Passation de pouvoir au Pérou

Premières mesures au Pérou


Selon Humala, la transition organisée va permettre de maintenir la croissance du Pérou

Le nouveau président élu, l’économiste Pedro Pablo Kuczynski, a rencontré le Premier ministre du Pérou avant d’initier le transfert de gouvernement à partir du 28 juillet prochain.

Photo : Andina (PE)

Le président actuel du Pérou, Ollanta Humala, a affirmé qu’une “transition organisée” du gouvernement vers le prochain régime que présidera à partir du 28 juillet prochain l’économiste Pedro Pablo Kuczynski permettra de maintenir la croissance de son pays. « Nous garantissons que le transfert sera organisé; nous sommes les principaux intéressés à ce que le passage au prochain gouvernement se passe bien » a-t-il déclaré aux journalistes.

Le président a insisté sur le fait que la première rencontre entre Kuczynski et le président du Conseil des ministres, Pedro Cateriano s’est faite  » dans le cadre du transfert de gouvernement, qui se fait de façon ordonnée ». Humala a déclaré que sa gestion cherche à “ce qu’il n’y ait pas de perte de continuité dans les travaux qui doivent être faits »  et il préconise « un transfert ordonné »  pour que tous les projets déjà budgétisés puissent se poursuivre. Il a ajouté qu’à la fin de son mandat « il y aurait une grande opportunité d’investissements privés qui arriveraient dans le pays » . “Ainsi il y aura plus d’argent, plus de travail et des investissements plus importants” a-t-il dit, avant d’affirmer que le Pérou « va augmenter sa croissance économique dans un contexte latino-américain de décroissance et de récession » .

Kuczynski a rencontré ce 20 juin, pour la première fois, Pedro Cateriano, avec lequel il a abordé les thèmes nationaux avant d’initier le processus officiel de transfert de gouvernement. Le futur président a dit qu’il s’agissait “d’une réunion de travail privée, avant la passation officielle qui n’a toujours pas débuté », au cours de laquelle ont été abordés les sujets législatifs, économiques, et la sécurité. Cateriano a confirmé qu’il présiderait la commission de transfert de l’actuel exécutif.

Kuczynski, âgé de 77 ans et candidat de Peruanos Por el Kambio (Péruviens pour le changement, PPK), a obtenu 50,12 % des voix au second tour, face aux 49,87 % de Keiko Fujimori, âgée de 41 ans et à la tête du parti Fuerza Popular (Force populaire). Ce qui se traduit par un avantage très faible de 42 597 voix, selon les chiffres définitifs de l’Office National des Processus Electoraux (ONPE). Le nouveau président élu recevra de manière officielle de la part du Jury national des élections (JNE) sa confirmation de vainqueur des élections le 28 juin, et il succèdera à Ollanta Humala le 28 juillet pour la période 2016-2021.

Traduit par Catherine Traullé
D’après El Diario de Lima

 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie