Rendez-vous de proximité 2018

Semaine du 14 au 20 mai


Agenda du 14 au 20 mai : entre projections à Cannes et manifestations autour de Mai 68

Chaque semaine, nous réservons un espace dédié aux événements et invitations. Il suffit de nous envoyer un courrier électronique avec des informations susceptibles d’intéresser nos internautes en indiquant simplement le titre de votre manifestation, le lieu, la date et l’heure, un visuel et un contact. Voici la sélection de la semaine du 14 au 20 mai.

Déposez votre annonce

SAMEDI 12 MAI – 17 H 20 – SUR ARTE

Brésil, le nouveau visage de Pomerode étonante localité de l’État de Santa Catarina sur Arte

À Pomerode, au Brésil, la polka et la Currywurst sont à l’honneur. Cette étonnante localité de l’État de Santa Catarina compte en effet plus de 70 % de descendants des colons allemands, venus de Poméranie au XIXe siècle. Tous les ans, au cours d’une fête locale qui attire près de 80 000 visiteurs, Pomerode prend des airs d’Oktoberfest : on sort les costumes traditionnels, et la bière, brassée selon la tradition allemande, coule à flots. Visite de Pomerode, dans le sillage d’un guide touristique passionné par l’histoire de sa ville, du fondateur de la chocolaterie la plus réputée du pays ou de la reine du Streusel aux pommes. Plus d’infos

MERCREDI 16 MAI – 19 H– PARIS

Invité spécial à la Tribune des fictions à la Maison de l’Amérique latine de Paris : l’écrivain mexicain David Toscana

Une rencontre bimestrielle consacrée à l’actualité éditoriale et aux nouvelles voix de la littérature de fiction d’Amérique latine, animée par Patrick Straumann. Rodrigo Blanco Calderón pour le livre Les derniers jours du Commandant (Patria o Muerte) de Alberto Barrera Tyszka ; traduit de l’espagnol (Venezuela) par Roberto Amutio, Gallimard.  David Toscana pour son livre Evangelia traduit de l’espagnol (Mexique) par Inés Introcaso. Egalement au programme : L’Ange du Patriarche de Kettly Mars, Mercure de France Ni partir ni rester de Julián Fuks traduit du brésilien par Marine Duval, Grasset…. Plus d’infos

MERCREDI 16 MAI – 19 H– PARIS

Résister, hier et aujourd’hui… et les événements de Mai 68 par le Collectif pour la Mémoire

Les événements de mai 68 ont profondément influencé notre société. Que reste-t-il des idéaux des jeunes qui, sur les barricades improvisées de la rue Gay-Lussac et près de la Sorbonne, scandaient : L’imagination au pouvoir !, Prenez vos désirs pour des réalités !, Soyons réalistes, demandons l’impossible ! Mais, qu’en est-il advenu de cet idéal tant promu par cette jeunesse ? Quel héritage a-elle- transmis aux jeunes générations ? Quels progrès pour la société cette révolution sociale a-t-elle accouché ? Alicia Bonet-Krueger, Collectif Argentin pour la Mémoire Stéphane Gaulier, directeur du Patronage laïque Jules Vallès. Plus d’infos

À SOULIGNER

Interview de l’écrivain colombien Juan Gabriel Vásquez dans le journal La Croix, les mots et les maux

Depuis ses premiers pas en littérature il y a plus de quinze ans, le grand auteur colombien Juan Gabriel Vásquez ne cesse de se pencher sur les fantômes d’un passé omniprésent. Ne pas croire aux fantômes, en Colombie, exige une certaine maîtrise de soi. Les défunts ne se font en effet pas prier pour se manifester : au coin d’une rue, où une plaque commémore le sang versé par un martyr, victime des passions politiques… Plus d’infos

SUR LE NICARAGUA

Le journal Libération publie une tribune sur le Nicaragua, par Maya Collombon de Sciences Po Lyon

La répression du mouvement social se durcit toujours plus depuis le 19 avril, avec des dizaines de morts, des disparitions et des cas de torture. Aujourd’hui, c’est le régime autoritaire de Daniel Ortega qui est contesté. Maya Collombon, maître de conférences à Sciences Po à Lyon, publie une tribune dans le journal Libération du 6 mai dernier, en ligne depuis. Plus d’infos

APPEL INTERNATIONAL

Amnesty International demande à Mauricio Macri de relever des défis dans le domaine des droits humains

L’Argentine étant placée sur le devant de la scène internationale puisqu’elle assume la présidence du G20 cette année, son gouvernement doit s’engager à apporter des réponses aux défis en matière de droits humains et jouer un rôle de premier plan afin de résoudre d’autres questions régionales et internationales majeures, a déclaré Amnesty International lors de la visite de son secrétaire général dans le pays. Plus d’infos

 
 

Articles par mois

Articles par catégorie