CHRONOS

L'actualité hebdomadaire


Les faits de l’actualité latino-américaine du 24 février au 2 mars

24 février – PÉROU – Le président péruvien Ollanta Humala, a accepté la démission de César Villanueva, son quatrième Premier ministre. La nouvelle survient cinq jours après que le premier ministre ait indiqué que le gouvernement évaluait l’augmentation du salaire minimum, qui sera de 267 dollars, soit 750 nouveaux soles, et qu’il bénéficierait à 10 % des travailleurs du le pays, environ 650 000 personnes. Le lendemain, le premier ministre a été désavoué par la femme du président, Nadine Heredia et le ministre de l’Économie alors que le président Ollanta Humala était en voyage au Qatar. Le débat sur le salaire minimum vient après les critiques causées par la hausse des salaires des ministres approuvée par le président. René Cornejo [ photo ] a prêté serment comme nouveau Premier ministre ; il était déjà ministre du Logement depuis le début du gouvernement d’Ollanta Humala en 2011. Selon un sondage national GFK, Ollanta Humala a un taux d’approbation de 21 %, soit le plus bas jusqu’ici de son gouvernement et cinq points de moins qu’en janvier.

25 février –AMÉRIQUE LATINE – La Banque mondiale conseille aux pays de la région d’adopter des politiques fiscales redistributives et d’assurer un large accès aux biens et services de base pour poursuivre leur croissance. La réduction des indices de pauvreté en Amérique latine tout au long de la première décennie du siècle est un succès reconnu par l’ensemble de la communauté et des organisations internationales, cependant, l’incapacité à diminuer, avec la même intensité, le fossé de l’inégalité est une question en suspens qui, si elle n’est pas combattue, peut entraver la croissance économique dans la région et  contribuer au ralentissement de toutes les prévisions macro-économiques, selon le dernier rapport de la Banque mondiale.

25 février – VENEZUELA – Les autorités américaines ont donné quarante-huit heures à trois diplomates vénézuéliens pour quitter le pays après une décision similaire de Caracas à l’encontre de trois agents consulaires des États-Unis. Le président du Venezuela, Nicolás Maduro, a nommé son nouvel ambassadeur à Washington, Maximilien Arvelaiz, un énarque qui avait déjà été le représentant du Venezuela au Brésil et servi de Commissaire présidentiel pour les affaires internationales à Caracas. Les États-Unis et le Venezuela n’avaient plus d’ambassadeurs depuis 2008.

26 février – BOLIVIE – Red Eléctrica de España (REE) a déposé une demande d’arbitrage international contre la Bolivie pour expropriation en 2012 de sa filiale de Transport Electricidad (TDE), nationalisée par le gouvernement d’Evo Morales mai 2012. “On présente aujourd’hui une notification d’arbitrage pour disparité entre les offres reçues et les montants qui à REE paraissent légitimes « , a déclaré le président de la compagnie, José Folgado, se référant aux propositions d’indemnisation présentées par le Gouvernement bolivien.

26 février – SALVADOR – Après avoir pris connaissance d’un rapport complet et détaillé élaboré par une commission spéciale qui a enquêté sur les faits présumés commis par l’ex-président Francisco Flores, une majorité de 55 députés – sur 84 au total – est venue à la conclusion que le procureur général, Luis Martínez, engage des poursuites pénales pour corruption présumée et appropriation de 70 millions de dollars contre Francisco Flores. Il serait le premier président salvadorien inculpé de corruption de l’histoire républicaine du pays.

26 février – VENEZUELA – Cinq fonctionnaires du Service national de renseignement bolivarien (Sebin) – la police politique – sont accusés par le procureur général de la République du Venezuela des deux premiers décès qui ont conduit à la vague d’agitation à travers le pays. Par ailleurs, après trois semaines de manifestations brutalement réprimées, le président vénézuélien Nicolás Maduro tend la main à l’opposition et a convié tous les secteurs de la société à une « conférence sur la paix » au palais présidentiel de Miraflores, à Caracas. Partisans du gouvernement et opposants se sont succédé au micro pour appeler de leurs vœux un dialogue national. Tous ont condamné la violence avant de présenter leurs demandes et de faire part de leurs espoirs.

27 février – COLOMBIE – PÉROU – Feu vert du Parlement de l’Union européenne  – avec 523 voix pour et 41 contre – pour que les Colombiens et les Péruviens puissent venir en Europe sans visa. La mesure nécessite l’approbation du Conseil et de la Commission, qui aura à négocier des accords bilatéraux de réciprocité entre les parties, de sorte que cela pourrait prendre entre un et deux ans.

27 février – AMÉRIQUE LATINE – Le rapport mondial sur la situation des droits humains que publie chaque année le Département d’État des États-Unis, a placé Cuba, l’Équateur et le Venezuela en tête des états qui ont respectées le moins les libertés civiles de leurs citoyens tout au long de 2013 en Amérique latine. Le document, essentiel pour le Congrès pour déterminer la distribution de l’aide dans la région, met en garde contre la concentration du pouvoir et la contrainte progressive de la liberté de parole et d’expression dans ces deux derniers pays. Le document attire aussi l’attention sur l’impunité en Colombie et au Mexique

27 février – PANAMA – Le consortium international chargé des travaux d’élargissement du canal de Panama, dirigé par le constructeur espagnol Sacyr, a trouvé un accord avec l’Autorité du canal sur le financement du surcoût des travaux, ont annoncé les parties. L’Autorité et le consortium injecteront chacun 100 millions de dollars (73 millions d’euros) pour poursuivre le travail, après un arrêt de deux semaines, d’un projet prévu pour se terminer en décembre 2015.

27 février – CUBA – Fernando González Llort, l’un des cinq Cubains condamnés pour espionnage aux États-Unis en 2001, a été expulsé vers La Havane après avoir purgé une peine de 15 ans dans une prison de l’Arizona. « Les cinq héros de Cuba » – Fernando González, Gerardo Hernández, Antonio Guerrero, Ramon Labañino et René González – comme les ont baptisés le gouvernement de l’île, ont été arrêtés sur le sol américain en septembre 1998 et accusés d’infiltration des installations militaires situées en Floride. Depuis lors, leur libération a été l’un des principaux marqueurs de la politique étrangère cubaine et l’une des conditions requises par Raúl Castro pour faire avancer le dialogue avec l’immigration des États-Unis qui a été repris en 2013. Des « cinq héros de Cuba », Fernando González est le deuxième à être libéré, René González étant revenu à La Havane en mai 2013.

27 février – ARGENTINE – Après la flambée des prix et la dévaluation du peso, le ministre argentin de l’économie, Axel Kicillof, a présenté un nouvel indice des prix à la consommation, élaboré à la demande et sous la supervision, depuis plusieurs mois, du Fonds monétaire international. À la suite d’accords signés, avec les grandes surfaces pour qu’elles établissent, dans tout le pays, un prix fixe pour quelque 80 produits de base, le gouvernement a lancé la campagne « Prix surveillés ». La présidente Cristina Kirchner a néanmoins admis que le gel des prix n’a qu’un effet limité et pour que les consommateurs dénoncent les abus, le gouvernement a installé deux lignes gratuites de téléphone. Il y a eu plus de 100 000 appels en quelques jours et le gouvernement a déjà infligé des amendes, à hauteur de 3,5 millions de pesos (324 000 euros), à plusieurs grandes surfaces.

27 février – BRÉSIL – Pour la présidente Dilma Rousseff qui sollicitera un nouveau mandat présidentiel en octobre la nouvelle ne pouvait pas mieux tomber : pour la troisième année consécutive, le Brésil affiche une croissance modérée. Avec une progression de 0,7 % au cours des trois derniers mois, selon les chiffres de l’Institut brésilien de géographie et de statistiques (IBGE) publiés ce jour, le pays enregistre une croissance de 2,3 % sur l’ensemble de l’année. Cette croissance est « satisfaisante », a immédiatement souligné Guido Mantega, l’indéboulonnable ministre des finances. Le PIB brésilien avait cru de 1 % en 2012 et de 2,7 % en 2011, après un bond de 7,5 % en 2010, faisant oublier la baisse de 0,3 % de l’année précédente. Des experts pointent notamment l’inflation élevée qui affecte sensiblement la confiance des investisseurs privés et des consommateurs.

2 mars – GUATEMALA – Le juge de la Cour suprême du Guatemala César Barrientos s’est suicidé à l’intérieur de sa voiture alors qu’il voyageait entre San Francisco Zapotitlán et Mazatenango, la capitale de la province en pleines fêtes de carnaval. Initialement, deux hypothèses tentent d’expliquer sa décision. Selon un proche de la famille, qui a parlé avec la presse, le magistrat a reçu de fortes pressions de secteurs non identifiés pour couvrir la corruption, extrémité à laquelle il n’a pas consenti. La deuxième hypothèse est que César Barrientos, dont la thèse de doctorat a mérité une mention très bien de l’Université Jaime I de Madrid (Espagne), souffrait d’une grave dépression depuis que son fils, avocat lui-aussi, est soumis à procès après qu’il ait été démontré qu’il avait régulièrement recours aux services d’un réseau qui offrait les services sexuels d’adolescents entre 13 et 17 ans.

Guy Mansuy

 
 

Articles par mois

Articles par catégorie