Brésil

Littérature


Adriana LIsboa : “Bleu corbeau”

Adriana Lisboa a traduit en portugais des auteurs américains comme Cornac Mc Carthy et a remporté au Portugal le prix littéraire José Saramago en 2003 avec son roman Des roses rouge vif. Elle revient avec Bleu corbeau, sorti le 19 septembre aux éditions Métailié.

Un kaléidoscope, ce roman est un très beau kaléidoscope aux facettes variées, brillantes ou sombres, avec des couleurs diverses qui s’opposent violemment et pourtant s’accordent entre elles.

Le récit en lui-même est assez simple : Evangelina, une Brésilienne de 13 ans, recueillie par une amie après la mort de sa mère, décide d’aller aux États-Unis, au moins pour un temps, chez Fernando, qui a été le mari de sa mère. Elle tentera de retrouver ses racines dans ce contexte qui lui est totalement étranger.

Adriana Lisboa avait déjà clairement montré dans Des roses rouge vif l’étendue de son talent pour aller au plus profond de vies somme toute ordinaires sans jamais négliger une tendresse active, jamais mièvre. Ici aussi, dans un cadre beaucoup plus complexe et grâce à cette superbe fragmentation du récit, elle rend limpides les mystères d’un destin : de la guérilla en pleine forêt amazonienne aux parkings de supermarchés du Colorado, de notre époque aux années 60, tout sonne juste, tout est à la taille humaine, à la fois minuscule et immense. En dehors des militaires dont la cruauté est sans limite, on ne croise que des hommes de bonne volonté, ceux de Jules Romains, chacun s’en tenant à son modeste rôle, chacun faisant ce qu’il peut, ce qui est déjà beaucoup.

On suit pas à pas la lutte d’Evangelina pour trouver sa place dans le monde, et les personnages qui l’entourent sont là pour lui montrer qu’enfants ou adultes, ils en sont au même point. Quelle leçon de vie pour elle… et pour nous, quel que soit notre âge.

L’émotion est partout, sublimée par le talent d’Adriana Lisboa qui, publiant peu, fait de chacun de ses livres un véritable bijou.

Christian ROINAT

Adriana Lisboa : Bleu corbeau, traduit du portugais (Brésil) par Béatrice de Chavagnac, Métailié, 221 p., 18 €.

Adriana Lisboa en portugais (Brésil) : Azul corvo, Rocco, Rio / Sinfonia em branco, Alfaguara / Hanói, Alfaguara, 2013.

Adriana Lisboa en français : Des roses rouge vif, Métailié.

 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie