Le Chronos de Guy Mansuy

Semaine du 15 au 22 juin 2015


Patricio Pazmiño, nouveau juge de la Cour interaméricaine des droits de l’homme (CIDH)

15 juin – MEXIQUE – La Cour suprême de justice, dans une décision historique, a avalisé le mariage homosexuel pleinement assimilé à ceux des hétérosexuels. La mesure du haut tribunal, accueillie froidement par les forces politiques, met fin à la division légale autour de cette question et considère inconstitutionnelle toute norme qui établit que le but du mariage est la procréation ou qu’il le définit comme l’union entre un homme et une femme. Cette doctrine suppose dans la pratique sa légalisation et place le Mexique dans l’orbite de l’Argentine, du Brésil ou de l’Uruguay.

15 juin – AMÉRIQUE LATINE – Au cours des quinze dernières années, les pays d’Amérique latine et des Caraïbes ont fait de grands efforts pour accroître les niveaux d’approvisionnement en eau et son assainissement. Cela est dû au Fonds espagnol de coopération qui a permis que l’accès aux sources d’eau potable passe de 85% en 1990 à 94% en 2012.

15 juin – GUATEMALA – Le pays ne doit ni retarder ni avancer ses élections du 6 septembre prochain malgré la crise politique actuelle, alors que la population réclame la démission du président Otto Perez Molina, accusé de corruption. Tel est le message unique envoyé de Washington, où les membres de l’Organisation des États américains (OEA) ont adopté une résolution soutenant la date d’élection fixée.

15 juin – COLOMBIE – Le pape François a proposé au président Juan Manuel Santos sa médiation dans le processus de paix en Colombie. Le président colombien, en audience privée au Vatican, a répondu : “Je suis venu demander de l’aide”. Jorge Mario Bergoglio, dont on connaît déjà les efforts diplomatiques aux États-Unis, à Cuba et au Moyen-Orient, s’est immédiatement montré “disposé à jouer le rôle qui est nécessaire” pour mettre fin “au plus vieux conflit d’Amérique latine”.

15 juin – MEXIQUE – Bien qu’il ait perdu 11 sièges (de 214, il est passé à 203), le PRI a obtenu de renforcer la coalition avec laquelle il contrôle la Chambre de Députés de 500 sièges. L’alliance de la formation gouvernementale avec le Parti Vert Écologiste du Mexique et la Nouvelle Alliance lui donne 260 sièges, neuf de plus que dans la législature passée. Ce renforcement est dû à la forte progression des verts qui sont passés de 27 à 47 sièges. L’augmentation est d’une telle envergure que la seule alliance avec le PRI donne le contrôle de 50% de la Chambre, ce qui, vu le conflit qui approche avec les enseignants à cause de la réforme éducative, permettrait aux stratèges gouvernementaux de se passer de la dizaine de députés de Nouvelle Alliance, une formation de type corporatif qui représente les intérêts des enseignants.

16 juin – ARGENTINE – La compagnie argentine YPF (opérateur historique, récemment renationalisé) et Chevron ont signé un accord pour développer le domaine de Vaca Muerta dans la province patagonienne de Neuquén, pour l’exploitation de gaz et de pétrole de schiste. L’arrivée sur ce site qui a suscité des rêves de grandeur des Argentins est marquée par les incendies qui sortent de chaque puits. C’est l’excès de gaz, de mauvaise qualité, qui ne peut être vendu et qu’il est interdit de rejeter dans l’air que l’on brûle. Cette zone est un désert percé de trous avec 400 puits par fracturation hydraulique, la plus grande exploitation du monde en dehors des USA. L’Argentine, grâce à Vaca Muerta, est la deuxième réserve mondiale de gaz de schiste après les États-Unis, et le quatrième en pétrole non conventionnel.

16 juin – COLOMBIE – Le président Juan Manuel Santos a déclaré que “le temps est compté” et qu’il ne peut pas être tenu pour acquis un “accord définitif”. Il a insisté sur la nécessité d’accélérer le processus de paix avec les FARC.

16 juin – BRÉSIL – L’artiste brésilien Roberto Carlos a été choisi comme Personnalité de l’année par l’Académie latine d’Enregistrement et pour recevoir le prix lors d’un événement préalable au gala des Grammy Latino, a déclaré l’organisation. “ Parler de Brésil, c’est parler de Roberto Carlos”, a dit Gabriel Abaroa, le président de l’académie.

16 juin – ARGENTINE – Le gouvernement de la présidente Cristina Fernández de Kirchner est apparu sur la chaîne nationale (émission obligatoire) pour annoncer une augmentation de 30% de l’allocation universelle par enfant et d’autres aides que perçoivent 7,7 millions d’Argentins. La hausse est rétroactive depuis le 1 juin. C’est pourquoi des millions de ménages auront cette augmentation en pleine campagne électorale, en parallèle avec l’augmentation des dépenses publiques, qui creuse le déficit après des années d’excédent – quelques analystes prévoient que cette année il atteindra 5%-. L’Argentine pour la première fois a augmenté à nouveau son endettement, bien qu’il soit encore très faible.

16 juin – ÉQUATEUR – Après une semaine de manifestations quotidiennes à travers le pays contre deux projets de loi pour augmenter les impôts sur les successions et la plus-value immobilière, le président Rafael Correa s’est adressé depuis le balcon présidentiel aux centaines de sympathisants convoqués par son parti. Il les a remerciés pour leur soutien et a annoncé qu’il maintiendrait les projets : “Toute accumulation de richesse excessive est injuste, c’est immoral et nous nous battons contre cela. Ces gens et leurs guides ne défendent pas les pauvres (…) Ils défendent leurs poches”. Mais à neuf heures du soir, le président a de nouveau parlé, vêtu de son écharpe présidentielle, image inhabituelle et contre toute attente, il a annoncé qu’il allait retirer “temporairement” les projets, et utilisé la visite du pape du 8 juillet prochain comme alibi pour justifier sa décision.

16 juin – NICARAGUA – Avec Petrocaribe et l’ALBA, le président Hugo Chávez a convenu avec le président Daniel Ortega une généreuse convention étatique de collaboration pétrolière qui permet au pays de payer 50 % du pétrole à 90 jours, et les 50 % qui restent se transforment en un crédit concessionnaire d’une durée de 25 ans. Le Venezuela a décidé que le débiteur du crédit était l’organisme privé Alba Caruna, une coopérative contrôlée en dernier ressort par le président Daniel Ortega et de ses proches. En conséquence, pendant les huit dernières années, le détournement d’argent a fait que plus de 3 000 millions sont partis vers des canaux privés. Pour le canal, la situation est encore pire en termes d’opacité et de manque de transparence. Il y a deux ans, le parlement a donné au mystérieux homme d’affaires chinois Wang Jing une concession du canal, sans passer par un appel d’offres. Le détournement de millions des pétrodollars vénézuéliens et l’opacité de la concession du canal sape la crédibilité du gouvernement du président Daniel Ortega.

16 juin – MEXIQUE – Après que le sénat mexicain a approuvé la loi anti-corruption, José Luis Beato, président des chefs d’entreprise de la ville de Mexico, a déclaré dans une interview que tous les employeurs de la capitale ont déjà payé un cadeau à un fonctionnaire ou ont utilisé parfois quelqu’un qu’ils connaissent dans le gouvernement pour accélérer les démarches de leur affaire. Son affirmation selon laquelle “tous les chefs d’entreprise de la capitale avaient recouru à des pots-de-vin” a soulevé un dense nuage de poussières. Le maire de la ville Miguel Ángel Mancera, lui a publiquement demandé que s’il savait quelque chose qu’il le dénonce.

16 juin – ÉQUATEUR – L’Équatorien Patricio Pazmiño [photo] a été élu juge de la Cour interaméricaine des droits de l’homme (CIDH). Une décision qui inquiète des experts et des organisations de la société civile qui voient dans ce fait un succès dans les efforts proclamés du président Rafael Correa, pour transformer et même mettre un terme à la structure d’un système interaméricain de droits de l’homme gênant pour beaucoup d’États. Quito le nie, bien qu’il reconnaisse qu’il persistera dans ses tentatives de changer le système “depuis l’intérieur”.

16 juin – AMÉRIQUE LATINE – Les candidats élus de la Cour interaméricaine des droits de l’homme (CIDH). Pour la Cour interaméricaine : Patricio Pazmiño (Équateur), Eugenio Raúl Zaffaroni (Argentine), Elizabeth Odio (Costa Rica), Eduardo Vio (Chili) ; Pour la Commission : Esmeralda Arosemena (Panama), Francisco Eguiguren (Pérou), Enrique Gil (Colombie), Margarette May (Jamaïque).

17 juin – MEXIQUE – Margarita Zavala, l’épouse de l’ancien président Felipe Calderón (2006-2012), est candidate à la présidence du Mexique en tant que candidate du PAN, la force de droite hégémonique. Elle a fait le saut sans être députée ni contrôler son parti, mais armée d’une ambition claire: atteindre la résidence de Los Pions.

17 juin – AMÉRIQUE LATINE – Les déchets restent un défi pour les villes d’Amérique latine. Une étude récente de la Banque interaméricaine de développement (BID) met l’accent sur la collecte “haut niveau de couverture” du service de récolte de déchets urbains, qui atteint 89,9 % et qui “reflète la priorité que lui a donné la région”. Toutefois, seulement 45,4% des habitants bénéficient d’une prestation quotidienne, 53% la reçoivent entre deux et cinq fois par semaine et 1,8%, seulement une fois. Moins de la moitié des déchets sont traités correctement; seul cinq villes ont des plans de gestion des déchets.

17 juin – COLOMBIE – Quatre soldats colombiens ont été tués et quatre autres, dont un sergent, ont été blessés dans une zone rurale d’El Aguán Caqueta, au sud de la Colombie. Les soldats sont tombés dans une zone minée par les FARC, comme l’a confirmé l’armée.

18 juin – VENEZUELA – Une délégation de sénateurs brésiliens est venue à Caracas pour dénoncer le harcèlement des militants par le gouvernement chaviste ; cette visite fait suite à une série de voyages d’hommes politiques d’autres pays, y compris l’ex-dirigeant espagnol Felipe González et de l’ex-président colombien Andrés Pastrana. Aucun n’a réussi à voir le leader de l’opposition emprisonné Leopoldo López, le but de toutes ces missions. Cependant, pour l’opposition vénézuélienne il a été le personnage clef pour lequel ces personnalités visitent le pays et peuvent influencer la perception qui existe à l’extérieur sur le gouvernement et le traitement des prisonniers politiques.

18 juin – BRÉSIL – La visite du président de l’Assemblée nationale vénézuelien Diosdado Cabello au Brésil montre que, pour les Vénézuéliens, le rôle que joue le géant latino-américain dans leur crise politique et économique interne est cruciale. Diosdado Cabello s’est réuni avec l’ex-président Lula da Silva, lui qui au temps de Chávez jouait un rôle de médiateur et de consultant et a rencontré la présidente Dilma Rousseff, bien qu’apparemment, une visite n’ait pas été décidée préalablement. Le Brésil a joué un rôle important et discret dans le rapprochement entre les États-Unis et Cuba, et il est probable que quelque chose de semblable se produise avec le Venezuela. Outre ses bureaux diplomatiques, le Brésil est un de ses principaux partenaires commerciaux du Venezuela, qui lui achète 5 milliards par an d’aliments, de médicaments et autres produits.

