FESTIVAL

Cinéma colombien à Paris


Cette semaine le cinéma colombien à Paris…. et la prochaine les films d’animation à Annecy…

Du mercredi 5 au mardi 11 juin, le Cinéma La Clef à Paris et l’association Le Chien qui Aboie, avec le soutien de Ciné-Sud Promotion, organisent le premier festival en France exclusivement consacré au cinéma colombien récent. Et du lundi 10 au samedi 15 juin la ville d’Annecy organise l’incontournable festival international de film d’animation… avec des films du Brésil, Chili et Mexique.

Pendant une semaine, Le cinéma La Clef proposera une programmation attrayante de films colombien tous formats, genres et productions confondus, avec, en particulier, une sélection de films très récents. Il regroupe une compétition de longs- et de courts-métrages, un focus spécial et un cycle de films marquants issus de la dernière décennie. Cet événement est l´occasion idéale pour découvrir le cinéma colombien et s’immerger dans ses productions récentes (non distribuées en France). L’objectif est de faire découvrir au public parisien et d’Ile de France la diversité et la qualité du cinéma colombien actuel, en montrant un panorama le plus complet possible de la production colombienne: films d’auteur, films populaires, comédies…

Pour sa part la semaine prochaine le festival international d’animation d’Annecy présente un nouveau visage avec l’arrivée du québécois Marcel Jean, délégué artistique du festival et le changement provisoire du lieu central du Festival, les anciens haras remplaçant le centre culturel de Bonlieu en travaux. Les orientations artistiques de celui qui est réalisateur, producteur et responsable de la Cinémathèque de Québec promettent une programmation riche et éclectique, s’ouvrant à des univers parfois méconnus.

Ainsi, l’édition 2013 du Festival visitera de nouveaux horizons : la Pologne est le pays invité, avec le cinéaste Jerzy Kucia, et une nouvelle programmation, « Animation Off-Limits », traverse les frontières du cinéma d’animation pour explorer d’autres techniques. Marcel Jean poursuit sa ligne éditoriale en proposant un programme consacré à la résistance et en offrant au public l’occasion d’élire le court métrage le plus drôle. Mais le festival c’est aussi les cinq programmes de courts métrages en compétition où l’on pourra voir Negros de Walter Hoyos (Argentine), l’histoire d’un crime étrange. En long, sera en compétition le film brésilien Uma historia de amor e furia de Luiz Bolognesi nous comptant quatre périodes de l’histoire du Brésil. Hors compétition, il y aura une histoire de zombies El Santos versus La tetona Mendoza d’Alejandro Lozano (Mexique), et Chile imaginario docu-animado, histoire imaginaire du pays par Claudio Díaz, ainsi que La Noria de Karla Castañeda (Mexique) sur la perte d’un enfant. Le Festival d’Annecy se déroule du 10 au 15 juin et comprend aussi des conférences et un marché, le MIFA où toutes les boites d’animation viennent chercher de nouveaux talents. À la semaine prochaine…

 Alain LIATARD

Le Clef (Cinéma colombie) et le Festival d’Annecy

 

 

 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie