Cinéma argentin

En salle le 27 mars


Mon meilleur ami, un film sur l’adolescence en Argentine de Martin Deus

Lorenzo est un adolescent agréable et studieux qui vit dans une petite ville de Patagonie. Un jour, son père décide d’accueillir sous leur toit Caíto, un jeune garçon frondeur et mystérieux, fils d’un ancien ami. D’abord méfiant, Lorenzo, qui a à peu près le même âge que Caíto, va peu à peu se rapprocher de lui sans soupçonner les conséquences de cette nouvelle amitié… Mais Caíto a un secret.

Photo : Mon meilleur ami

Le cinéma latino-américain s’intéresse beaucoup aux histoires d’adolescence et plus particulièrement aux relations père-fils. C’est souvent pour échapper à de gros problèmes. Ici, ce n’est pas tout à fait le cas car Caíto vient en Patagonie dans la famille de Lorenzo, envoyé par son père. Est-ce que cette nature, très belle mais venteuse, va calmer les sentiments?

«Mon meilleur ami, explique le réalisateur Martin Deus, est une histoire empreinte de nombreux souvenirs personnels de ma propre adolescence et aussi inspirée de mes rêves les plus intimes. Je n’ai jamais vécu en Patagonie mais j’ai commencé à écrire le scénario avec un souvenir vague de vacances passées là-bas il y a plusieurs années. Je souhaitais un lieu sorti de mon imaginaire, plus inventé que réel. C’est une histoire qui se déroule davantage dans le monde intérieur du personnage principal que dans un lieu géographique précis. Je souhaitais que l’environnement soit une métaphore subtile, quelque chose de beau, naturel et pur, mais aussi douloureusement solitaire.»

«Longtemps, l’adolescence m’a obsédé. Je lui ai dédié quelques courts métrages, un film et une infinité de choses écrites que j’ai gardées dans mon ordinateur. Maintenant j’ai 38 ans et je crois que j’ai dépassé ces questionnements liés à l’adolescence. Mais je reste fasciné par cet âge où tout est nouveau, tout est à découvrir, où beaucoup de choses ne sont pas encore définies, notamment en ce qui concerne les émotions… Lorenzo est aussi à l’âge où il commence à se découvrir et il vit ses sentiments dans la confusion et le débordement, mais c’est davantage une histoire d’oppositions que d’affinités avec l’autre personnage. C’est une relation beaucoup plus intime, plus singulière et, assurément, moins sexuelle. Caíto et Lorenzo sont si différents que, si des circonstances exceptionnelles ne les avaient pas contraints à vivre ensemble, ils ne seraient jamais devenus amis.»

Le réalisateur Martin Deus est né à La Plata, en Argentine, en 1979. Il a étudié le cinéma à l’École internationale de cinéma de San Antonio de Los Baños, à Cuba. Ses courts métrages ont été sélectionnés dans plus de cinquante festivals internationaux. Mon meilleur ami est son premier long métrage sélectionné à Cannes Junior. Sortie le 27 mars.

Alain LIATARD

Mon meilleur ami de Martin Deus, Drame, Argentine, 1 h 30 – Voir la bande annonce

 
 

Articles par mois

Articles par catégorie