Chronos de la semaine 43

Actualités


Actualités de la semaine n°43 : 20 au 27 octobre 2014

19 octobre – ARGENTINE – L’argentin Joaquín Salvador Lavado Tejón, dit Quino, père artistique de la bande dessinée Mafalda est sur le point de recevoir le Prix Prince des Asturies.

20 octobre – VENEZUELA – Cinq jours après que le Venezuela ait obtenu un des sièges tournants du Conseil de sécurité de l’ONU, il est confronté à sa première épreuve : le haut-commissaire de l’agence, Ra’ad Zeid Al Hussein, demande au Venezuela d’obéir à la décision du Groupe de travail sur la détention arbitraire et l’exhorte à libérer immédiatement le chef de l’opposition vénézuélienne Leopoldo López.

20 octobre – MEXIQUE – Le ministère public du Mexique a reconnu devant les familles des 43 futurs enseignants disparus d’Iguala qu’il y a eu des erreurs dans le processus d’exhumation des premières tombes trouvées il y a trois semaines. Des parents se sont rencontrés à l’école normale avec le ministre de l’Intérieur, Miguel Angel Osorio Chong, et le procureur général, Jesús Murillo Karam, qui ont attribué ces erreurs à l’Office de l’État de Guerrero, chargé initialement de l’enquête. Le gouvernement a chargé les forces fédérales de la surveillance policière dans 14 municipalités de l’État de Guerrero et dans l’État de Mexico.

20 octobre – BRÉSIL – L’État de São Paulo vit aujourd’hui sous une menace de manque d’eau : le barrage Cantareira, qui l’approvisionne, a atteint le pire niveau de son histoire à 3,5%. L’entreprise étatique d’assainissement Sabesp, qui approvisionne 60% des communes de l’Etat, continue à nier qu’il y ait du rationnement d’eau, mais les coupures affectent 38% de la population, plus de 15,5 millions de personnes, selon une enquête de l’institut Ibope en septembre.

21 octobre – COLOMBIE –  La Colombie a retiré de sa liste des paradis fiscaux le Panama. Les deux pays signeront un accord d’échange d’informations fiscales et financières demandé par le gouvernement de Juan Manuel Santos.

21 octobre – MEXIQUE – La Commission nationale des droits humains, un organisme public, a statué que le matin du 30 juin huit soldats ont tué 15 civils de sang-froid, dont deux adolescents, qui s’étaient rendus après un affrontement armé pendant lequel sept autres personnes étaient mortes. Une fois tués, selon la commission, l’armée a manipulé la scène de crime pour faire croire que tous avaient été abattus lors d’un échange de tirs. Seules trois femmes ont été sauvées, elles ont été prises en otages par les soldats. Le président de la CNDH, Raul Plasencia, a conclu que le massacre était l’une des pires violations des droits de l’homme commises par les forces armées au Mexique.

21 octobre – COLOMBIE – La polarisation politique que vit la Colombie autour du processus de paix avec la guérilla des FARC, a mené le président Juan Manuel Santos à inviter son plus grand adversaire, le sénateur Álvaro Uribe, à se réunir pour dialoguer « avec esprit patriotique, de paix« . Le président lui a fait cette invitation après que le Centre Démocratique, la principale force politique d’opposition au Congrès, ait publié un mémorial qu’il a intitulé « 52 capitulations de Santos à La Havane », dans lequel il critique chacun des trois points qui jusqu’à présent ont été décidés partiellement pendant les négociations à Cuba. Un dialogue entre Juan Manuel Santos et Álvaro Uribe est essentiel pour le processus de paix en Colombie dans la perspective de la future ratification des accords.

22 octobre – MEXIQUE – Les autorités judiciaires mexicaines ont lancé un mandat d’arrêt contre le maire de la ville d’Iguala, José Luis Abarca, accusé d’avoir ordonné l’attaque contre des dizaines d’étudiants dans sa ville, le 26 septembre, qui avait fait 6 morts et 43 disparus.

22 octobre – ARGENTINE – La présidente Cristina Fernandez de Kirchner a envoyé au Congrès un projet de code pénal qui confie aux procureurs la conduite des enquêtes et laisse de côté les juges. Les étrangers sans papier commettant une infraction et qui sont découverts en flagrant délit, seront immédiatement expulsés d’Argentine, tel que prescrit par le projet de nouveau code de procédure pénale. « On expulsera les étrangers qui sont surpris en commettant une infraction et ils ne pourront pas entrer à nouveau pendant 15 années » a dit Cristina Fernández dans un nouveau message pour les chaînes nationales de radio et télévision.

23 octobre – PÉROU – Les archéologues ont découvert que les hautes altitudes des Andes péruviennes, à 4500 mètres au-dessus du niveau de la mer, ont été habitées dès que les humains y sont arrivés il y a 12.000 ans, ce qui pose une nouvelle série de questions à propos de l’adaptation à des conditions environnementales extrêmes. Une altitude de 4.500 mètres non seulement implique de basses concentrations d’oxygène, mais aussi beaucoup de froid et des doses très nocifs de rayonnement ultraviolet. À Cuncaicha à 4 480 m, il y a des peintures rupestres et deux niches habitables qui montrent des restes de suie dans le plafond.

23 octobre – RÉPUBLIQUE DOMINICAINE – La Cour des droits de l’homme interaméricaine (CIDH) a déclaré coupable la République dominicaine pour détentions illégales et arbitraires et pour des expulsions sommaires de 26 Haïtiens et Dominicains d’origine haïtienne immigrants sans papiers en 1999 et 2000.

23 octobre – MEXIQUE – Près d’un mois après l’incident, et sans nouvelles des 43 étudiants qui sont tombés dans les mains des narcotrafiquants, le gouverneur de Guerrero, Ange Aguirre, démissionne. L’homme qui depuis des décennies, d’abord dans le PRI puis le PRD depuis 2010, tire les ficelles dans l’Etat le plus violent et le plus pauvre du pays, est celui qui a manipulé toutes les clés de la puissance de l’un des plus grands nids de corruption mexicain.

24 octobre – VENEZUELA – Le Président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé une « révision » des relations diplomatiques avec l’Espagne. Le Président décrit comme un « acte inamical d’ingérence » la réunion du Président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy dans le bureau du siège de son parti avec Lilian Tintori, épouse du chef dissident Leopoldo Lopez, emprisonné depuis février dans une prison militaire à l’extérieur de Caracas.

24 octobre – ARGENTINE – Quinze civils et militaires retraités ont été condamnés à la prison à perpétuité pour violations des droits de l’homme sous la dictature argentine par un tribunal de La Plata (au sud de Buenos Aires) pour l’emploi de la torture et l’assassinat de 135 victimes, dans le centre de détention clandestin La Cacha, à la périphérie de La Plata.

26 octobre – BRÉSIL – La Présidente de gauche Dilma Rousseff, réélue avec un score très serré, va devoir comme elle l’a promis s’atteler dès lundi à réconcilier un pays divisé, donner des gages sur l’économie et la corruption. Malgré tout fidèles à 12 ans de conquêtes sociales historiques de la gauche, les Brésiliens ont réélu la candidate du Parti des travailleurs (PT) avec 51,64% des voix contre 48,36% pour son adversaire de centre-droit Aecio Neves, du Parti social-démocrate brésilien (PSDB). À dix heures du matin lundi, l’indice Ibovespa de São Paulo, référence du marché boursier, a chuté de 6% en ouverture.

26 octobre – URUGUAY – Les Uruguayens devront se rendre aux urnes pour un second tour le 30 novembre pour choisir un successeur à José Mujica. Comme prévu par tous les sondages, aucun candidat n’a obtenu 50% plus une voix, nécessaire pour être élu président au premier tour. Par conséquent, l’élection à la présidence aura lieu entre le candidat de la coalition de gauche Frente Amplio, Tabaré Vázquez (74 ans) qui a obtenu environ 47% des voix, et celui du Parti national, Luis Lacalle (41 ans), 31%. Ils ont été suivis par les candidats du Parti Colorado avec 13% et l’Indépendant, autour de 3%, selon les résultats préliminaires.

26 octobre – MEXIQUE – Les législateurs régionaux de l’état de Guerrero ont choisi Salvador Rogelio Ortega Martínez, après une longue négociation, le gouverneur par intérim en remplacement Ángel Aguirre Rivero, qui a démissionné sous la pression sociale, nationale et internationale provoquée après le massacre d’Iguala. Salvador Rogelio Ortega Martínez (59 ans) était jusqu’à présent secrétaire de l’Université Autonome de Guerrero (UAG) dont la femme, Rosa Isela Ojeda, est coordinatrice de l’Observatoire de la violence contre les femmes dans le même Etat. La nomination de Salvador Ortega Martínez a été décidée en accord avec plusieurs courants du Parti de la Révolution Démocratique (PRD). Le nouveau gouverneur a dit que sa priorité était de parler avec les parents des disparus.

 Guy MANSUY

 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie