Étude sur les Caraïbes

À travers la canne à sucre


« Canne à sucre en Caraïbe. Héritages et recompositions » : une étude coordonnée par Modesta Suárez et Jean-Christian Tulet

Revue consacrée à l’aire culturelle latino-américaine, Caravelle se veut résolument interdisciplinaire ; ses pages sont donc ouvertes aux historiens, aux géographes, aux sociologues, aux linguistes, aux historiens de la littérature et, en général, à tous les spécialistes des sciences de l’homme et du langage. Caravelle présente dans chacun de ses numéros des articles critiques, des résultats de recherches, des interviews d’écrivains, ainsi que des textes inédits dus aux plus grands noms des lettres de l’Amérique latine. Le numéro 109 est consacré à la production de canne à sucre en Caraïbe et à ses représentations.

Photo : Caravelle/People Bokay

Associées à un système particulièrement coercitif, peu de spéculations agricoles ont engendré une configuration socio-spatiale aussi spécifique que celle de la canne à sucre. Produit pondéreux, relativement bon marché, mais à forte demande, les coûts de productions devaient, et doivent, donc se situer au plus bas possible, avec des points d’exportations les plus proches des lieux de production. Les conditions historiques, tout autant que les conditions de production (avec des règles strictes, excluant tout autre activité) ont fait que cette canne a été un des produits permettant la mise en place de la grande plantation esclavagiste, la main d’œuvre africaine s’avérant la moins onéreuse. Ce système dérive de celui mis en place dans le monde méditerranée et cela dès le Moyen Âge. Toutefois son expansion, on peut même dire son épanouissement, n’a jamais été aussi évident que dans la Caraïbe. C’est là qu’il a engendré des rapports sociaux spécifiques, profondément inégalitaires, et une culture génératrice de discours, d’images, de représentations, qui vont du politique au littéraire.

Modesta Suárez est professeure de littérature latino-américaine, membre de Framespa (UMR 5136), université Toulouse – Jean Jaurès. Spécialiste de littérature contemporaine et, en particulier, de poésie, elle a publié, entre autres, Trillar lo invisiblePoesía y pintura en la obra de Blanca Varela (Universidad Veracruzana, 2012).

Jean-Christian Tulet, directeur de recherche émérite, ancien membre de Géode (UMR 5602), université Toulouse – Jean Jaurès, est géographe, spécialiste du monde rural tropical et, en particulier, latino-américain. Il a publié, entre autres, un Atlas élémentaire du monde rural latino-américain (PUM, 2006) et plus de cent cinquante articles, ouvrages ou chapitres d’ouvrages.

D’après la revue Caravelle

 
 

Articles par mois

Articles par catégorie