Attentats à Paris

Des victimes latinos


Trois Chiliens et deux Mexicaines tués dans les attentats de Paris, et un rescapé par miracle

Le ministère des affaires étrangères chilien révèle que trois Chiliens sont morts au Bataclan ce vendredi 13 novembre.

Luis Felipe Zschoche Valle, 33 ans, résidait à Paris. Musicien, il était accompagné de son épouse française dont on ignore toujours le sort.

Patricia San Martín Nuñez (61 ans) et sa fille Elsa Véronique Delplace (35 ans) ont également été assassinées. Patricia était arrivée en France avec ses parents qui fuyaient la dictature du général Pinochet. Elle s’était mariée avec le Français Michel Delplace. Elle est la nièce de l’actuel ambassadeur chilien au Mexique, Ricardo Nuñez, un homme politique très connu au Chili. Patricia était allée au concert avec sa fille et une amie de celle-ci accompagnée par son fils de 5 ans. Cette amie, blessée, a été transportée à l’hôpital. L’enfant, sain et sauf, a été remis à ses grands-parents.

Sauvé par miracle

David Fritz Goettinger habite en France depuis qu’il a 4 ans. Il raconte (1) que lorsque les assaillants sont entrés au Bataclan, il s’est retrouvé otage de deux terroristes dans une pièce avec huit autres personnes. L’un d’eux lui mit la mitraillette contre sa tête et lui demanda s’il croyait en Dieu. Il répondit que ‘oui’. Le terroriste lui demanda alors s’il était Français. Il répondit qu’il était Chilien. Le terroriste lui laissa la vie sauve…

Deux Mexicaines victimes des terroristes

Michelle Gil Jaimes (29 ans), originaire de Txpán, État de VeraCruz, vivait à Paris depuis 5 ans. Elle avait étudié à l’EM Business School de Lyon. Elle se trouvait au bar La Belle Équipe lorsque les assaillants ont tiré dans la foule.

Nohémi González (23 ans), mexicano-états-unienne vivant en Californie, étudiait le design à Paris dans le cadre d’un échange d’étudiants avec l’Université d’État de Californie.

Jac FORTON

(1) Dans le journal La Nación de Santiago du 14 novembre 2015.