19 juin – BRÉSIL – Les présidents des deux plus grandes entreprises de construction du Brésil, Odebrecht et Andrade Gutierrez, ont été arrêtés dans le cadre de l’opération anti-corruption Lava Jato, enquête sur les pots-de-vin et de détournement de l’argent de la compagnie pétrolière d’État Petrobras. Marcelo Odebrecht et Otavio Marques de Azevedo sont en détention, accusés de corruption d’anciens directeurs de Petrobras en utilisant des comptes en Suisse, au Panama et dans la Principauté de Monaco.

19 juin – ARGENTINE – Un neveu du pape, José Ignacio Bergoglio et sa femme, ont subi une agression violente à la porte de leur maison dans la banlieue de Buenos Aires, dans la ville d’Ituzaingó. Les voleurs ont forcé le neveu du pape de se coucher sur le sol sous la menace d’un pistolet pointé sur sa tête tandis qu’un autre a menacé sa femme pour cambrioler leur maison. Ils ont finalement pu se réfugier dans une pièce jusqu’à ce que les policiers arrivent et que les voleurs prennent la fuite.

19 juin – MEXIQUE – La décision historique de la Cour Suprême de Justice de la Nation d’approuver le mariage homosexuel et de leur donner les pleins droits a suscité la colère des évêques. Dans une déclaration publique calculée, la conférence des évêques rappelle la notion de procréation dans le mariage et rejette devant les juges le pouvoir de se prononcer sur de nouvelles formes de mariage.

19 juin – COLOMBIE – Le Parti de l’Alliance Verte, qui ne fait pas partie du gouvernement de coalition, a proposé que les Colombiens décident par les urnes s’il faut retarder les pourparlers. L’idée est que, dans les prochaines élections des maires et des gouverneurs qui se tiendront le 25 octobre, la question suivante: soit posée : “Votez pour que les négociations entre le gouvernement et les FARC se terminent avant le 9 Avril 2016”. Ils auraient à répondre par un oui ou un non. La date est symbolique parce que c’est celle de la Journée nationale des victimes.

19 juin – MEXIQUE – Au moins 10 personnes ont été assassinées au cours d’une fusillade dans la commune mexicaine de Villa de García, où a été choisi récemment le nouveau gouverneur de l’État du nord de Nuevo León, Jaime Rodríguez Calderón, El Bronco. Villa de García est à peine à 40 kilomètres de la capitale, Monterrey, le cœur industriel du pays. Autour de deux heures de l’après-midi, un groupe d’hommes armés a fait irruption dans un magasin de bières, en ouvrant le feu contre les travailleurs, selon le Conseil de la Sécurité du Nuevo León (CSNL).

20 juin – VENEZUELA – Après 27 jours de grève de la faim pour exiger la libération des prisonniers politiques, le chef de l’opposition vénézuélienne Leopoldo López a interrompu sa grève à la suite de l’intervention de sa conjointe. Lilian Tintori a en effet déclaré que l’état de santé de son mari était délicat et a demandé au gouvernement de permettre à son médecin de famille de l’examiner. Mais celui-ci n’a pas eu l’autorisation d’entrer dans la prison.

20 juin – MEXIQUE – Dans les deux États d’Oaxaca et du Michoacán où les enseignants rejettent toujours l’une des mesures clés de la réforme de l’éducation, le ministère de l’éducation publique (SEP) a décidé de suspendre l’évaluation des enseignants.

21 juin – ARGENTINE – L’actuelle présidente Cristina Fernández de Kirchner ne sera inscrite sur aucune liste pour les élections d’octobre. En revanche son fils, Máximo Kirchner, sera le numéro un au congrès à Santa Cruz, la province dans laquelle Kirchner a commencé sa montée en puissance tout en conservant son hôtel, une entreprise en pleine croissance. Quant à son fidèle Daniel Scioli, elle l’a accepté comme éventuel successeur parce qu’il est le préféré dans les sondages. Elle compte aussi remplir le congrès avec ses hommes et les femmes les plus fidèles pour continuer sans elle au pouvoir.

 Guy MANSUY

 
 

Articles par mois

Articles par catégorie