Actualités


Les faits de l’actualité du 11 au 17 août 2014

11 août – PARAGUAYL’unique industrie productrice de canne à sucre coopérative, avec son usine de sucre biologique et la commercialisation de ses produits, vient de démarrer avec un effectif de 172 salariés et 1 750 propriétaires; tous et chacun d’eux sont des membres de la coopérative Manduvirá. Après deux décennies qu’un groupe de producteurs de canne a commencé à rêver d’avoir sa propre usine, ce qui semblait alors une utopie, celle-ci est devenue une réalité. Malgré les obstacles, la coopérative, impliquée dans le commerce équitable, a obtenu le label Fairtrade Labelling Organisations (FLO). La coopérative Manduvirá est plus qu’une fabrique de sucre, c’est une révolution douce qui produit aussi de la justice sociale. « C’est notre essence, bien que nous sommes en concurrence sur un marché injuste » termine Andrés González, gérant de Manduvirá en posant son regard sur une carte sur le mur de son bureau.

11 août – AMÉRIQUE LATINE – La région doit prendre soin de l’eau pour étancher sa soif de besoin d’énergie. On estime qu’elle va augmenter de 550% sa production d’électricité au cours des 35 prochaines années et pourtant la sécheresse est l’ennemi silencieux de l’Amérique latine. Ce sont les derniers chiffres déclarés par l’Agence internationale de l’énergie (AIE) que d’ici 2035, la consommation mondiale d’énergie devrait croître de 35% et la consommation d’eau par le secteur de l’électricité va augmenter de 85%, en particulier dans les pays en développement, la preuve de l’interdépendance entre les deux.

11 août – AMÉRIQUE LATINE – La vitesse de plusieurs gouvernements latino-américains pour s’offrir comme partenaire commercial à la Russie n’a pas été très bien ressentie à Bruxelles. La Commission européenne transmettra aux représentants « un groupe de pays » du continent américain son désaccord avec la réaction rapide après les sanctions russes contre les produits agricoles de l’UE, les USA, l’Australie, le Canada et la Norvège et les convoquera à « reconsidérer » ses contrats en puissance avec un partenaire « non fiable » comme Moscou, comme l’ont confirmé des sources communautaires. Avec ce mouvement, l’UE cherche à donner un avertissement pour un mouvement qu’ils ne considèrent pas loyal, bien que les Vingt-huit ne prétendent pas troubler leurs bonnes relations diplomatiques et commerciales avec des pays comme le Brésil ou l’Argentine.

11 août – COLOMBIELe président Juan Manuel Santos a promis pour son deuxième mandat, la paix, l’équité et l’éducation pour la Colombie. Il a présenté la composition de son nouveau gouvernement, qui a reconduit neuf ministres sur un total de 16 portefeuilles dont  » 11 ne sont pas de Bogotá, ce qui montre l’importance des régions » a-t-il dit.

11 août – NICARAGUA – A cause de la pire sécheresse en 32 ans qui sévit dans la moitié du pays et qui a causé des pertes de récoltes et de 2500 bovins, le gouvernement de Daniel Ortega propose de manger des iguanes d’élevage contre les pénuries alimentaires.

11 août – COLOMBIE – Le plus haut dirigeant des FARC ne croit pas que le processus de paix se terminera cette année parce qu’il a déclaré que la discussion sur le sujet, très épineux, des six millions de victimes du conflit, qui va commencer à La Havane incessamment, sera prolongée de plusieurs mois alors que le président Juan Manuel Santos veut clore le processus en 2014.

11 août – SALVADOR – Les autorités ont confirmé que le juge Tito Nicolás García, président de l’une des chambres en matière pénale de la région orientale, a non seulement été assassiné; mais sa femme Teresa Navarrete a aussi été tuée à ses côtés, tous deux étaient âgés de plus de 75 ans. Ces assassinats mettent en lumière la violence au Salvador. Selon les autorités, les circonstances sont diffuses : le juge a été étranglé, tandis que sa conjointe a subi de multiples blessures faites avec des couteaux et des poignards. Le crime coïncide avec le début d’un déploiement policier dans les quartiers pour essayer d’enlever aux bandes -gangs ou maras – leur pouvoir territorial.

12 août – ÉQUATEUR – Un séisme de magnitude 5,1 sur l’échelle de Richter et au moins deux répliques de moindre intensité a secoué Quito et a causé quatre décès dans la ville. Les efforts de sauvetage sont concentrés sur la colline de Catequilla, où huit travailleurs dans une mine sont toujours recherchés.

13 août – BRÉSIL – Il était le plus jeune des principaux candidats à l’élection présidentielle du 5 octobre et se présentait comme une alternative aux deux partis qui gouvernent le Brésil depuis vingt ans, le Parti de la social-démocratie (PSDB) et le Parti des travailleurs (PT). Eduardo Campos, 49 ans, président du Parti socialiste brésilien (PSB) et placé en troisième position des intentions de vote dans les sondages, est mort dans le crash de son avion de campagne dans une zone résidentielle de Santos, une ville du littoral de l’État de São Paulo ; avec lui ont été tuées six autres personnes. Petit-fils de Miguel Arraes, ancien gouverneur du Pernambouc (nord-est), Eduardo Campos fut successivement élu député, puis nommé ministre des sciences du gouvernement de l’ancien président Luiz Inacio Lula da Silva, avec qui il était resté ami. Élu à son tour gouverneur du Pernambouc, il est réélu, en 2010, au premier tour, avec 82,8 % des voix. Deux ans plus tard, le PSB enregistre la plus forte poussée électorale des municipales. « L’ensemble du Brésil est en deuil, aujourd’hui, nous avons perdu un grand Brésilien. Nous avons perdu un camarade« , a déploré la présidente Dilma Rousseff après avoir décrété un deuil national de trois jours.

13 août – BRÉSIL – Cette année et pour la première fois, c’est un Franco-Brésilien de 35 ans, Artur Avila, directeur de recherche au CNRS, à l’Institut de mathématiques de Jussieu-Paris rive gauche, qui vient d’être distingué de la médaille Fields délivrée à Séoul (Corée du sud) par l’Union mathématique internationale pour ses recherches sur les systèmes dynamiques. Mais aussi une grande première sur la planète mathématique qu’une femme s’invite parmi les quatre lauréats de l’une des récompenses scientifiques les plus réputées, la médaille Fields, considérée comme le Nobel de la discipline : Maryam Mirzakhani, 37 ans, Iranienne et professeur à Stanford aux États-Unis, a été primée lors du 27e congrès international quadriennal des mathématiques, devant près de 5 000 participants. Elle partage cet honneur avec le Franco-Brésilien Artur Avila, mais aussi avec le Canado-Américain Manjul Bhargava et l’Autrichien Martin Hairer.

14 août – VENEZUELA – Maria Gabriela Chávez Colmenares, fille de l’ancien président Hugo Chávez, sera la nouvelle ambassadrice en alternance du Venezuela à l’ONU. Contrairement à sa sœur Rosa Virginia, qui a un diplôme en relations internationales, la désormais ambassadeur « Gaby », 34 ans, n’a pas de formation formelle ou de l’expérience dans la pratique de la diplomatie professionnelle, même si elle a été témoin de première main de la « diplomatie présidentielle « de son père. Cette nomination à un bureau à l’étranger coïncide avec les rumeurs de l’intérieur du chavisme sur l’identification de la fille de Chávez comme un « Maduro de remplacement potentiel dans la conduite de la révolution bolivarienne« .

14 août – MEXIQUE – Les attaques contre les journalistes femmes ont augmenté de plus de 20% au Mexique. Entre 2012 et 2013, l’Association Communication et information des femmes (CIMAC) a enregistré 86 cas. Dans ce qui peut être considéré comme un acte critique des gouvernements mexicains, l’association CIMAC a fait connaître les résultats du second rapport « Impunité. Violence contre des femmes journalistes« . Selon le rapport, 56% des journalistes violés dans les deux dernières années ont été des femmes journalistes et 15,1% des photographes. Sur 10 travailleuses 6 étaient dans la presse écrite, deux dans les médias numériques et une à la télévision. 50% d’entre elles couvraient le champ politique et dans 23% des enquêtes sur la corruption. Dans 64% des plaintes l’agresseur est identifié comme un agent public et aucune des affaires portées devant l’autorité en 2012 n’a été résolue.

14 août – AMÉRIQUE LATINE – La région a pris les mesures décisives pour condamner le crime de disparitions forcées. C’est la Cour interaméricaine des droits de l’homme, le premier tribunal international en 1988 qui a caractérisé les disparitions forcées en les qualifiant d’infraction de lèse-humanité et en les rendant imprescriptibles. Cette approche a été un ingrédient important dans le dialogue jurisprudentiel régional, en le traduisant dans un droit national puissant dans la plupart des pays, qui auparavant prescrivait les disparitions et interrompait les recherches. Beaucoup de choses ont changé avec ce nouveau droit.

14 août – GUATEMALA – Selon l’organisation humanitaire Groupe d’appui mutuel (GAM), durant le 1er semestre de cette année, 700 personnes ont été tuées par des gangs engagés dans le chantage à l’extorsion de fonds. Le GAM a même préparé un tableau où les professions des victimes sont collectées, ce qui permet de classer, qui sont les professions les plus dangereuses dans ce pays d’Amérique centrale. Les plus touchés sont les commerçants, suivis par les agriculteurs, ceux qui traitent de l’argent liquide. Dans la liste, pour la même raison, il faut ajouter les conducteurs de motos-taxis et du service collectif de passagers. Les dégâts de cette pratique commencent à affecter sérieusement l’économie du pays, dans la mesure où elle décourage l’investissement.

15 août – AMÉRIQUE CENTRALELes pays d’Amérique centrale sont les régions d’origine, de transit et de destination de la traite des êtres humains, le paradis tranquille de l’esclavage sexuel. Le Bureau de Nations Unies contre la Drogue et l’Infraction (ONUDD) pour le Mexique et Amérique Centrale décrit ce négoce comme une équation simple : le crime organisé transnational investit peu de millions de dollars dans la traite régionale avec des fins d’exploitation sexuelle en Amérique Centrale, le Mexique, les États-Unis et le Canada et gagne des milliers de millions de dollars. La situation est particulièrement grave au Costa Rica, avec la triple condition d’être pays d’origine, de transit et de destination.

17 août – COLOMBIE – Pour la première fois les victimes de la Colombie prennent la parole sur leur drame dans des dialogues avec les membres des FARC de  La Havane à Cuba. 12 représentants des victimes de la violence ont participé à la réunion qui a examiné l’histoire dans un pays qui a enduré pendant 50 ans, une guerre qui a tué plus de six millions de victimes. Pendant 10 minutes, chacun de ces 12 victimes a pu dire aux représentants de la guérilla et du gouvernement ce qu’il ressentait et ce qu’il attend de négociations de paix qui se déroulent à La Havane. La session a commencé par une minute de silence durant laquelle des victimes et des négociateurs, debout dans un cercle, se tenaient la main. « C’est la rencontre la plus importante et transcendantale de toute ma vie« , a admis le seul survivant des Turbay victimes des FARC, dans une comparution après la rencontre, qui a duré plus de 10 heures. Il a aussi compté que, dans une suspension de séance, Luciano Marin, Iván Márquez, numéro deux du FARC, lui a demandé pardon. « Il s’est approché avec des sentiments de sincérité. Ce n’a pas été un pardon mécanique, ça a été un pardon de cœur« , selon lui. Il a raconté qu’Iván Márquez lui a dit que le meurtre de sa famille a été « une erreur« .

Guy MANSUY

 
 

Articles par mois

Articles par catégorie