Chronos de la semaine 44

Actualités


Actualités de la semaine n°44 : 27 octobre au 3 novembre 2014

27 octobre – HONDURAS – Le Honduras apparaît dans les statistiques de l’UNODC (l’agence de Nations Unies contre les Drogues et l’Infraction) comme celui qui enregistre les plus grands taux d’homicides dans le monde, soit 90,4 homicides pour 100.000 habitants, selon les chiffres de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) en 2012. Au total, il y a 6000 homicides volontaires par an, selon cette organisation. Trois mères de famille du Honduras font face à des gangs, les maras, au trafic de drogues et à la migration forcée pour forger une génération de « Jóvenes Sin Violencia ». Pour leur dévouement à la Communauté, Francisca, Céleste et Elena, les trois « Guerrières de la Paix« , ont été choisies comme chefs communautaires et membres de l’équipe du projet Communes Les Plus Sûres, du sous-secrétaire à la Sécurité en Prévention de la Violence du Gouvernement du Honduras, soutenu par la Banque Mondiale. À travers cette initiative sont offertes des activités de type formations à des pères, d’organisation d’activités extrascolaires et de formation technique pour des jeunes.

27 octobre – CHILI – La présidente du Chili, Michelle Bachelet, a débuté à Berlin une visite officielle de deux jours, marquée par de bonnes relations qui lient les deux pays dans le but de trouver un nouvel accord de partenariat entre le Chili et l’Union européenne. Il  s’agit aussi de mettre l’accent sur la coopération entre les deux pays dans des matières aussi différentes que les énergies renouvelables, l’innovation scientifique et technologique, la formation technique professionnelle, trois domaines dans lesquels l’Allemagne bénéficie d’un avantage. Michelle Bachelet a une bonne connaissance de l’Allemagne acquise au cours de son exil dans l’ancienne République démocratique allemande (RDA), d’où est originaire la chancelière.

27 octobre – URUGUAY – Après 98,9 % des votes comptés, les élections parlementaires confirment que la formation de gauche, le Frente Amplio, a perdu quelques votes par rapport aux élections de 2009 mais maintient sa majorité parlementaire.

27 octobre – VENEZUELA – Après que la région ait approuvé la candidature vénézuélienne au Conseil de Sécurité de Nations Unies et que des gouvernements latino-américains aient été consolidés par des élections récentes, y compris celles qui viennent de confirmer Dilma Rousseff au pouvoir, des militants vénézuéliens critiquent le manque de soutien de la région pour leur pays.

27 octobre – MEXIQUE – Le diagnostic de diverses organisations comme Amnesty International ou Human Rights Watch International sur l’inefficacité de la Commission nationale des droits humains (CNDH), l’agence que gère Raúl Plascencia Villanueva a été confirmé par les récentes violences. L’affaire humiliante des 22 trafiquants de drogue présumés tués par l’armée à Tlatlaya et la disparition de 43 professeurs stagiaires après un affrontement avec la police à Guerrero a de nouveau jeté le doute sur le travail de l’agence au Mexique. Malgré l’absence de résultats apparents, la commission a triplé son budget pour sa gestion. « La commission est l’exemple le plus parfait de la faillite éthique de la classe politique mexicaine » conclut cassant le professeur de Collège de México Sergio Aguayo. Par ailleurs, les autorités mexicaines ont arrêté quatre membres du cartel des Guerriers Unis qui ont reconnu être impliqués dans la disparition de 43 élèves-maîtres.

27 octobre – CUBA – Un membre de la coopération de la brigade cubaine envoyé en Afrique plus tôt ce mois-ci pour lutter contre le virus Ebola est décédé en Guinée à la suite du paludisme, tel que rapporté par le gouvernement de Cuba à travers une déclaration publiée lundi dans le quotidien Granma. Cuba a joué un rôle actif dans la campagne internationale de lutte contre Ebola afin d’empêcher sa propagation.

28 octobre – CHILI – Après l’Allemagne, la visite de la présidente Michelle Bachelet en Europe se poursuit en Espagne en mettant l’accent sur les affaires. D’autre part, l’un des objectifs est de renégocier l’accord signé avec l’Union européenne. Une rencontre des représentants de la vie économique, académique, politique et gouvernementale du Chili et de l’Espagne a eu lieu afin d’analyser le rôle du Chili sur la scène internationale et son importance en tant que destination d’investissement pour les entreprises espagnoles. Compte tenu du rôle joué par l’investissement direct étranger (IDE) dans la croissance économique du Chili, l’Espagne est un partenaire à soigner : il est le premier investisseur direct étranger en termes de stock, à 32.263.000 dollars. Il s’agit d’un portefeuille diversifié de secteurs comme des infrastructures et de l’énergie.

28 octobre – VENEZUELA – Pour la première fois depuis les années 90, le pays, producteur et exportateur, et l’un des pays fondateurs de l’OPEP importe de l’Algérie du pétrole brut léger pour des raisons techniques. Comme le pétrole extra-lourd de l’Orénoque doit être dilué et que cette fonction est exercée principalement dans le pays par Petrocedeño, géré par l’étatique PDVSA (Petroleos de Venezuela) en collaboration avec la norvégienne Statoil et la française Total, et que celle-ci sera paralysée, dans les prochains jours, par une opération de maintenance, il est nécessaire, selon la version du gouvernement, d’importer du pétrole léger pour l’exportation. En août, l’agence Reuters a révélé depuis Houston les négociations entre l’Algérie et le Venezuela. Dans un communiqué publié le 20 octobre, PDVSA a expliqué qu’il s’agit d’achats « éventuels« . Le président Nicolás Maduro a accusé à l’agence britannique « d’une campagne pour détruire le Venezuela » et assure que les États-Unis ont provoqué la chute du prix du pétrole pour leur nuire.

29 octobre – MEXIQUE – Le président mexicain Enrique Peña Nieto a reçu les proches des 43 étudiants disparus depuis plus d’un mois pour tenter de les convaincre de faire confiance aux autorités qui cherchent leur trace, pour l’instant sans succès. « J’ai eu l’occasion pendant pratiquement cinq heures d’écouter leurs préoccupations, leurs inquiétudes et leur douleur », a déclaré le président. La rencontre a réuni 120 parents, compagnons et avocats des disparus. « Nous en sommes sortis avec la même information : que tout l’effort de l’Etat vise à leur recherche, mais nous n’avons rien », a dit Felipe de la Cruz, le porte-parole des parents.

30 octobre – ARGENTINE – Pour sa dernière année en tant que présidente, le gouvernement de Cristina Fernández fait approuver un budget avec des dépenses sociales élevées. Le Sénat a voté par 39 voix pour et 22 contre, le projet qui avait envoyé la leader péroniste qui termine son mandat le 10 décembre 2015. Mais la présidente peut vouloir influencer l’élection de son successeur ou peut-être rêver d’un retour au gouvernement en 2019. Toutefois un rapport publié par le Centre pour la mise en œuvre des politiques publiques en faveur de l’équité et de croissance (CIPPEC) ainsi que l’opposition a averti que les prévisions sur une croissance du PIB de 2,8% et une inflation de 15% en 2015 sont trop optimistes.

30 octobre – CHILI – La présidente chilienne Michelle Bachelet défend les réformes majeures visant à renforcer les institutions, à améliorer la productivité et à renforcer l’économie chilienne à long terme pour promouvoir l’égalité dans le pays. « Nous construisons un avenir meilleur pour le Chili », a déclaré la présidente lors de son discours au Forum Invest au Chili en ajoutant : « Vous pouvez être populaire sans être populiste ».

30 octobre – CUBA – Les États-Unis ont assisté à un atelier sur le virus Ebola à La Havane lors d’un sommet convoqué par l’Alliance bolivarienne pour travailler sur des stratégies communes pour lutter contre le virus en Afrique de l’Ouest.

30 octobre – ARGENTINE – La juge argentine Maria Servini de Cubría qui enquête depuis 2010 sur le seul cas ouvert dans le monde pour les crimes du franquisme, a émis un mandat d’arrêt contre José Utrera Molina, père de l’ancien ministre de la Justice Alberto Ruiz-Gallardón. La juge demande à l’Espagne de l’extrader pour l’interroger à Buenos Aires pour avoir « validé par sa signature l’arrêt de mort de Salvador Puig Antich » qui a été exécuté par garrot le 2 mars 1974, à 23 ans, et rappelle que les faits « sont punissables avec des peines de réclusion ou de prison à perpétuité. » Outre José Utrera Molina, la juge a ordonné l’arrestation de l’ancien ministre Rodolfo Martín Villa, qu’elle considère comme responsable « de la répression de travailleurs d’à Vitoria le 3 mars 1976 dans lequel plus d’une centaine ont été blessées, la plupart par balles. « 

31 octobre – RÉPUBLIQUE DOMINICAINE – La Commission interaméricaine des droits de l’homme a accusé le gouvernement d’être coupable de privation illégale et arbitraire de liberté et d’expulsions sommaires de 26 Haïtiens et Dominicains d’origine haïtienne entre 1999 et 2000.

31 octobre – ARGENTINE – Le gouvernement de Cristina Fernandez a reçu un crédit de 800 millions de dollars pour financer les importations et les travaux connexes engagé par le président chinois Xi Jinping lors de sa visite à Buenos Aires en juillet.

31 octobre – EQUATEUR – La Cour constitutionnelle (CC) de l’Équateur a approuvé à l’unanimité que la Constitution soit modifiée sans référendum. L’Assemblée nationale où le parti du président, Alianza País (AP) est majoritaire, va bientôt recevoir la mission de réformer 16 points de la Constitution équatorienne sans le concours des citoyens. La réélection indéfinie des autorités est un des points polémiques et tout indique que l’un des bénéficiaires serait le président Rafael Correa [photo], dont les partisans ont porté avec enthousiasme, il y a des mois, la réélection.

31 octobre – ARGENTINE – La présidente Cristina Fernández a envoyé au président des Etats-Unis, Barack Obama, une lettre de 1260 mots dans laquelle elle lui demande avec un ton ironique de clarifier si la présidente de la Public Interest Declassification Board (PIDB), organisme chargé de régler la déclassification de documents, est la même que celle qui sous le nom de Nancy Soderberg copréside le groupe de pression  lié « aux fonds vautour » American Task Force Argentin (ATFA). S’il s’agissait de la même personne, avertit Cristina Fernández, « ce serait grave pour les relations entre nos pays ».

2 novembre – ARGENTINE – Le président de l’Argentine, Cristina Fernandez, a été admis au sanatorium de Buenos Aires Otamendi pour « une fièvre infectieuse. » Les nouvelles ont été connues en Argentine, après que les médecins de la présidence Marcelo Ballesteros et Ricardo Plie aient diffusé un communiqué concis qui disait qu’ »Étant donné cela, on a décidé son internement pour étude et traitement »,  indique le document. La maladie survient après que le 17 octobre la présidente ait souffert d’une pharyngite pour laquelle elle a dû rester an repos pendant 48 heures, réapparaissant en public quatre jours plus tard.

 Guy MANSUY

 
 

Articles par mois

Articles par catégorie