ARTE - Documentaires

À ne pas manquer


Le Mexique et Jack London, deux documentaires pour un samedi d’évasion sur Arte

Samedi 26 janvier, Arte diffuse deux documentaires pour votre «évasion» du week-end. À 17 h, retrouvez 360° Géo avec le documentaire Mexique, les cavalières de l’escaramuza, et à 20 h 50, Jack London, une aventure américaine. Marin, vagabond, chercheur d’or, reporter et socialiste, Jack London a incarné l’aventure. Plus de cent ans après sa mort, Michel Viotte retrace l’intense parcours de l’écrivain à travers un film très documenté.

Photo : Arte

L’écrivain Jack London (1876- 1916) s’est imposé, entre la fin de la conquête de l’Ouest et la Première Guerre mondiale, comme l’une des grandes figures d’une Amérique en passe de devenir la première puissance mondiale. À la fois témoin et acteur de ses évolutions, l’auteur de Croc-Blanc a incarné cette plongée dans la modernité. Élevé dans la pauvreté à San Francisco, ce fils d’une astrologue peu aimante, adopté par son époux John London, a travaillé dès 14 ans. Le jeune prolétaire et futur socialiste dénoncera plus tard les dérives du capitalisme. Mais le large appelle cet aventurier dans l’âme.

Marin et pilleur d’huîtres, il devient chercheur d’or dans le Grand Nord lors de la ruée de 1897. Des expériences qui lui fourniront sa matière littéraire, la vie et l’œuvre de Jack London étant indissociables. Devenu grand reporter et photographe, il couvre la guerre russo-japonaise, le tremblement de terre de San Francisco de 1906 ou la révolution mexicaine, avant d’explorer, à bord de son voilier Snark, les archipels des mers du Sud. Sa mort prématurée à 40 ans laissera cependant inachevé son rêve ultime de rancher californien.

Réalisé à l’occasion du centenaire de sa disparition par Michel Viotte en 2016, ce pas-sionnant documentaire retrace le destin hors normes de Jack London, à travers des archives exceptionnelles, souvent inédites, dont les remarquables photographies que l’écrivain voyageur a prises lui-même. Il mêle les témoignages de spécialistes à des scènes de reconstitution tournées dans le Grand Nord canadien, en Polynésie et dans son ranch de la vallée de Sonoma, sur les traces de cet insatiable explorateur de la nature, qu’elle soit sauvage ou humaine. Le réalisateur Michel Viotte a également écrit Les vies de Jack London, coédité par ARTE Éditions et La Martinière.

360° géo : Mexique, les cavalières de l’escaramuza

D’émérites écuyères rivalisent d’adresse et de grâce lors d’une grande compétition. Devenue sport national en hommage aux combattants de la révolution mexicaine de 1910, la charrería est une discipline qui s’apparente au rodéo. Depuis les années 1950, elle comprend une épreuve exclusivement féminine : l’escaramuza («escarmouche» en français). Montant en amazones, huit cavalières en habits traditionnels réalisent au galop une chorégraphie qui mêle le risque et la grâce. Un reportage de Svea Andresson (Allemagne, 2018, 43mn).

D’après Arte

 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter depuis le 11 mars

Articles par mois

Articles par catégorie