Argentine

Les «cahiers de la corruption»


L’ex-présidente de l’Argentine convoquée une nouvelle fois dans une affaire de corruption

Le juge Claudio Bonadio en charge d’une affaire de corruption a convoqué Cristina Kirchner, présidente de l’Argentine de 2007 à 2015, ainsi que 101 autres personnes dont l’ancien ministre de la Planification Julio de Vido, plusieurs vice-ministres et l’homme d’affaires Angelo Calcaterra, soupçonnés d’avoir participé à l’entreprise frauduleuse. Ce réseau pourrait remonter aux mandats de son mari, Nestor Kirchner, entre 2003 et 2007. Ils ont été convoqués à partir du 20 février et l’ancienne présidente sera jugée le 21 mai.

Photo : Diario Veloz

Cristina Kirchner est accusée d’être à la tête d’un vaste réseau de corruption de près de 160 millions de dollars de pots-de-vin, révélé par le scandale des «cahiers de la corruption» dans lesquels le chauffeur de Roberto Baratta, vice-ministre de la Planification, notait les remises de sommes d’argent par des chefs d’entreprise du BTP à Cristina Kirchner en échange de l’octroi des marchés soumis à un appel d’offre public. Elle a par ailleurs été mise en examen le 18 mars pour son implication dans une affaire d’importation frauduleuse de gaz liquide.

Cristina Kirchner est pour l’instant protégée par une immunité parlementaire qu’elle possède en sa qualité de sénatrice. Cela signifie qu’elle ne peut être détenue de manière préventive, mais elle peut tout de même être jugée et condamnée. Le juge Claudio Bonadio a par ailleurs demandé sa levée.

Ce n’est pas la première fois que l’ancienne cheffe d’État est accusée de participer à un réseau de corruption. Mais ces affaires en cours ne freinent pas pour autant les ambitions politiques de l’ancienne présidente. Elle souhaiterait se représenter aux élections présidentielles en 2019.

Principale opposante au président actuel, Mauricio Macri, elle tente de trouver des soutiens auprès des différents représentants des factions du péronisme, «mouvement social» argentin crée en 1940 pour les «classes laborieuses» selon son fondateur.

Lisa GAUTHIER

 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter depuis le 11 mars

Articles par mois

Articles par catégorie