Semaine 12

L'actualité de la semaine


Le fil de l’actualité de la semaine du 9 au 15 mars 2015

9 mars – BRÉSIL – Lors d’un passage à la télévision à l’occasion de la Journée internationale de la femme, la présidente Dilma Rousseff, a défendu les ajustements économiques que son gouvernement a entrepris depuis le début de la législature en janvier et a promis que les sacrifices seront temporaires et expliqué pourquoi elle est forcée de le faire. Alors qu’elle parlait, dans certains quartiers de São Paulo et d’autres villes brésiliennes des bruits de casseroles et des huées ont été entendus. Dans la situation présente, le pays attendait qu’elle aborde de manière concise le “cas de Petrobra”, alors que se prépare une manifestation qui exige la destitution parlementaire de la présidente par la méthode de l’impeachment.

9 mars – MEXIQUE  Le rapporteur sur la torture des Nations Unies, l’Argentin Juan Méndez, considéré comme une autorité mondiale sur le sujet, a présenté à Genève l’examen du Mexique, le résultat d’une visite du 21 avril au 2 mai passé. Le résultat est dévastateur. “La torture et les mauvais traitements en détention sont très répandus et se produisent dans un contexte d’impunité”. Pour lui les institutions mexicaines ne sont pas préparées à faire face à la criminalité.

9 mars – ARGENTINE – À Buenos Aires, l’Argentine a battu par 3-2 le Brésil au second tour de la coupe Davis après le match de simple le plus long de l’histoire de la coupe Davis, six heures et 42 minutes; l’Argentin Leonardo Mayer dans son match contre le Brésilien Joao Souza, par 7-6, 7-6, 5-7, 5-7 et 15-13.

9 mars – HONDURAS Dans un pays avec près de six millions de pauvres – sur 8,5 millions d’habitants -, 100 000 personnes émigrent chaque année à la recherche du rêve américain. Vu le manque d’opportunités – chômage élevé -, les niveaux élevés de violence, le manque de terres à cultiver, les difficultés d’accès à la santé, le logement et l’éducation, la migration s’est transformée en un élément structurel à partir de 1990 de la vie nationale hondurienne et en véritable drame étant donné les disparitions de migrants en transit vers le nord.

9 mars – VENEZUELA – Le président étatsunien Barack Obama déclare le Venezuela une “menace à la sécurité nationale.” Il a durci sa position contre le gouvernement de Nicolás Maduro, en approuvant de nouvelles sanctions contre sept hauts fonctionnaires vénézuéliens responsables de la sécurité et de la justice de l’exécutif qu’ils identifient comme “responsables de l’érosion des droits humains”. Les sanctions impliquent le gel de toute propriété pouvant être identifiée sur le sol américain et en bloquant l’entrée.

9 mars – ARGENTINE – Tous les sondages prédisent que le prochain président de l’Argentine après la présidentielle d’octobre peut être un péroniste officiel (Daniel Scioli, gouverneur de la province de Buenos Aires), un péroniste dissident (le député de Frente Renovador, Sergio Massa) ou un candidat de centre droite comme le maire de Buenos Aires, Maurice Macri, proche du Parti Populaire d’Espagne. En tout cas, on n’entrevoit aucun présidentiable de gauche en dehors du péronisme, le candidat du Parti socialiste ayant renoncé à la course à la présidentielle en se retirant de la coalition de centre-gauche formée en avril 2014, Frente Ámplio Unen. Pendant ce temps, la centenaire Union Civique Radicale, le parti du président Raúl Alfonsín (1983-1989), débat ces jours-ci, si elle accompagne les candidatures de Maurice Macri ou de Sergio Massa.

9 mars – ÉQUATEUR – Avec huit centrales hydroélectriques et l’exploitation minière stimulée, le gouvernement s’est engagé à d’autres sources d’énergie pour réduire sa dépendance financière aux prix du pétrole brut. Avec l’aide technique et financière de la Chine, le gouvernement entend utiliser toutes les sources d’énergie disponibles : hydroélectrique, nucléaire, éolienne, solaire et carburant d’huile végétale pour produire l’électricité nécessaire à l’exploitation de ses réserves d’or, d’argent, de cuivre et de molybdène.

9 mars – ARGENTINE Dix personnes, dont trois athlètes d’élite françaises, ont été tuées quand deux hélicoptères sont entrés en collision au nord de l’Argentine pendant le tournage d’une émission de télé-réalité de survie extrême. Les deux pilotes argentins des hélicoptères ont également trouvé la mort. Les athlètes d’élite françaises, la championne olympique de natation Camille Muffat, le champion de boxe Alexis Vastine et la navigatrice Florence Arthaud participaient au programme. L’accident s’est produit pour des raisons qui sont inconnues pour l’instant.

9 mars – NICARAGUA – Le président Daniel Ortega a assisté à la fin janvier au Sommet de la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes (CELAC) au Costa Rica, accompagné de sa famille : le président avait nommé son épouse, Rosario Murillo, comme “chancelière en fonction du Nicaragua” et porte-parole, et deux de ses filles, Camila et Luciana, comme conseillères présidentielles, tandis que l’aîné, Rafael, y a assisté en tant que ministre. Ce voyage de la famille du président, appelé Commandant Ortega au Nicaragua, a montré à l’échelle internationale une de ses pratiques courantes depuis son retour au pouvoir en 2007, le népotisme comme politique de l’État.

9 mars – ARGENTINE – L’ex-épouse du procureur argentin Alberto Nisman, Sandra Arroyo Salgado, a demandé à la juge d’instruction Florence Palmaghini, chargée de l’enquête sur la mort de son ex-mari, et obtenu de perquisitionner la maison de l’informaticien Diego Lagomarsino qui a prêté l’arme avec laquelle est mort le procureur le 18 janvier. La police a fouillé la maison de Diego Lagomarsino, qui a travaillé sous les ordres d’Alberto Nisman, et a saisi des ordinateurs, des mémoires et même des consoles de jeux vidéo. Sandra Arroyo Salgado, qui est aussi juge, a prétendu que le procureur a été assassiné sur la base du rapport d’une équipe d’experts qu’elle avait elle-même nommée en tant que plaignante dans l’affaire, comme représentante de ses deux filles, âgées de sept et quinze ans, qu’elle avait eues avec Nisman. Ce rapport contredit les experts de la Cour suprême d’Argentine qui avaient affirmé que le procureur était mort le 18 alors que les seconds experts affirment qu’il est mort le 17 dans la nuit, près de l’horaire dans lequel Lagomarsino a admis avoir porté l’arme à Alberto Nisman.

10 mars – VENEZUELA  Le président Nicolás Maduro a répondu au président Barack Obama et nommé l’un des fonctionnaires sanctionnés ministre de l’Intérieur, de la Justice et de la Paix. Il a demandé des pouvoirs spéciaux pour “légiférer contre la menace impérialiste”.

11 mars – GUATEMALA – Deux journalistes ont été assassinés à Suchitepéquez (au sud de Guatemala) et un troisième a été grièvement blessé. Selon des journalistes de la région, qui, pour des raisons de sécurité ont demandé d’omettre leurs noms, le fait a eu lieu dans le parc central de la ville, lors d’une manifestation organisée par la Ville pour commémorer la Journée internationale de la femme.

11 mars – MEXIQUE – Le Sénat du Mexique a nommé un ancien procureur général de gouvernement Calderón, Eduardo Medina Mora, en tant que ministre de la Cour suprême. Il a obtenu 83 voix sur un total de 118. “Medina Mora a été l’un des capitaines de la guerre contre la drogue coûteuse et inefficace de l’ex-président Felipe Calderón, architecte de la catastrophe que vit aujourd’hui le pays et de ses systèmes de la passation du pouvoir dans la justice” assure Alejandro Madrazo, professeur au Centre de recherche et de conférences sur l’économie (CIDE) et responsable de la pétition contre sa nomination sur le site change.org.

11 mars – AMÉRIQUE LATINE Dans le cadre du XXVIIe Séminaire régional sur la politique budgétaire, tenu au siège de la CEPALC à Santiago-du-Chili, le rapport des statistiques des recettes publiques en Amérique latine et dans les Caraïbes 1990-2013 a été présenté. Il montre que les recettes fiscales de la région restent faibles, dans le cadre du PIB national, comparativement à la moyenne de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique). En 2013 les recettes fiscales sont loin de la moyenne de l’OCDE, 21,3 % du PIB, contre 34,1 % pour les pays les plus riches.

11 mars – COLOMBIE – Le président Juan Manuel Santos a annoncé qu’il avait donné l’ordre de suspendre pour un mois les bombardements contre la guérilla des FARC. Cette mesure vise à réduire l’intensité du conflit colombien tout en négociant à La Havane des pourparlers de paix. La mesure pourrait être prolongée si les guérilleros se conforment à la trêve indéfinie déclarée en décembre dernier. La décision ne s’applique pas à l’autre groupe de la guérilla colombienne, l’ELN.

11 mars – MEXIQUE – Début novembre 2014, Murillo Karam, l’ex procureur général de la République, a annoncé, après une heure et demi de conférence de presse, un “Je suis fatigué”. Deux femmes Daniela Alatorre et Alexandra Delano, 35 ans, se sont demandées, “Nous sommes tous fatigués, mais … Que proposons-nous ?” Les deux, avec un groupe d’amis, ont commencé à matérialiser une conversation de fin de repas et, la seconde semaine de novembre, ils avaient déjà lancé leur projet : #YaMeCansé PorEsoPropongo. Le 3 mars ils ont exposé les presque 8 000 messages au Monument à la Révolution, dans le centre de la Ville de Mexique. Pour connaître le détail: www.poresopropongo.mx

11 mars – COLOMBIE – Le général espagnol à la retraite Luis Alejandre, avec des années d’expérience dans les processus de paix en Amérique centrale, a connu la semaine dernière un jour historique à La Havane. Pour la première fois, cinq généraux et un contre-amiral colombiens en activité se sont retrouvés face à leurs anciens ennemis, les dirigeants des FARC, dans le cadre des négociations de paix. Le gouvernement et les FARC ont annoncé le premier résultat tangible des pourparlers de paix : la guérilla et les militaires collaborent à déminer un des pays au monde qui a souffert pour ses mines meurtrières.

12 mars – CUBA – Les relations entre les États-Unis et Cuba poursuivent leur processus de normalisation, pour briser les murs érigés entre les deux pays depuis des décennies. La liaison téléphonique directe est rétablie, chose qui a été perdue au début des années 60 avec l’embargo américain. Jusqu’à présent, la connexion a été faite par un pays tiers. L’avancée est importante, surtout pour les deux millions de Cubains vivant aux États-Unis. Le prix, pour l’instant, est élevé (76 cents de dollars par minute), mais on s’attend à ce qu’il diminue à court terme parce que plus d’entreprises américaines établiront des accords similaires avec Etecsa à Cuba.

12 mars – ARGENTINE – L’équipe de médecins légistes qui assistait l’ex-épouse d’Alberto Nisman, la juge Sandra Arroyo Salgado fait valoir que le procureur argentin a été exécuté face à la cuve de l’évier de son étage, avec un genou au sol. Une controverse a éclaté avec la juge d’instruction de l’enquête sur la mort de Nisman, Viviana Fein qui a appuyé les recherches des experts de la Cour suprême, lesquels abondent plus pour l’hypothèse du suicide, bien que Viviana Fein n’exclue la possibilité d’un assassinat.

13 mars – ARGENTINE  Une juge et diplomatie argentine, Silvia Fernández de Gurmendi [photo], 61 ans, présidera le Tribunal Pénal International (TPI), dont le siège est à La Haye, jusqu’à 2018. Silvia Fernández de Gurmendi, qui était déjà magistrate de l’organisme, a été choisie par ses 18 pairs. Le TPI, auquel n’ont pas adhéré les USA, la Russie, la Chine, l’Inde, Israël, Cuba ni l’Iraq, a ouvert des processus pour des crimes de lèse-humanité et génocide au Congo, en Ouganda, en République centre-africaine, au Soudan, au Kenya, en Libye, en Côte d’Ivoire et au Mali. Il maintient aussi en phase préliminaire des cas comme l’Afghanistan, la Colombie, le Nigéria, le Guinée, le Honduras, l’Iraq, l’Ukraine, la Géorgie et la Palestine. Elle succédera au sud-coréen Sang-Hyun Song.

12 mars – COSTA RICA  Une série d’éruptions du volcan Turrialba a conduit à l’état d’urgence le Costa Rica. La cendre a directement affecté 111 vols et 7 000 passagers de l’aéroport Juan Santamaría, l’entrée principale de ce pays d’Amérique centrale, qui a dû fermer. Le volcan de Turrialba qui est situé à 70 kilomètres à l’est de la capitale, San José, et à moins de 90 km de l’aéroport, a rappelé aux citoyens du Costa Rica des épisodes volcaniques de plus d’un demi-siècle.

13 mars – VENEZUELA – Le prisonnier politique vénézuélien Rodolfo González, 64 ans, connu sous le nom de The Aviator a été retrouvé mort dans sa cellule. Il était emprisonné depuis avril 2014, parce qu’il était chargé de coordonner les protestations dans le pays en 2014, qui a abouti à 43 morts et plus de 3 000 arrestations. Rodolfo González pouvait sortir de prison dans les prochains jours pour accomplir une assignation à résidence, mais Service bolivarien de renseignement national, la (Sebin) lui a dit qu’il serait transféré à la prison de Yare, l’un des pénitenciers pour les plus dangereux criminels du pays. Le prisonnier a suggéré à plusieurs reprises qu’il pouvait se tuer s’il devait rester de nombreuses années en prison.

13 mars – PÉROU – Le temps et le changement de génération sont l’espoir du mouvement homosexuel de Lima (MHOL). En effet, le Comité de la justice du Congrès – dans un vote de sept contre quatre en faveur et deux abstentions – a décidé de ne pas installer la loi d’union civile. Le pays andin rejette le mariage homosexuel, comme la Bolivie, le Venezuela et le Paraguay.

13 mars – CHILI  Des milliers de personnes ont été évacuées et le gouvernement de Michelle Bachelet a déclaré un état d’urgence pour catastrophe pour un incendie dans la ville de Valparaíso. Il y a presque un an (le 12 avril 2014), un incendie de grande ampleur a ravagé des quartiers populaires étendus de Valparaíso. Maintenant un autre grand incendie a détruit environ 460 hectares de forêts et de pâturages dans la contiguïté immédiate de la ville, en atteignant aussi les faubourgs populaires avec un plus petit nombre de personnes sinistrées. Le feu a commencé dans une décharge illégale.

15 mars – VENEZUELA – Les douze ministres des Affaires étrangères de l’Union des nations sud-américaines (Unasur) ont assisté à la réunion extraordinaire à Quito. Le but de la réunion était de convenir d’une position commune sur la décision de Washington de stigmatiser le Venezuela comme “un problème pour leur sécurité.” À la fin de la réunion de près de trois heures, Rodolfo Nin Novoa, chancelier de l’Uruguay, le pays assurant la présidence pro tempore de l’UNASUR, a manifesté un “rejet” de toute la région à l’arrêt de Barack Obama sur le Venezuela. La déclaration mentionne que l’attitude américaine est “une menace interventionniste à la souveraineté et au principe de non-intervention dans les affaires intérieures des États”.

Guy MANSUY

 
 

Articles par mois

Articles par catégorie