succès de la 17e édition de Filmar en América Latina a également été possible grâce à l’engagement de plus de cent bénévoles et au soutien de tous les partenaires du festival. Rendez-vous pour la 18e édition de Filmar : du 18 novembre au 4 décembre 2016.

Luisa BALLIN
Filmar en América Latina

 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie