France

Véronique Ovaldé


Née au Perreux-sur-Marne en 1972, l’auteure française Véronique Ovaldé connaît un succès grandissant depuis le début de sa carrière littéraire. Elle a réalisé un BTS édition à l’École Estienne à Paris, puis s’est lancée dans des études de lettres par correspondance pendant qu’elle travaillait comme chef de fabrication. Elle publie son premier roman Le sommeil des poissons au éd. Seuil en 2000. Avec son cinquième roman Et mon coeur transparent (éd. de l’Olivier, 2007) qui reçoit le prix France Culture/Télérama, elle impose son univers singulier, en France mais aussi à l’étranger, avec de nombreuses traductions. Elle reçut la Bourse Goncourt du livre jeunesse avec l’illustratrice Joëlle Jolivet pour leur album, La Très Petite Zébuline (Actes Sud Junior, 2006).

Photo de Benjamin Chelly

[toggle title= »Ce que je sais de Vera Candida »]

Cette fable délicieuse est tout entière consacrée à la féminité et à la maternité en l’absence, voulue plutôt que subie, de l’autre sexe. Nous sommes dans une Amérique du Sud imaginaire : d’un côté Vatapuna, une forêt tropicale au bord de la mer, une villa démesurée construite par un affairiste louche, des robes multicolores à profusion. De l’autre, Lahomeria, des fêtes noctambules, le pittoresque « palais des morues » où l’héroïne trouve passagèrement refuge, l’usine de paniers-repas et l’immeuble communautaire. Véronique Ovaldé se réapproprie avec éclat le style cher à Gabriel García Márquez ou à Vargas Llosa, leur art de la narration et de la métaphore. Sa plume scintille d’images inattendues et d’une surprenante justesse, ponctuant avec beaucoup de grâce et surtout de malice les multiples péripéties d’un récit nerveux et bondissant. Prix reçus pour ce livre : Prix Renaudot des Lycéens 2009, Prix France Télévisions 2009, Grand Prix des lectrices de Elle 2010.

[/toggle]

[toggle title= »Bibliographie »]

Ce que je sais de Vera Candida de Véronique Ovaldé, Éd. de l’Olivier, 300 p., 19,30€.

Les hommes en général me plaisent beaucoup de Véronique Ovaldé, éd. Actes Sud, J’ai lu, 133 p., 6.60€.

Des vies d’oiseaux de Véronique Ovaldé, éd.de l’Olivier, 240 p., 19,30€.

[/toggle]

 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie